Le deuxième Principe de l’hermétisme

Suite de l’explication des Principes d’Hermès Trismégiste. Vous pouvez trouver l’article complet avec tous les principes ici : Les Principes d’Hermès Trismégiste

Le Principe de correspondance « Ce qui est en Haut est comme ce qui est en Bas ; ce qui est en Bas est comme ce qui est en Haut. »

On a vu selon le premier principe que Le Tout peut-être vu comme fait de 3 plans principaux : L’Esprit, le Mental et la Matière.

Ce ne sont pas des univers séparés et soumis à des règles différentes. Il n’existe qu’un ensemble, Le Tout, constitué d’une seule substance, L’Essence, et soumis à une seule règle, La Loi ou le Principe de L’Esprit, qu’on peut aussi appeler La Vie.

Ce n’est que par commodité que nous parlons de plans séparés. On pourrait tout aussi bien parler d’un unique plan ou d’une infinité de plans, ce serait toujours la vérité. Il est cependant utile pour nous de séparer ce qu’on appelle matière de la pensée, et la pensée de l’esprit. Tout comme l’eau peut être manifestée sous forme liquide, solide et gazeuse, trois états distincts de la même substance. Un état particulier ne permet pas de décrire entièrement l’eau et ses propriétés, mais on admet que c’est bien de la même substance dont nous parlons et que les lois physiques auxquelles elle obéit sont les mêmes.

L’eau, dans un état particulier, par exemple liquide, n’a pas non plus de propriétés uniques. Sa capacité à cuire n’est pas la même à 1°C qu’à 99°C. Un cuisinier pourrait décider de décrire l’eau comme une infinité de formes de la même substance, qui peut exister à 99°C, à 99,0000001°C etc. Il lui serait cependant impossible de trouver une transition précise pour décréter que juste en dessous de telle température il n’y a plus de cuisson et juste au dessus il y a cuisson.

On remarque qu’il existe une température de transition entre les états. Au dessus de 0°C elle est liquide, en dessous elle est solide. À exactement 0°C, quel est l’état de l’eau ? Eh bien, elle peut être solide ou liquide, ou solide et liquide. Un autre paramètre devra être pris en compte, par exemple la quantité de chaleur qu’elle contient. On peut ainsi à nouveau diviser l’eau à 0°C en une infinité de matières différentes, toujours faites de la même substance mais avec des propriétés distinctes.

Il en est de même des différents plan. On peut effectivement trouver une transition entre le plan de la matière et le plan du mental. Mais là où existe cette transition, les deux coexistent et sont inséparables de manière absolue.

Qu’est-ce qui diffère entre le plan matériel, le plan mental et le plan spirituel ? C’est la vibration de la substance. La matière est la forme de la substance qui est la plus dense, dont les vibrations sont les plus faibles. Ceci est énoncé de belle manière par Pythagore, qui avait connaissance des Principes :

« La matière physique est la musique solidifiée »Pythagore

Le Tout obéit à La Loi. La Loi, en elle-même, est inconnaissable. Sinon elle serait une manifestation d’autre chose, il faudrait donc qu’il existe une autre loi à laquelle La Loi est soumise pour se manifester. Si elle pouvait être une pensée, un objet manifesté dans le mental, La Loi ne serait pas celle de l’Esprit, dont le Mental n’est qu’une parcelle.

On parlera de nombreuses fois de La Loi sans jamais être capables d’en produire un énoncé ou une formule mathématique. On peut dire que l’ensemble des Principes d’Hermès est la correspondance mentale de La Loi. Ils sont une tentative du mental de former une image de La Loi. En ce sens ils sont vrais, mais ils ne peuvent être Toute La Vérité.

La science est une autre façon d’appliquer le principe de correspondance : en étudiant les manifestations de la Matière permettant de comprendre son fonctionnement, donc La Loi.

En résumé, le Principe de correspondance explique que Le Tout est une unité faite d’une unique substance et régie par une seule règle, La Loi. Il nous permet d’observer et analyser la manifestation de cette loi dans la matière, comme le fait la science, ou d’agir sur la matière par le mental comme le font les hermétistes, ce qu’on appelle la magie.

Le deuxième Principe dans la Table d’émeraude

La Table d’émeraude d’Hermès Trismégiste, père des Philosophes (traduction de l’Hortulain)

« Il est vrai, sans mensonge, certain, et très véritable : Ce qui est en bas, est comme ce qui est en haut ; et ce qui est en haut est comme ce qui est en bas, pour faire les miracles d’une seule chose. Et comme toutes les choses ont été, et sont venues d’un, par la médiation d’un : ainsi toutes les choses ont été nées de cette chose unique, par adaptation. Le soleil en est le père, la lune est sa mère, le vent l’a porté dans son ventre ; la Terre est sa nourrice. Le père de tout le telesme de tout le monde est ici. Sa force ou puissance est entière, si elle est convertie en terre. Tu sépareras la terre du feu, le subtil de l’épais doucement, avec grande industrie. Il monte de la terre au ciel, et derechef il descend en terre, et il reçoit la force des choses supérieures et inférieures. Tu auras par ce moyen la gloire de tout le monde ; et pour cela toute obscurité s’enfuira de toi. C’est la force forte de toute force : car elle vaincra toute chose subtile, et pénétrera toute chose solide. Ainsi le monde a été créé. De ceci seront et sortiront d’admirables adaptations, desquelles le moyen en est ici. C’est pourquoi j’ai été appelé Hermès Trismégiste, ayant les trois parties de la philosophie de tout le monde. Ce que j’ai dit de l’opération du Soleil est accompli, et parachevé. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un Site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :