Expansion de l’univers et extraterrestres

Quel est le lien entre diverses découvertes sur l’expansion de l’univers et les extraterrestres ? Voici une histoire étonnante, mais vraie.

Rappels sur le Big Bang

En 1929 on a découvert que l’univers grandit dans toutes les directions, c’est-à-dire que toutes les galaxies s’éloignent les unes des autres. En faisant les premières mesures de la vitesse à laquelle les objets s’éloignaient, on a constaté que plus un objet est loin plus il s’éloigne rapidement de nous, avec une vitesse proportionnelle à la distance.

Si on imagine les choses à l’envers, on voit toutes les masses se rapprocher et se rassembler. C’est ainsi qu’est né le modèle du Big Bang.

En vérité, l’idée que l’univers avait commencé dans un état dense et chaud avait été émise en 1922 par le Russe Alexandre Friedmann. Cinq ans plus tard, en 1927, cela a été proposé en 1927 par l’astrophysicien et chanoine catholique belge Georges Lemaître. L’observation de l’expansion en 1929 par Edwin Hubble a ainsi confirmé cette hypothèse. La dénomination (ironique au départ) de « Big Bang » est de Fred Hoyle en 1949, dans une phrase où il se moquait de ce modèle.

Problèmes d’expansion

Plusieurs problèmes étaient à résoudre : l’homogénéité, l’isotropie et la platitude de l’univers. Une réponse a été proposée en 1979 : on a imaginé une très courte phase d’expansion accélérée pendant une fraction de seconde juste après le Big Bang.

On peut se demander si l’univers va continuer à grandir indéfiniment ou s’il va un jour commencer à se contracter pour mener à un Big Crunch, où toute la matière sera rassemblée en un point et qui serait éventuellement le moment du Big Bang pour un nouvel univers.

Nous n’avons qu’un seul modèle théorique : la relativité générale. Dans ce modèle de la gravitation, comme dans celui de Newton, les masses s’attirent entre elles. Il n’existe pas d’antigravité. Pour résoudre le problème selon cette théorie il suffit de mesurer la masse moyenne dans une zone de l’univers pour savoir si elle est en dessous d’une valeur critique. Au dessus de cette valeur, la gravitation est assez forte pour ralentir et stopper l’expansion, puis engendrer une contraction. Si la valeur est en dessous de la masse critique l’expansion continuera indéfiniment.

Il était difficile d’avoir la réponse puisque les mesures montraient que la densité était très proche de la densité critique. Ce problème a été résolu en 1998 avec une surprise : au lieu de ralentir, l’expansion accélère au cours du temps. Comme s’il existait une force répulsive, antigravitationnelle. Il n’y aura donc pas de contraction ni de Big Crunch.

En 2015, une analyse d’un type particulier de supernovæ des chercheurs ont trouvé une oscillation : des vibrations dans la vitesse d’expansion. (Voir l’image illustrant cet article.)

Voilà donc où nous en sommes actuellement. On ne connaît pas le mécanisme qui a provoqué l’explosion initiale, l’expansion de l’espace, l’inflation, l’accélération de l’expansion, et les oscillations. L’ajout d’une « constante cosmologique », qui avait été initialement introduite par Einstein, puis retirée la jugeant inutile, ne résout que le problème de l’accélération.

Officiellement, aucun scientifique n’a la réponse. Pourtant on peut la trouver sur internet.

Une lettre mystérieuse

L’inflation initiale (trouvée en 1979), l’accélération de l’expansion (1998) et le résultat sur les oscillations (2015) confirment ce qui a été écrit dans une lettre dont je vous cite un passage :

« Vos appareils de mesure sont peu précis, sinon vous auriez observé que le décalage vers le rouge N’EST PAS CONSTANT, mais une fonction périodique non sinusoïdale d’amplitude moyenne presque imperceptible, mais ÉVALUABLE. […] Ainsi la mesure que vous faites de l’âge de l’univers est inexacte car vous utilisez comme paramètres cette pseudo-vitesse constante actuelle des galaxies et leur distance par rapport à la Terre. Avec en plus le fait que si MAINTENANT la vitesse est presque constante, dans les premiers temps e la création l’accélération (fonction sinusoïdale) arriva à avoir une énorme amplitude. »

Pourquoi je vous parle de cette lettre qui ne fait que répéter ce qu’on a découvert ? Eh bien parce que cette lettre a été reçue par Fernando Sesma en 1966.

Soit 14 ans avant l’idée de l’inflation, 32 ans avant la découverte de l’accélération, et 49 ans avant la découverte des oscillations

Cette lettre, notée D41-15, a été écrite et envoyé par des inconnus qui se font appeler Ummites (ou Oumains désormais) et affirment venir d’une planète située à 14,4 années lumière de la Terre.

Ces individus, qui nous écrivent depuis plus de 50 ans et dont le contenu des messages représente plus de 1500 pages avec de la science et divers autres sujets complexes, nous ont par ailleurs donné des indications de la réponse à l’expansion : l’existence d’un univers jumeau.

Explications farfelues ?

Selon Wikipédia, les lettres « Ummites » auraient été envoyées par José Luis Jordán Peña, un technicien en télécommunications espagnol :

« En 1993, les aveux de Peña mettaient un terme à ce qu’on a appelé l’affaire Ummo. »

Cette explication pose plusieurs problèmes à ceux qui s’intéressent sérieusement au sujet.

1) Comment un simple technicien en télécommunications pouvait-il avoir des connaissances en divers domaines qui étaient inaccessibles théoriquement et techniquement à son époque ? Tout ce dont je vous ai parlé dans ce passage de cette lettre (inflation etc..) a été récompensé par des prix Nobel. Aucun physicien n’a jamais pensé aux oscillations de l’expansion avant 2015, alors que ce type qui ne connaissait pas la physique l’aurait deviné en 1966…

2) Pourquoi il aurait préféré participer à cette farce pendant des décennies, lui coûtant énormément de temps (et de l’argent), au lieu de se servir de ses connaissances pour obtenir lui-même les prix Nobel ?

3) José est mort depuis 2014. Or les lettres continuent, sous la forme de tweets sur des comptes privés. Ça ne s’est pas arrêté en 1993 avec ses aveux ni en 2014 avec sa mort. Ni en 1988 avec son AVC… L’existence de potentiels complices ne résout pas le problème du but de la farce, de l’intérêt et de la connaissance de choses très avancées, que ce soit en physique, en biologie etc..

Enfin, l’analyse de toutes les lettres est un travail énorme que des gens font depuis des années. L’auteur de « UMMO l’avertissement » a ainsi étudié leur contenu pendant 26 ans avant d’écrire son premier livre en 2016. Selon vous, combien de temps a passé dessus l’auteur de l’article de Wikipédia en comparaison ?

Leur explication est difficile à admettre. Ils ont pu évacuer la possibilité que les messages soient vraiment ceux d’êtres intelligents venant d’une autre planète en trouvant une bonne poire qui a fait des aveux. Leur monde est sauf. Mais je vous invite à faire votre propre opinion sur le sujet en analysant les lettres, toutes disponibles sur UMMO-SCIENCES. Ce n’est qu’en ayant fait cet effort que vous pourrez avoir un avis éclairé.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :