Le mont kailash : domaine des dieux

Un jour, en cherchant des images pour mes articles sur les pyramides, je suis tombé sur une étrange « montagne » sacrée au Tibet.

Situation géographique et histoire

Le Tibet

Le Tibet est un lieu plein de mystères. Son histoire est très complexe et je ne vais pas la résumer ici. D’autant plus qu’on parle de différentes choses sous cette appellation, selon qu’il s’agit du point de vue géographique, ethnique, politique, historique, linguistique ou culturel.

Autrefois un empire, presque aussi grand que la Chine des Tang, le Tibet se réduit désormais à une petite région principalement contrôlée par la Chine. Je me suis plusieurs fois demandé pourquoi un gigantesque pays comme la Chine s’était tant battu pour mettre la main sur cet endroit quasi désertique, dont la population totale est inférieure au quart de l’agglomération de Shanghai.

Le mont Kailash

Le mont Kailash se situe dans la région autonome du Tibet, qui (contrairement à ce que son nom laisse penser), est contrôlée par la Chine. C’est le plateau habité le plus élevé de la planète, avec une altitude moyenne de 4900 m.

Le mont Kailash culmine à 6 638 mètres d’altitude. C’est-à-dire que son altitude est supérieure à la valeur officielle du rayon moyen de la Terre.

Montagne sacrée

Cette montagne est sacrée dans quatre religions (selon Wikipédia):

  • pour les hindous, elle est la demeure de Shiva; (Voir aussi mon article –Le Mahâbhârata : la grande histoire de l’humanité-)
  • pour les bouddhistes, celle de Chenresig, le bouddha de la compassion dont le Dalaï-lama est la réincarnation;
  • quand au fondateur du jaïnisme, c’est à son sommet qu’il a reçu l’illumination;
  • le culte bön, pré-bouddhisme chamanique, la considère comme le symbole de l’âme.

J’ajoute à ces quatre religion le christianisme : en effet le mont Kailash serait la montagne qui aurait été gravie par Yeshua, c’est-à-dire Jésus. Ce serait l’entrée l’entrée d’Agartha.

Shiva

Le mot Kailâsa signifie « cristal » en sanskrit. Les Tibétains le nomment Ghang Rimpoche ou Khang Ripoche, ce qui signifie le « précieux joyau des neiges »

Aussi appelée Tise ou Meru, il correspondrait peut-être au mythique mont Mérou considéré comme l’axe du monde dans les mythologies persane, bouddhique, jaïne et surtout hindoue. La circumambulation de 51 km autour du mont Kailash (kora) est l’un des pèlerinages les plus importants d’Asie.

Le mont Kailash en images

Voici quelques photographies du mont Kailash. Je vous invite à les regarder longuement, en vous attardant sur les détails :

Est-ce vraiment un relief naturel ?

« De par sa forme, il (le mont Kailas) ressemble à une vaste cathédrale… les côtés de la montagne sont perpendiculaires et tombent à pic sur des centaines de pieds, les strates horizontales, les couches de pierre variant légèrement de couleur et les lignes de séparation distinctes…… qui donnent à toute la montagne l’apparence d’avoir été construite par des mains géantes, d’énormes blocs de pierre rougeâtre. – GC Rawling, Le Grand Plateau, Londres, 1905.

En ce qui me concerne j’ai du mal à croire qu’il s’agit d’un simple relief naturel sans intérêt. Un lieu considéré comme sacré ne l’est certainement pas sans raison. Pour les sceptiques j’ai évidemment beaucoup trop d’imagination. Mais je leur répondrais qu’il vaut mieux être un imaginatif qui continue de s’interroger et de s’émerveiller qu’un blasé de tout qui croit que toutes les réponses sont données par Wikipédia. Pour la plupart des occidentaux modernes, les êtres humains du passé n’étaient que des arriérés très créatifs, qui voyaient des dieux partout et adoraient inventer des récits fictifs totalement délirants sur leur histoire et leurs origines.

La Chine n’a jamais donné l’autorisation à quiconque de gravir le mont Kailash. On explique que c’est pour ne pas froisser les sentiments religieux du peuple tibétain, qu’elle n’a pas eu de remords à oppresser et massacrer par ailleurs.

Que dit Wikipédia ?

Maintenant que vous avez vu toutes les images que j’ai sélectionnées, regardez celle qui représente ce mont dans l’article de Wikipédia :

Face nord du mont Kailash, utilisée pour illustrer l’article de Wikipédia

On ne peut pas dire qu’ils ont choisi la plus belle photographie. Cela ressemble davantage à une formation naturelle parmi les montagnes. On peut cependant remarquer une différence notable car le mont Kailash est visiblement fait d’une roche dure alors qu’au premier plan on voit plutôt des amas de pierres. Elle est souvent la seule enneigée malgré sa pente beaucoup plus raide. L’encyclopédie de désinformation Wikipédia n’a pas pour objectif de pointer les mystères, c’est le moins que l’on puisse dire !

Références supplémentaires

Le mont Kailash ‘’centre de l’univers’’ n’a jamais été gravi

La Seconde Venue du Christ – Le Mont Kailash

Le mont Kailash et sa connexion aux pyramides, aux centrales nucléaires et aux extraterrestres

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :