Les corps, véhicules de l’âme

Selon la plupart des spiritualités nous sommes constitués de plusieurs corps de matière vibrant à des fréquences différentes, et de lumière. Voici la description de nos corps selon la théosophie. Bien que je n’adhère pas à cette doctrine sur de nombreux points, on peut prendre ces descriptions comme un modèle servant de point de départ pour la compréhension de ce que nous sommes.

La distinction entre les différents corps et leurs fonctions peut varier selon les auteurs. un modèle plus simple existe avec seulement 4 corps. Voir l’article –L’homme selon Gurdjieff

En Égypte ancienne on parlait de neuf corps ou neuf dimensions de l’être : Ren, Khat, Ka, Ab, Ba, Khaibit, Sekem, Sahu, Khu.

Corps et véhicules

Un corps est un agrégat d’un certain type de substance, de la matière éthérique vibrant dans une certaine gamme de fréquences. Chaque corps est enveloppé d’une aura plus subtile composée de la même substance.

Un véhicule est un corps qui permet le transport de la conscience.

Les corps des incarnations

Le corps physique, énergétique, astral et mental sont des enveloppes particulières d’une incarnation.

Remarque : selon Marc Auburn, le corps astral serait utilisé pour plusieurs incarnations. Cependant il est probablement modifié l’évolution des corps permanents.

Le corps physique

C’est le véhicule d’exploration du plan physique. Il est constitué d’éther dense, principalement sous la forme d’eau (99% en nombre de molécules).

C’est le véhicule humain le plus limité en terme de perceptions et de mouvement.

Voir aussi –Le corps humain

Le corps énergétique

Le « corps énergétique » est aussi appelé « corps de vitalité » ou « double éthérique ».

C’est le moule du corps physique, une copie en matière éthérique complète dans toute sa complexité. Il donne sa forme au corps et organise la vie cellulaire. (Voir –Les champs morphiques, la forme des choses-)

Des flux d’énergie (prâna) le traversent sous la forme de vortex. Vus de face ces tourbillons ressemblent à des disques en rotation colorés, qu’on appelle « chakras ». Il y aurait 7 chakras principaux, plus gros que les autres, mais de très nombreux (88.000 selon l’ancien bouddhisme), peut-être une infinité à toute échelle en fractales.

Le corps astral

Le « corps astral » est aussi appelé « corps de lumière »,

Il est constitué de lumière solide, il n’a pas de poids ni d’inertie : le mouvement se fait à la vitesse de la pensée. Pendant l’incarnation il vibre plus bas pour s’harmoniser avec le corps physique.

Remarques : tel qu’il est décrit par Blavatsky, le corps astral est assimilé au double éthérique. La matière physique a sa conscience endormie, elle nécessite un appui extérieur pour lui maintenir sa forme (astral) et pour la maintenir fonctionnant (prâna).

Le corps mental

Lors d’une incarnation le corps mental est dual : une partie de lui est déformée et sert de véhicule des pensées.

Le corps causal

Il est parfois appelé « corps mental supérieur ». La théosophie explique que lors d’une incarnation physique il devient dual, une partie du corps causal devenant le corps mental. Il caractériserait notre individualité. Les animaux auraient un corps causal commun avec leur groupe, en évoluant ils formeraient un corps causal individuel sous la forme d’animaux supérieurs généralement au contact d’humains (chat, chien, singe, éléphant, cheval etc.).

Les corps spirituels permanents

Le corps bouddhique

Il permettrait l’illumination spirituelle, la connaissance totale de toute chose et d’atteindre la conscience divine. C’est la conscience supérieure de l’individu dans son essence, avec la connexion et l’interrelation avec tout ce qui existe.

Le corps atmique

Il est aussi appelé le « corps christique ».

Il serait ce qu’on appelle l’esprit ou la conscience divine, la conscience cosmique. (Remarquez que le mot esprit signifiait à l’origine souffle et vent. « Atmique » pourrait ainsi être à l’origine d' »atmosphère ».)

à ce niveau il n’y aurait plus de notion d’individualité, l’être ne fait qu’un avec l’univers et tout ce qui existe.

La corde d’argent

Le corde ou fil d’argent désigne un lien partant d’un Soi supérieur jusqu’aux différents corps.

Vue d’ensemble des corps en théosophie

CorpsFonction
PhysiquePerception et activité dans le plan matériel
ÉnergétiqueCirculation de prâna entre les différents véhicules
AstralSensations (qualias), émotions
MentalPensée
CausalIndividualité
BouddhiqueVie, intuition
AtmiqueConscience divine, esprit

Voici une description de la descente dans la matière en partant du niveau de l’esprit.

L’Esprit

L’Esprit est le regard.

Pour certains il n’existerait qu’un seul esprit partagé entre tous. « C’est la Lumière qui rayonne sur tout. »

C’est la conscience pure, unique. On peut aussi parfois l’appeler La Source, le souffle divin. (Dans la bible, le vent est aussi synonyme d’esprit.) La différence entre la Source et Dieu est que la Source ne se distingue pas de ce qui existe, alors que Dieu n’est pas sa propre création, il est hors d’elle. Il ne peut y exister que sous une autre forme : celle du fils, le Christ.

L’Âme

C’est la chaleur qui permet le dynamisme de chaque partie.

L’Esprit rayonne et fait vibrer de nouvelles âmes. Les âmes sont l’agitation qui en résulte. De ce fait, des âmes seraient sans cesse créées par l’Esprit. Celles-ci vont s’attacher à une unité mentale et descendre dans la matière dense.

Le Mental

L’agitation des âmes doit être associée à une unité mentale. Elle permet à l’entité de distinguer le « moi » du « non-moi » puis de s’individualiser en formant un corps mental séparé, appelé aussi corps causal.

Au cours d’une vie, une incarnation dans la matière, le mental se divise en deux parties. Le mental inférieur (ou corps mental) est le raisonnement accessible à l’homme avec son cerveau, la pensée transmise et déformée vers la matière. Après la mort, les enseignements acquis s’intègrent à l’entité permanente : le mental supérieur (ou corps causal). Celui-ci est fait de matière positive et ne peut donc recevoir que ce qui est bon.

La trinité esprit-âme-mental : la conscience

L’esprit, l’âme et le mental forment la trinité éternelle d’un individu.

Imaginez l’esprit comme un regard, de la façon la plus absolue possible. Evidemment il n’existe pas d’oeil qui regarde. Ce regard est un point d’attention dirigé quelque part.

En réaction au point d’attention, quelque chose vibre. On parle du Logos.

Le mental est la partie qui se façonne durant les incarnations.

On dit parfois simplement âme ou esprit pour parler de cette trinité inséparable.

Remarques sur la pluralité de Dieu

(Il s’agit d’une interprétation dont j’ai perdu la source avant de publier mon article. Si vous savez d’où elle provient merci de me l’indiquer.)

Dieu est un singulier Elohim est un pluriel. Alors la traduction est » Ecoutes, Israël ! Adonaï notre Elohim est le seul Adonaï « . Adonaï aussi est un pluriel. En fait, il faut comprendre le sens de la première phrase de la bible

Au commencement Elohim créa… Elohim est un pluriel alors que le verbe est au singulier. Les témoins de Jéhowah disent que c’est un pluriel d’excellence qui ne s’adresse qu’à une personne… mais ce n’est pas le cas, c’est l’unité des trois, Père, Fils, et Saint Esprit qui créa. Le Père étant le concepteur, et le Fils le créateur, et le Saint Esprit le réalisateur. La formule le Seigneur notre Dieu vient de la formule de l’ancien Testament « Elohim Adonaï » Dieu en Grec vient du mot « Théos », qui sous entend la trinité Père Fils et Saint Esprit. La tri unité créa, c’est à dire le Père le Fils et le Saint Esprit, l’unité des trois créa c’est donc l’unité qui fait qu’une chose est possible Le Seigneur lui même dira que si deux personnes sur la terre s’accorde pour demander une chose alors elle sera accordé.

Matthieu 18:19 Je vous dis encore que, si deux d’entre vous s’accordent sur la terre pour demander une chose quelconque, elle leur sera accordée par mon Père qui est dans les cieux. Les traductions « Seigneur mon dieu » dénature grandement le sens originel. En effet on traduit les deux pluriels par deux singuliers jetant ainsi le trouble sur la compréhension même du Divin. Ainsi naissent toutes les polémiques sur ce sujet. Je viens d’acheter la bible d’étude révisée de la traduction Semeur et explique exactement ce que j’avais compris. Elohim pluriel elowah et Adonaï pluriel d’Adon. Je signale aussi que la première lettre « Aleph » qui correspond en Grec à « Alpha » et en français à « A » est le chiffre 1 et qui se rapporte dans sa compréhension à Elohim… Simplement là encore il faut considérer que pour écrire un « aleph » en hébreux il faut trois lettres démontrant que ce qui s’applique à Elohim est trinitaire. En effet, le « Aleph » s’écris avec deux « Yod » et un « Wave », le « Yod » du haut c’est le Père celui qu’on a jamais vu, le Wave au milieu est la porte entre le monde d’en haut et le monde d’en bas c’est le Christ, le Wave a aussi comme signification le clou. Le Yod du bas sont ceux qui sont né de nouveau accrocher au cep ou au Wave par le Saint Esprit en nous.

Les 7 principes

Voici la classification des corps, sous formes de principe, par Blavatsky :

PRINCIPES SANSKRITPlanCARACTÉRISTIQUES
l’espritatmaspirituella conscience divine
l’âmebuddhiintuitifprincipe actif d’atma
mentalmanasmentalle véhicule des pensées
le corps du désirkamaémotionnelle véhicule des désirs
le  corps de vitalité (double éthérique)pranapraniquemantient en vie 1, 2 et 4
le corps astrallinga-shariraastralmoule du corps physique
le corps physiquesthula-shariraphysiquele corps de matière dense

PRINCIPES : Corps, aspects, véhicules, enveloppes, états de conscience, composants; en sanskrit: upadhi, rûpa.

LE CORPS ASTRAL : Double astral, double, prototype astral, corps modèle, corps de projection, corps électro-magnétique, corps fantôme, ombre, sosie, doppelgänger (en allemand), eidolon (en grec).

CORPS DE VITALITÉ : l’âme vitale, le corps vital, le corps de vie, le corps pranique, le souffle de vie, le corps éthérique ou double éthérique (néo-théosophie).

CORPS DE DESIR : l’âme animale, l’âme irrationnelle, la monade animale, l’ego animal, l’ego inférieur, le moi inférieur, le centre de l’homme animal.

MENTAL : l’âme humaine, monade humaine, l’ego de l’homme, l’ego personnel, l’ego intérieur, mental supérieur / mental inférieur (quand se trouve en dualité), corps mental (néo-théosophie).

L’ÂME: l’âme spirituelle, la monade spirituelle, l’ego spirituel, l’ego supérieur, l’ego divin, le véritable ego, le corps intuitif, le corps de discernement (quand est en union avec manas), le corps causal (néo-théosophie).

L’ESPRIT : le Soi supérieur, le principe divin, l’un avec l’Absolu, l’Être, la Conscience Supérieure.

Références

A.E. Powell : « Le double éthérique », « Le corps astral », « Le corps mental », « Le corps causal »

H. Blavatsky : « La doctrine secrète » (version abrégée)

esoterisme-guide.blogspot, CONSTITUTION OCCULTE DE L’HOMME

Marc Auburn : « 0.001%, l’expérience de la réalité ».

Connais toi toi-même, Yann Lipnick.

Christophe Allain : « Journal d’un éveil du 3ème œil », (2011)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :