Le surnaturel existe-t-il ?

Qu’est-ce que le surnaturel ? Et s’il n’existait pas ?

« Le surnaturel est l’ensemble des phénomènes qui ne sont pas explicables par les lois de la nature, de façon rationnelle, ou bien qui sont réputés provenir d’une source divine. Le surnaturel ne peut pas être étudié par la méthode scientifique, ou par la méthode expérimentale. » (Wikipédia)

La première partie de la définition me semble assez bonne. Cependant elle ne permet de séparer les phénomènes naturels des surnaturels qu’à condition de connaître parfaitement les lois de la nature. Est-ce le cas ? Chaque époque semble avoir considéré qu’on avait enfin atteint l’apogée des connaissances, et toutes se sont lourdement trompées.

« La matière n’a plus de secret pour nous. » (Claude Bernard – 1874)

« Il n’y a plus de mystère dans la nature. » (Marcelin Berthelot – 1887)

« Tout ce qu’on peut inventer a été inventé. » (Charles Duell – directeur de la Commission des brevets américains, 1894)

La nôtre n’échappe pas à la règle : notre science n’intègre pas de nombreuses anomalies.

Le complément à la définition est étrange : on ne peut pas étudier le surnaturel avec la méthode scientifique. Mais dans ce cas, comment peut-on découvrir s’il s’agit de surnaturel ou non ? Par une méthode surnaturelle ? Par le décret du Saint Esprit ?

Lord Kelvin a établi que les machines volantes plus lourdes que l’air était impossibles en 1895, Rayleigh a dit à peu près la même chose 9 ans plus tard. Peu après on commençait à faire voler des avions. Lorsqu’on a scientifiquement démontré en 1940 que l’hélicoptère était un concept impossible, on devait considérer les hélicoptères comme relevant du surnaturel. Quelques années après ces preuves scientifiques les rendant impossibles, toutes ces machines volaient. Comme les oiseaux. Au fait Kelvin et Rayleigh avaient-ils déjà vu des oiseaux ? Les considéraient-ils comme plus légers que l’air ? Ou qu’ils n’étaient pas des sortes d’engins volant, peut-être des entités surnaturelles ?

En ouvrant mon esprit à ce qui était hors des limites de la bien-pensance scientifique, j’ai commencé à me dire que le surnaturel ne pouvait exister qu’en tant que concept vide, dans lequel on ne rangeait rien. Tout ce qui obéit ou n’obéit pas à des règles, si ça existe c’est naturel. Si on ne peut pas l’expliquer avec ce qu’on connaît des lois naturelles, c’est un autre problème.

Pour les sceptiques des temps modernes, la magie est en soi du surnaturel. Le plus souvent ils ne connaissent pas le sujet, mais ils ont leur avis. Qu’ils le gardent s’il leur plaît et y sont accrochés. Justement, est-ce que le surnaturel est différent pour la magicien et le matérialiste ? Dans son Traité méthodique de magie pratique, Papus dit ceci :

« Un fakir pourra bien faire pousser une plante en deux heures ; mais lui sera presque impossible de faire produire une poire à une vigne, car cela serait surnaturel, et le surnaturel ne saurait exister plus que les miracles. »

On pourrait presque se dire qu’il a une pensée trop rationaliste pour un magicien. Il y a quand même des nuances intéressantes, des détails signifiants. Ce n’est pas impossible, c’est «  presque » impossible. La définition m’a « presque » paru la bonne.

C’est là que me sont revenues en tête les expériences étonnantes du Dr Dzang Kangeng en 1993. Il a par exemple mis une poule dans une boîte et un canard dans une autre, il a envoyé des ondes électromagnétiques traversant le canard puis allant vers la poule. Quelques jours plus tard, les œufs de la poule ont donné d’étranges hybrides : des poules à tête de canard ! En 2000 il a fait des expériences similaires avec des salamandres et des œufs de grenouilles, qui ont donné des salamandres…

« Dans une série d’expériences, Kangeng transfère les informations génétiques de germes de blé sur des plantules de maïs. Les grains qui se forment tiennent à la fois de ceux de blé et de ceux de maïs par leur morphologie. Par le même procédé, certaines caractéristiques d’un melon, en particulier son goût, sont transférées à des germes de concombre. Ces modifications sont transmises aux générations suivantes. »

Des germes de concombre au goût de melon, peut-on dire qu’il s’agit de demi-surnaturel ?

Avant de classer quelque chose dans le surnaturel, assurez-vous de connaître parfaitement toutes les lois de la nature et d’avoir envisagé absolument toutes les possibilités imaginables. Sinon vous risquez de passer pour un prophète raté. Un conseil : déclarez plutôt que ce qui semble impossible est en réalité possible, il y a au moins une chance pour que vous ayez raison un jour.

Un commentaire sur “Le surnaturel existe-t-il ?

Ajouter un commentaire

Répondre à Anne-Cécile Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :