Géoglyphes et explications farfelues

Au Pérou on a découvert des figures géantes appelées géoglyphes, des alignements de pierres formant des figures qui sont uniquement visibles en prenant de la hauteur. Elles ont été faites il y a environ 3000 ans par le peuple de Nazca, le même que les momies extraterrestres.

À quoi servaient-ils ? Voici ce qu’on trouve dans le livre d’un historien (« Le monde de l’Amérique précolombienne » de Henri Stierlin) :

« À quoi servaient ces graphismes géants dans le désert? Comment ont-ils été réalisés, puisqu’ils ne sont pas lisibles au sol ? Peut-être que les droites, au tracé rigoureusement rectiligne, servaient à noter des observations astronomiques. Quant aux figures, il se pourrait qu’elles aient servi de déterminatifs, mettant ainsi les visées en corrélation dans un zodiaque utilisé pour les calculs du calendrier astronomique. »

J’ai du mal à comprendre comment on se servait de lignes de visée invisibles depuis le sol. La phrase elle-même est compliquée pour qu’on ne s’y attarde pas trop. Déterminatif signifie « Qui détermine, qui précise ou restreint la signification d’un mot », c’est en rapport avec la grammaire. Que veut dire « mettre les visées en corrélation » ? Aucune idée. Enfin, comment on se sert de tout ça pour calculer le calendrier astronomique ? Nul ne le sait.

Admettons que ce charabia soit correct. Comment a-t-on construit ces géoglyphes ? On ne sait pas non plus, mais l’historien a toujours une bonne explication :

« Le contrôle des dessins a peut-être requis l’utilisation d’immenses cerfs-volants capables d’emporter un homme dans les airs. »

Je vous laisse méditer quelques secondes sur cette explication. Imaginez le type accroché au cerf-volant en train de hurler ses directives : « la pierre-là un peu plus à droite, encore un peu, un peu plus à gauche cette fois. Non c’est pas à toi que je parle c’est à l’autre qui fait la patte de l’oiseau ! ». Bien sûr il ne s’agit pas uniquement de dessiner un bel oiseau fait de lignes bien droites, il faut surtout que les figures soient alignées selon les constellations. Comme c’est difficile à faire durant la nuit, je suppose que le maître d’œuvre volant tenait à la main un plan du ciel (donc on se demande pourquoi on mettait en place l’oiseau géant au lieu de se contenter de ce plan), et sûrement une boussole dans l’autre main. Une fois la figure terminée, l’oiseau de 130 mètres de long est absolument invisible depuis le sol. L’astronome qui veut savoir où se trouve une constellation ou celui qui désire savoir quel jour on est enfile lui-même le cerf-volant et va jeter un œil. Le peuple de Nazca se donnait beaucoup de mal pour éviter d’inventer le calendrier ou les cartes.

Je ne sais pas si les archéologues et ceux qui lisent ce genre d’histoires y croient réellement. Je pense que celui qui l’a écrit s’est bien amusé, et il m’a fait beaucoup rire. Quant aux lecteurs, la plupart ne se posent pas trop de questions : si c’est un historien qui le dit ça doit sûrement être vrai. Ceux qui remettent en question les conclusions des historiens ne sont que des malveillants conspirationnistes.

Selon Wikipédia l’explication est légèrement différente. D’abord il ne s’agit plus d’un cerf-volant :

« On a avancé l’idée que les Nascas auraient utilisé des ballons à air chaud pour réaliser le traçage de leurs figures terrestres. Si des vestiges de foyer ont permis d’envisager cette hypothèse, aucune preuve archéologique n’a pu en démontrer la validité. En 1975, l’Américain Jim Woodman et l’Anglais Julian Nott fabriquèrent un ballon à air chaud en s’inspirant des techniques des Nazcas pour la momification des corps (utilisation de bandes de toile et de cordes). Le résultat ne fut concluant qu’en partie : le ballon s’éleva à une hauteur de 90 mètres puis chuta brutalement, risquant de tuer les aérostiers. »

Je suis persuadé que ce peuple connaissait le feu. Il y avait donc des vestiges de foyers. Est-ce que ces foyers impliquent qu’ils ont fait des ballons volants ? Je connais plein de gens qui font du feu pour d’autres raisons. Enfin, quand on a essayé de reproduire cette technique ça n’a pas marché. En se basant sur des indices aussi ridicules on devrait éliminer l’hypothèse et seulement admettre qu’on ne sait pas.

On avance aussi que ces géoglyphes servaient à des rituels. On n’en a pas la moindre preuve, mais quand il s’agit de vieux trucs inexplicables conçus par des civilisations arriérées c’est pour des rituels servant à faire tomber la pluie, des monuments funéraires, des calendriers ou des cartes astronomiques. Ces peuples qui ne prenaient pas la peine d’écrire ou d’inventer la roue ont donc aligné des pierres et des monolithes géants ou construit des pyramides. On avait du temps à perdre, il n’y avait ni la télé ni internet à l’époque il fallait bien s’occuper.

Surtout, n’évoquez jamais l’hypothèse que des civilisations anciennes possédaient des technologies avancées permettant par exemple de voler. Ne prononcez jamais le mot extraterrestre car c’est farfelu. On vous traiterait de cinglé. Pour paraître sain d’esprit il faut vous en tenir à ce qui est sérieux, comme des cerfs-volants.

2 commentaires sur “Géoglyphes et explications farfelues

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :