Du sable du Sahara sur l’Europe ?

Je profite de l’occasion pour parler du « sable » et autres choses bien plus étranges qui tombent du ciel.

En ce jour du 15 mars 2022, du « sable du Sahara » recouvre une partie de l’Europe comme l’année dernière en février, et ne touche pas certaines régions du sud de la France.

Les médias qui savent tout assurent que c’est inoffensif. Ce n’est pas ce que montrent des analyses, avec la présence de métaux, comme l’année dernière : https://www.instagram.com/p/CbICPPFIZV-/

En supposant que c’est effectivement du sable du Sahara ce n’est pas inoffensif. Voici ce qu’ont dit il y a plusieurs années des spécialistes d’IRCELYON (CNRS / Université de Lyon 1):

 » Les particules peuvent ensemencer les nuages, absorber ou réfléchir la lumière du soleil (en fonction de leur composition), et nuire à la santé. De plus, la présence de radicaux hydroxyle (au fort pouvoir oxydant) en phase gazeuse, peut engendrer de nombreuses autres réactions de dégradation. »

Des choses tombant du ciel

Parlons un peu de ce sujet palpitant des machins bizarres tombant du ciel. C’était la passion de Charles Fort, qui en a répertorié pendant des années et dont je vous cite quelques exemples :

  • Des pluies rouges régulières surtout en Europe. L’explication est toujours la même : du sable du Sahara. Etabli par la doxa : « hors de tout doute ». (Je précise que le livre de Charles Fort a été publié en 1916. Il ajoute : « L’ennui c’est que l’opinion d’un chimiste est aussi formelle que l’analyse faite par un enfant ou un sot. »)
  • Des grêlons de 2.7 kg en 1870.
  • Un bloc de glace de la taille d’un éléphant, en Inde vers 1800. Un iceberg volant à Rouen le 5 juillet 1853
  • En 1887, des flocons de neige de 38 cm de diamètre et 20 cm d’épaisseur.
  • De nombreux cailloux. (A cette époque « la science » s’est moquée de ces observations. Il n’y a pas de cailloux dans le ciel, donc il ne peut pas tomber de cailloux, CQFD ! Puis on a admis cette possibilité en découvrant les météorites. Ce qui suffit aux sceptiques, sauf que la plupart de ces cailloux sont terrestres mais surtout ne cherchez pas plus loin hein.)
  • Des cailloux portant des marques de fusion.
  • Une « pierre gravée d’inscriptions étranges ».
  • En 1887 en Allemagne, une pluie dorée contenant d’autres choses que du pollen (qui est toujours l’explication officielle pour classer l’affaire) : « petits objets en forme de flèche, fèves de café, aiguilles et disques ».
  • pendant 3 jours en 1863, une pluie de « substance de couleur rouge orangé » en France et en Espagne. « Sa calcination a répandu une odeur de chair brûlée et sa dissolution dans l’alcool a laissé un résidu de nature résineuse. Des centaines de milliers de tonnes de cette substance seraient tombées. »
  • En 1813 en Italie, une poudre jaune analysée par le chimiste Sementini : « une texture onctueuse et un goût terreux insipide. Sous l’action de la chaleur elle a viré au noir puis au rouge, puis a séché sous forme de résine. » (Simultanément à cette chute, il a tonné et des pierres sont tombées.)
  • Irlande 1849 : « averses de couleur d’encre et flocons noirs comme jais ». Cela a touché une région de plus de 1000 km².
  • 1887 en Irlande : une pluie noire et visqueuse. De nombreuses pluies noires de types divers à différents endroits.
  • En Ecosse en 1862 et 1863 des pluies de « mâchefer ». Rust estima qu’il y en avait tellement que « toutes les usines du monde auraient à peine suffi à produire ces résidus ». Et en supposant qu’elles les aient produits, comment ces résidus auraient pu tous tomber au même endroit ?
  • En 1829, il est tombé en Iran une substance inconnue. « On savait seulement que les moutons s’étaient mis à la brouter, alors on en fit de la farine, puis du pain, comestible bien qu’insipide ».
  • De la gelée ou de la gélatine, en Italie en 1862 (« couleur brune et odeur de vernis séché »), en Allemagne en 1796 et 1811, en Inde en 1718, aux Etats-Unis etc..
  • « J’ai aussi répertorié 31 faits étranges en 1883. Il y aurait de quoi écrire un livre sur cette année extraordinaire, pour peu que les livres méritent d’exister. »
  • Pluie de boue en 1902.
  • Pluie de grenouilles à Birmingham le 30 juin 1892.

Je m’arrête là, il en a écrit un livre entier…

Pour terminer, entre 2012 et 2020 de nombreuses sphères métalliques de différente taille sont tombées un peu partout dans le monde.

Explication unanime rapportée dans les médias : ce sont (probablement) des débris spatiaux. « Les chercheurs ont assuré que les trois boules provenaient de manufactures russes » (Paris Match…)

« En fin de compte, tout cela est plutôt déroutant. Ces objets continuent de tomber du ciel et il ne semble pas y avoir de réponse réelle et consensuelle à tout cela. S’agit-il seulement de météorites ou de débris spatiaux ? Pourquoi, dans presque tous les cas, les fonctionnaires se précipitent-ils pour tout enlever et donner des réponses vagues, voire inexistantes ? Que se passe-t-il ici ? C’est difficile à dire, mais de tels rapports ne cessent d’arriver et de susciter des discussions et des débats. »

https://paranormalqc.com/insolite/de-mysterieuses-spheres-metalliques-tombent-du-ciel-un-peu-partout-dans-le-monde/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :