L’expérience de mort imminente enfin inexpliquée par la science

Un bel exemple de « La Science »…

Titre de l’article : « L’expérience de mort imminente enfin expliquée par la science » (7 juil. 2021) Rien que ça ! https://www.msn.com/fr-fr/lifestyle/trucs-et-astuces/lexp%C3%A9rience-de-mort-imminente-enfin-expliqu%C3%A9e-par-la-science/ar-AALSJNa

Voyons le contenu de l’article : « une étude récemment publiée dans la revue Brain Communications vient proposer une hypothèse scientifique à ces phénomènes encore inexpliqués. » On ne dit déjà plus que c’est expliqué, mais qu’une étude propose une hypothèse scientifique à ces phénomènes encore inexpliqués. Lisons l’étude en question. https://academic.oup.com/braincomms/article/3/3/fcab132/6307709?login=false#267312605

Celle-ci explique que certains animaux, sous l’effet d’un danger imminent, simuleraient la mort. On appelle ça la thanatose. Selon Danielle Kondziella, neurologue à l’université de Copenhague, certains des mécanismes cérébraux associés aux expériences de mort imminente sont identiques à ceux de la thanatose. Cette dernière serait donc « la fondation évolutive des EMI » et leur utilité commune serait de « participer à la survie ».

C’est ça qu’ils appellent une explication. Ça n’explique absolument rien, mais surtout que ça ne parle pas de la principale problématique à laquelle les scientifiques doivent essayer de répondre : comment le cerveau, s’il produit les expériences conscientes, fait-il pour produire des expériences conscientes lorsqu’il n’a plus aucune activité ? Ils savent bien que c’est une question compliquée, et ils sont aussi embêtés qu’un garagiste à qui vous demanderiez pourquoi votre voiture continue de rouler alors qu’elle n’a plus de moteur ni de carburant. Tout ce qu’il peut faire c’est ne pas vous croire, cela n’a aucun sens pour lui : il ne va certainement pas l’expliquer. Et comment est-il possible que certains ont pu rapporter des témoignages, par exemple des discussions ayant eu lieu au même moment dans des pièces éloignées ? Ces cas sont systématiquement exclus des études puisqu’on sait d’avance qu’on ne pourra les expliquer. Si vous demandez au garagiste comment fonctionne un moteur, il va naturellement exclure de son analyse toutes les voitures sans moteur. Et il traitera de menteurs tous ceux qui persistent à rouler avec leurs voitures sans moteur.

Dans un autre article dans Sciences et Avenir (« Expérience de mort imminente : la piste neurobiologique se dessine ») on trouve : « L’origine de ces états de conscience serait à chercher dans la biochimie du cerveau. » Toujours ce fameux conditionnel, comme le dénonce Jean-Pierre Petit, qui permet au lecteur naïf de penser avoir la réponse alors qu’on n’a fait qu’émettre une hypothèse douteuse non vérifiée. On trouve un commentaire intéressant d’un lecteur sous l’article :

« Pourquoi lors de ces recherches , les retours d’informations ne sont jamais pris en compte , je parle de ces informations concernant la réalité , exemple une conversation entre plusieurs personnes présentes ..loin de là, est entendu , ou , toutes informations.. logiquement impossible à rapporter et pouvant malgré tout….être vérifier , comment peut-on ignorer ou laisser de côté ces retours ? » https://www.sciencesetavenir.fr/sante/ce-que-la-science-sait-de-la-mort-experience-de-mort-imminente-la-piste-neurobiologique-se-dessine_138536

Revenons à l’hypothèse du « lien » entre EMI et thanatose, celle-ci se place totalement dans le cadre du néodarwinisme. Imaginons l’histoire. En faisant une crise cardiaque, par exemple lorsqu’un lion ou un dinosaure vous court après, le cerveau s’arrête pour faire croire au dinosaure que vous êtes mort. Après, le dino est capable de mesurer votre absence d’activité cérébrale (avec une IRM?), il ne voit rien et ne trouve plus ça très rigolo, il vous laisse donc tranquille et il va courir après un autre humain dont l’activité cérébrale est observable. Par chance ceci vous donne un avantage sélectif par rapport à ceux dont l’activité cérébrale continue, car les dinos les préfèrent : ils ont sûrement meilleur goût. 😂

Des neurologues et psychologues tentent encore d’éluder les vraies questions, ils répondent à une autre question dont on se fout complètement, ensuite les médias de vulgarisation finissent d’embrouiller le public avec un titre mensonger et un article totalement inintéressant. L’abstract visuel de la publication scientifique c’est les petits dessins que vous voyez ci-dessous. Avec la gazelle qui fait semblant d’être morte pour échapper à ses prédateurs… Les publications scientifiques ne sont plus ce qu’elles étaient !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un Site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :