Il emmerde les Français

Il est arrivé par une fraude électorale avec la complicité des grands médias. Il s’est déclaré « le président de tous les Français » (ce qui est normal en principe pour le représentant des Français qui doit être à leur service). Il a rapidement montré qu’il était « le président des riches ». Maintenant il emmerde les Français. Petit panorama sur cet usurpateur placé à la tête de la France par l’élite Rothschild et son gouvernement mafieux.

Mise à jour avril 2022

Petite mise à jour de cet article avec la grosse affaire du moment : l’affaire McKinsey ou McKinseygate.

Le président Macron a payé ce cabinet américain de conseil pour prendre ses décisions « sanitaires », telles que l’interdiction de boire debout dans les bars. Plus de 2 milliards d’euros offerts (par nos impôts) à cette société pour qu’elle décide à la place du président et des ministres. (Les hommes politiques avouent donc être totalement inutiles, merci.)

Le peuple qui a voté pense que celui qui a été désigné comme représentant prend les décision, avec l’aide de ses ministres (non élus). Mais en réalité il délègue à une entreprise hors de France la prise des décisions autoritaires en dépensant l’argent des Français.

  • Le Parquet national financier (PNF) a ouvert une enquête le 31 mars pour « blanchiment aggravé de fraude fiscale » après la publication d’un rapport du Sénat pointant la multiplication des contrats de l’Etat avec des cabinets de conseil. Ajoutons aussi qu’il y a délit d’initié.
  • Parmi ces entreprises figure McKinsey, qui a notamment conseillé le gouvernement sur la campagne de vaccination. Les filiales françaises de la société américaine n’auraient pas payé d’impôts entre 2011 et 2020, selon la commission d’enquête, qui les soupçonne d’« optimisation fiscale ».

Notons que Pfizer est aussi client de McKinsey, qui s’est chargé de la politique (de forçage) vaccinale en France.

Qui a décidé d’interdire aux médecins d’exercer et de soigner leurs patients ? Qui a décidé du tout vaccinal ? Qui a décidé de l’euthanasie de nos anciens dans les Ehpad ? Qui a décidé du confinement et des atteintes aux libertés publiques ? Qui a décidé d’imposer le passe sanitaire et le passe vaccinal ?

Un cabinet de conseil privé américain a pris toutes ces décisions, pas le gouvernement. Est-ce une démocratie ? Ce qu’a fait Macron est un crime de haute trahison envers les Français.

(Je ne suis pas dupe, même sans ce cabinet la démocratie est totalement absente en France.)

Affaires et scandales du mandat Macron

Rappelons brièvement quelques faits sur Macron et son quinquennat :

  • Une élection frauduleuse avec la complicité des médias. Avec moins de 2% au premier tour, il passe miraculeusement. Puis il est élu avec 66,06%. (« La bête de l’événement est là », selon ses propres mots).
  • Le financement douteux de sa campagne. L’ouverture d’une enquête a été rejetée, par lui-même !
  • 27 affaires judiciaires importantes dont : les Paradise Papers, les Pandora Papers, l’affaire Benalla, l’affaire Buzin (qui reçoit la légion d’honneur…), et diverses autres affaires de ministres mis en examens ou condamnés pour corruption, harcèlement ou encore viol.
  • La nomination suspecte de Thierry Breton au Haut Commissariat Européen.
  • La révolte des gilets jaunes. Et en Outre-Mer en 2021-2022.
  • Pour « lutter contre une pandémie », ce gouvernement a interdit des médicaments, empêché les médecins de faire leur travail et a suspendu des dizaines de milliers de soignants et plusieurs milliers de pompiers. Aucun lit d’hôpital n’a été ajouté. C’est la façon de « soigner » de ce gouvernement.
  • Le mensonge Jean-Michel Trogneux : la « femme » de Macron était un homme, qui est ainsi coupable de détournement de mineur. Non il ne s’agit pas simplement de propos « transphobes », ce sont des menteurs et des criminels. D’ailleurs j’attends monsieur Trogneux qui veut attaquer en justice ceux qui disent que ce n’est pas une femme, on discutera ensemble de certains crimes graves.
  • Il s’est engagé en 2017 pour que la France sorte du glyphosate. Echec total. Une entourloupe en réalité.
  • La France est désormais le pays avec le plus de « cas » de covid par rapport à la population (janvier 2022). Record du monde, bravo ! Même si on sait ce que ça signifie en réalité et quel est l’objectif de ces chiffres. Tout comme les 66000 nouveaux injectés le 666ème jour après que l’OMS a déclaré la pandémie, dans un pays avec 66 millions d’habitants et où on dit qu’il y a 6 millions de non-piquouzés.
  • L’instauration d’un Etat de non-droit, puisque la hiérarchie des textes n’est plus respectée par des mesures totalement arbitraires qui se multiplient depuis 2019 et violent les lois nationales et internationales, par des arrêtés et décrets non officialisés et communiqués par les médias à sa solde. Des confinements, des couvre-feux, une population condamnée à l’assignation à domicile, une véritable guerre où ennemi qui n’est pas celui qu’on croit.
  • Le record absolu des bénéfices des milliardaires français, qui ont fortement augmenté depuis 2018 et encore plus depuis la « crise » du covid.
  • Il a déclaré avoir « envie d’emmerder les non vaccinés ». Est-ce acceptable pour un président de tenir de pareils propos ? Il est supposé être au service des Français, ce ne sont pas les Français qui sont ses larbins devant lui obéir. Rappelons qu’il a fait d’autres déclarations anormales, comme de dire qu’il suffit de traverser la rue pour trouver du travail.
  • Des mensonges à répétition, de nombreux mensonges d’Etat comme sur le prix du carburant.
  • C’est un pantin de Rothschild.

Gouvernement ou une organisation mafieuse ?

Voici une liste non exhaustive de mises en examens et condamnations du gouvernement Macron :

  • Agnès Buzyn : L’ex-ministre de la Santé, a démissionné en février 2020, mise en examen le 10 septembre 2021 par la Cour de justice de la République (CJR) pour « mise en danger de la vie d’autrui ». Elle est alors récompensée par le Légion d’Honneur…
  • Édouard Philippe : Dans le même dossier, la CJR mène depuis juillet 2020 une instruction concernant son successeur Olivier Véran et l’ancien Premier ministre Édouard Philippe.
  • Jean Castex, Olivier Véran, et Jean-Michel Blanquer, sont attaqués en 2021 par deux associations et leurs avocats pour des faits : d’abus de faiblesse et d’ignorance, d’extorsion de consentement et de tentative d’extorsion de consentement, d’empoisonnement et de tentative d’empoisonnement- d’escroquerie et de tentative d’escroquerie en bande organisée, de tromperie aggravée et de tentative de tromperie aggravée en bande organisée, de génocide. Affaire en cours.
  • Éric Dupond-Moretti : Le garde des Sceaux est mis en examen le 16 juillet 2021 pour « prise illégale d’intérêts » par la CJR.
  • Yassine Belattar : humoriste et conseiller d’Emmanuel Macron, mis en examen en 2019 pour « menaces de mort » et « harcèlement moral » sur des personnes du monde du spectacle.
  • Gérald Darmanin : Accusé d’abus de faiblesse par une habitante de Tourcoing (Nord) qui affirmait avoir été contrainte à des relations sexuelles en échange d’un logement et d’un emploi, Gérald Darmanin, alors ministre des Comptes publics, a bénéficié d’un classement sans suite de l’affaire en 2018. Accusé par une autre femme d’un viol en 2009, lorsqu’il était un responsable intermédiaire à l’UMP, M. Darmanin a aussi bénéficié de classements sans suite en 2017 et 2018, mais la plaignante a obtenu la relance des investigations. La juge d’instruction a prononcé leur fin en septembre 2021 sans mettre le ministre en examen, orientant l’enquête vers un non-lieu.
  • Jean-Paul Delevoye : Le Haut-commissaire aux Retraites a démissionné fin 2019 après avoir été mis en cause pour ne pas avoir déclaré plusieurs mandats à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP). Il est condamné pour cela le 2 décembre 2021 à quatre mois de prison avec sursis et 15.000 euros d’amende. Une enquête est toujours en cours à Paris sur le fond de l’affaire.
  • Olivier Dussopt : Le secrétaire d’État à la Fonction publique est visé par une enquête du parquet national financier (PNF) pour « corruption » et « prise illégale d’intérêts ».
  • Sylvie Goulard (ministre des Armées) et Marielle de Sarnez (Affaires européennes) : Fin 2019, Mmes Goulard et de Sarnez (décédée en 2021) sont mises en examen pour « détournement de fonds publics » et M. Bayrou pour « complicité » de ce délit.
  • Sébastien Lecornu, chargé des Outre-mer : le PNF enquête depuis mars 2019 sur des soupçons de « prise illégale d’intérêts » pour ses activités passées à la tête du département de l’Eure et au conseil d’administration d’une société autoroutière.
  • Nicolas Sarkozy : (conseiller de l’ombre de Macron) mis en examen 4 fois dont « association de malfaiteurs ».
  • Thierry Solère : (député LREM et conseiller officieux de Macron) mis en examen pour « fraude fiscale », « trafic d’influence passif » et « détournement de fonds publics ».
  • Richard Ferrand : (président LREM de l’Assemblée nationale) mis en examen pour « prise illégale d’intérêts » dans l’affaire immobilière des Mutuelles de Bretagne.
  • Alexis Kohler : le secrétaire général de l’Élysée, bras droit de Macron, soupçonné de conflits d’intérêts en raison de ses liens avec l’armateur MSC. Information judiciaire en 2019, l’affaire a été réouverte le 23 juin 2020.
  • etc..
Le signe maçonnique de la pyramide

La fraude de son élection en 2017

Selon les premiers chiffres publiés, qui ont ensuite été remplacés et où tous les reports ont été au bénéfice de ce petit dictateur, Macron aurait en réalité obtenu entre 1% et 2% au premier tour. Un vrai miracle obtenu avec la complicité des grands médias.

Selon l’AFP, la falsification dénoncée est « très improbable »… ces fact-checkers pour qui tout est soit vrai soit faux ont émis un avis curieusement nuancé à propos de cette fraude dont on trouve des preuves. Ils précisent qu’ils ne peuvent pas vérifier eux-mêmes les votes, évidemment. Moi non plus, dommage. Le fait qu’aucun candidat ne se soit plaint suffit-il à exclure qu’il y a eu fraude ? Pour l’AFP c’est largement suffisant. Comme les grands médias auxquels elle fournit les informations de propagande gouvernementale, l’AFP est très proche du gouvernement, avec son directeur Fabrice Lacroix venant de l’ENA.

Et nous dans tout ça on peut se plaindre ou c’est un droit réservé aux francs-maçons ?

Une aide exceptionnelle pour les médias soutenant Macron, 666…

Suppléments

Emmanuel Macron, compilation des mensonges de l’interview

Les Juges Avouent : ils Ont Truqué L’élection De Macron

«Roi des fake news»: Mediapart dresse la liste des «mensonges» de Macron et son entourage

2 commentaires sur “Il emmerde les Français

Ajouter un commentaire

Répondre à bertri13340 Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :