Les deux humanités

Et s’il existait en réalité deux type d’anthropoïdes, les pré-adamiques et les humains ?

Boris Mouravieff, écrit dans « Gnosis » :

« DANS LE PREMIER TOME DE GNOSIS, NOUS AVONS DÉJÀ FAIT RÉFÉRENCE PLUSIEURS FOIS À LA COEXISTENCE DE DEUX RACES ESSENTIELLEMENT DIFFÉRENTES : L’UNE CONSTITUÉE D’HOMMES, ET L’AUTRE D’ANTHROPOÏDES. »

« […] LES ÉCRITURES SAINTES CONTIENNENT PLUS D’UNE RÉFÉRENCE AU SUJET DE LA COEXISTENCE SUR NOTRE PLANÈTE DE CES DEUX HUMANITÉS, QUI SONT MAINTENANT DE FORME SIMILAIRE MAIS D’ESSENCE DIFFÉRENTE. »

« […] L’IVRAIE HUMAINE, LES ÊTRES DE LA RACE ANTHROPOÏDE, SONT LES DESCENDANTS DE L’HUMANITÉ PRÉ-ADAMIQUE. LA PRINCIPALE DIFFÉRENCE ENTRE L’HOMME PRÉ-ADAMIQUE CONTEMPORAIN ET L’HOMME ADAMIQUE – UNE DIFFÉRENCE QUI N’EST PAS PERÇUE PAR LES SENS – EST QUE LE PREMIER NE POSSÈDE PAS LES CENTRES SUPÉRIEURS DÉVELOPPÉS [LA CONSCIENCE ÉMOTIONNELLE] QUI EXISTENT CHEZ LE SECOND ET QUI, BIEN QUE DÉCONNECTÉS DE SA CONSCIENCE ORDINAIRE DEPUIS LA CHUTE [L’ÉVÉNEMENT MARQUANT L’ARRIVÉE DE LA RACE D’HOMMES], LUI OFFRENT CEPENDANT UNE POSSIBILITÉ RÉELLE D’ÉVOLUTION ÉSOTÉRIQUE [D’ÉVEIL]. MIS À PART CELA, LES DEUX RACES SONT SIMILAIRES : ELLES POSSÈDENT LES MÊMES CENTRES INFÉRIEURS [LA CONSCIENCE MATÉRIELLE/MATÉRIALISTE], LA MÊME STRUCTURE DE LA PERSONNALITÉ ET LE MÊME CORPS PHYSIQUE, BIEN QUE LA PLUPART DU TEMPS CELA SOIT PLUS PRONONCÉ CHEZ L’HOMME PRÉ-ADAMIQUE QUE CHEZ L’HOMME ADAMIQUE… (P. 108-109). »

« À PARTIR DE LÀ, LA COEXISTENCE DE CES DEUX TYPES D’HUMAINS ET LA COMPÉTITION QUI EN FUT LE RÉSULTAT, DEVINRENT LA NORME. […] NOUS POUVONS CONSTATER QU’AU COURS DES SIÈCLES, ET MÊME ENCORE À NOTRE ÉPOQUE, LES HOMMES ADAMIQUES, DANS LEUR CONDITION POSTÉRIEURE À LA CHUTE, ONT ÉTÉ ET SONT ENCORE GÉNÉRALEMENT DANS UNE POSITION INFÉRIEURE À CELLE DES HOMMES PRÉ-ADAMIQUES [LES PSYCHOPATHES]. »

Ainsi, il existerait la race pré-adamique (R1) et l’homme (R2).

La race pré-adamique serait ce qu’on appelle psychopathe. Ils naissent ainsi, c’est dans leurs gènes. (Attention à ne pas faire l’amalgame avec les tueurs en série, qui n’en sont qu’une infime minorité.) Le psychopathe ne se reconnaît pas avec les sens : ça ne se voit ni dans son physique ni dans son comportement. La capacité d’empathie est une expérience subjective. Un psychopathe R1 peut agir de façon bienveillante, un homme R2 peut agir de façon malveillante.

La distinction est observable grâce à l’imagerie cérébrale. La différence se situe dans l’activation d’une partie du cerveau, le cortex insulaire, qui permet l’empathie, la bienveillance, le sens du partage, ou encore la perception de la douleur.

Un homme R2 pourrait adopter la pensée de R1 pour diverses raisons : à cause de maltraitance, de carence, d’un traumatisme ou même par mimétisme. Ces accidents provoquent une altération dans le développement normal, et le fonctionnement de l’organisme est modifié de façon épigénétique. On les appellerait sociopathes.

R1 a créé la représentativité. R1 aime le pouvoir, et ceci convient à R2 qui aime croire et donner son pouvoir.

Dans cette vision on peut définir la situation actuelle comme la remise en question du pouvoir et du système de contrôle mis en place par R1. L’éveil passerait d’abord par la prise de conscience de la situation par R2 et la volonté de mettre en place un nouveau système en harmonie avec sa façon de penser.

Voir la vidéo très intéressante sur ce sujet : « Savoir décoder les Symboles : La théorie des 2 Humanoïdes » avec Cyril

Un commentaire sur “Les deux humanités

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :