Debunk : la Terre est-elle vraiment ronde ?

On voit de nombreux articles de debunk écrits par les contrôleurs de la science, dont le but est de désinformer. Beaucoup ne chercheront pas plus loin après avoir lu ce genre d’argumentaires trompeurs. Voici mon debunk d’un article de debunk au sujet de la Terre plate paru le 2 août 2021 sur le site de National Geographic.

Introduction

Avant tout je dois préciser que je n’adhère a priori à aucune théorie et que je m’efforce de rassembler les preuves et de les analyser.

Je constate que le débat sur la question de la forme de la Terre ne se fait pas de façon scientifique mais idéologique. Les défenseurs de la vision « établie » décrivent la plupart du temps les opposants comme des illuminés (ce qui n’est pas un argument recevable en science) et qui eux-mêmes utilisent des mauvais arguments qui se contredisent.

S’il existe des personnes défendant l’idée de Terre plate (ou presque plate) ce n’est pas parce qu’ils sont fous, mais parce que les preuves de la Terre sphérique sont généralement très mauvaises.

On trouve aussi de nombreux articles ou vidéos qui tentent de prouver leur théorie à l’aide d’une unique preuve « irréfutable ». C’est encore dû à une mauvaise compréhension du principe de la démonstration scientifique. On ne prouve jamais rien, quel que soit le nombre de preuves. Par contre on peut contredire une théorie à l’aide d’un unique contre-exemple. C’est comme ça que ça fonctionne. Ils assimilent ainsi un contre-exemple de la théorie concurrente à une preuve de leur théorie. Mais qui peut affirmer que les deux visions ne sont pas fausses ou partiellement vraies ? J’y reviendrai à la fin de l’article.

Analyse de l’article de National Geographic

Cet article a été publié le 2 août 2021. En cherchant sur le site de National Geographic j’ai constaté qu’il s’agit en réalité du même article qui avait déjà été publié le 16 mars 2018. Je devrais faire pareil sur mon site et recycler mes vieux articles. Je vous donne rendez-vous dans trois ans pour relire une copie de ce texte où j’aurai mis une autre date !


L’article de National Geographic commence par : « La platitude de la terre est théorisée par une grande communauté de « truthers ». La Flat Earth Society ».

FAUX ! La Flat Earth Society est simplement une « société » de désinformation qui est en réalité faite par des opposants à la théorie de la Terre plate afin de la décrédibiliser. Ce n’est en aucun cas cette société qui en a imaginé et théorisé l’idée, qui existe depuis très longtemps, avant celle de la Terre sphérique. C’est comme si j’affirmais que « la sphéritude de la terre est théorisée par la NASA ». En science il ne peut exister aucune autorité qui sert de référence et décide de ce qui est vrai ou faux. On l’oublie trop souvent depuis que des institutions ont été mises en place précisément pour ça au XXème siècle.


« Aux Etats-Unis, environ 12 millions de personnes adhèrent à l’idée que notre planète n’est pas ronde mais au contraire plate, comme un horizon infini que les rayons du Soleil ne font que caresser. »

FAUX ! Je ne remets pas en question le nombre de personnes, je n’en ai aucune idée. Mais cette phrase sous-entend que ceux qui remettent en question la forme sphérique de la Terre ont tous adopté le même modèle erroné. On discutera plus bas du Soleil.


« D’après des clichés pris par des « flat earthers », la Lune nous présenterait toujours la même face »

VRAI ! En effet, la lune nous présente toujours la même face. C’est aussi ce qui est affirmé par toutes les autres théories et observations : on voit toujours la même face de la lune et jamais sa « face cachée » (d’où son nom). Citons par exemple Wikipédia, la référence de l’information contrôlée :

« La Lune est en rotation synchrone autour de la Terre : sa période de rotation est égale à sa période de révolution. Elle présente donc toujours le même hémisphère nommé « face visible de la Lune » à un observateur terrestre, l’hémisphère opposé étant en conséquence appelé « face cachée de la Lune ». »

Donc j’ai du mal à comprendre cet argument : tout le monde peut constater qu’on voit toujours la même face. En quoi cela est en lien avec la forme de la Terre ? Si quelqu’un a la réponse…

Voici pour vous la face visible et la face cachée de la Lune, et ce ne sont pas des images faites par les défenseurs de la théorie de la Terre plate :

La face visible de la Lune, à gauche, et sa face cachée, à droite, imagées par la sonde américaine LRO lancée en 2009. NASA/LRO

« l’un des arguments les plus avancés des flat earthers est le phénomène de parallaxe. La parallaxe est le déplacement de la position apparente d’un corps céleste dû au changement de position de l’observateur. En astronomie, la parallaxe est l’angle d’observation d’un astre à partir d’une longueur de référence. Les étoiles étant à des distances différentes, nous devrions donc observer une différence de rapidité de leurs déplacements. Or, d’après les flat earthers, nous n’observons qu’un mouvement uniforme, ce qui signifie qu’elles sont toutes sur un même plan. »

FAUX ! Il ne s’agit en aucun cas d’un argument qu’on retrouve, sauf chez les désinformateurs. Voyez par exemple https://la-terre-plate.com/preuves-scientiques où cet argument de parallaxe et de mouvement uniforme n’est absolument pas évoqué, et il ne l’est dans aucune des références que vous trouverez au bas de cet article. En fait c’est encore une erreur de l’auteure qui n’a pas compris la notion de firmament et la rotation des étoiles par rapport à la Terre qui est proposée par cette théorie. L’étoile polaire est à peu près fixe, et plus une étoile est éloignée d’elle plus son mouvement est rapide. Ce qui donne l’image suivante :


« Cela s’ajoute à de nombreuses remises en cause de la nature des étoiles suite à des observations de ces organisations dont les images diffèrent des clichés présentés par la NASA. »

VRAI ! Effectivement les clichés de la NASA ne sont pas considérés comme fiables par la majorité des personnes qui font un peu de recherches sur l’astronomie. Et puisqu’il est désormais établi que la NASA a fabriqué de nombreuses images et preuves frauduleuses de ses missions et observations, c’est un argument valable de remettre en question leurs images des étoiles. Est-ce que la NASA a prouvé une seule fois avoir montré une image non retouchée ? Non.

Mais au fait, pourquoi il n’existe aucun télescope dont les données seraient accessibles directement par le grand public ? Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi il n’existe que des télescope de taille très réduite à la vente ?


« De nombreux faits, que chacun peut constater, viennent confirmer la rondeur de la Terre. En premier lieu, tous ceux qui ont observé une éclipse lunaire auront constaté que lorsque la Terre vient se positionner entre la Lune et le Soleil, l’ombre formée par celle-ci sur la Lune est complètement sphérique. »

HUM… effectivement. Le problème est que la partie cachée de la Lune ne peut pas provenir de l’ombre de la Terre, car dans ce cas il serait impossible d’avoir un croissant de Lune en plein jour lorsqu’elle est proche du Soleil. Or on observe ce phénomène inexplicable. L’argument n’est pas recevable et nous permet de poser une fois de plus la question : qu’est réellement la Lune ?

Voir mon article –La Lune est un mystère


« L’observation astronomique va également en ce sens puisque, en fonction de l’endroit où nous nous trouvons sur Terre, nous pouvons observer certaines constellations et pas d’autres. Si la Terre était plate, nous pourrions tous observer les mêmes astres. À des distances différentes, certes, mais aucun ne serait obstrué. »

FAUX ! Pour affirmer ceci il faudrait pouvoir être certain que la lumière se propage en ligne droite dans notre environnement et que l’angle de vision est suffisamment grand, sans relief masquant une partie du ciel. Cet argument dépend aussi de la distance supposée des étoiles par rapport à l’observateur.

Un fait intéressant que je n’ai encore vu discuté nulle part est la forme de notre propre galaxie. Puisque nous sommes à l’intérieur (vers un bord) et que nous en voyons la tranche, qui est beaucoup plus large que notre planète, on doit la voir comme une traînée rectiligne dans le ciel. Or voici ce qui est observé par des photographes en Australie :


« Le Soleil est aussi un élément révélateur du caractère sphérique de notre planète. Si la Terre était plate, le Soleil resterait visible même lorsque ses rayons n’atteignent pas la région dans laquelle nous nous trouvons ; les nuits noires et complètes ne pourraient exister dans ce cas. La course du Soleil ainsi que la rotation de la Terre sont très simplement observables avec le déplacement de l’ombre sur nos cadrans solaires en l’espace de 24 heures. »

FAUX ! Cet argument ne fonctionne que parce qu’ils considère le modèle (évidemment erroné) proposé par la Flat Earth Society, qui est héliocentrique. Or toutes les sources que j’ai pu voir par les autres défenseurs de l’idée de Terre plate montrent un modèle géocentrique où le Soleil et la Lune ont à peu près la même taille et tournent au dessus de notre planète à une distance plus faible que celle du modèle héliocentrique. Pourquoi continuer de s’attarder sur ce point si ce n’est pas mauvaise foi ou une méconnaissance du sujet ?

L’existence du firmament, un point extrêmement important qui n’apparaît pas dans ce type d’article, permet d’expliquer cette apparente impossibilité. Voir par exemple : Flat Earth : How Sun Light Works With The Firmament Above


« Autre élément propre à notre globe : la répartition de la gravité. Selon la définition d’Isaac Newton, la loi de l’attraction universelle correspond à l’attraction entre des corps ayant une masse gravitationnelle. Le centre de la Terre représente une masse gravitationnelle assez forte pour que nous gardions les pieds sur Terre. Aux quatre coins du globe, tous les Hommes peuvent évoluer au sol de la même façon car la gravité est la même pour tous, chaque partie de la surface de la Terre étant à égale distance de son centre. Ce phénomène n’est rendu possible que par une forme sphérique ; une Terre plate ne correspondrait pas à une attraction vers le sol mais sur les côtés afin de faire converger toutes les masses vers le même centre gravitationnel. »

FAUX ! à ce jour rien n’a permis de prouver la théorie de Newton de la gravitation ou la relativité générale d’Einstein. Par contre il a été montré que la « constante de gravitation » G n’est pas constante lorsqu’on creuse et que la théorie s’écarte déjà de la réalité à quelques centaines de mètres sous terre. Pourquoi ce point n’est-il pas pris en compte ? Car il est essentiel pour défendre le modèle établi de la Terre avec son supposé noyau de fer. Celui-ci ne permet même pas d’expliquer son champ magnétique et ses inversions, alors pourquoi devrait-il encore servir de preuve irréfutable ?

Voir par exemple mes articles –La gravitation– et –Gravitation, éther et écoulement du temps– ou encore –Les 7 globes planétaires


« L’un des phénomènes les plus triviaux permettant de confirmer le caractère sphérique de la Terre sont les fuseaux horaires. Si notre planète n’était pas globe et ne tournait pas sur elle-même, il serait impossible d’expliquer les différences d’exposition au soleil en fonction des heures de la journée ainsi que le simple phénomène de nuit en l’absence d’éclipse. »

FAUX ! C’est le même argument que plus haut concernant le Soleil. Je ne vais pas redire la même chose.


« Pour corroborer la rondeur de la Terre, les astronautes de la NASA comme Terry Virts (plus de 200 jours dans l’espace), Scott Kelly (520 jours dans l’espace) et même Buzz Aldrin n’hésitent pas à renvoyer aux sceptiques les photos qu’ils ont eux-mêmes pris de la Terre, ronde est sublime, vue dans toute sa splendeur depuis la Station spatiale internationale. »

HAHA ! Sérieusement ? Attendez je vais chercher mes lunettes.

Tout est sphérique dans l’univers

Pour beaucoup il semble évident que la forme naturelle du fait de la gravité est une sphère. Pourtant lorsqu’une rotation est impliquée on obtient généralement un disque. Il n’existe aucune galaxie où les étoiles sont disposées autrement que dans un plan, ni aucun système stellaire dans lequel on trouve des planètes hors du plan de rotation.

Les galaxies sont des disques

Et les structures à plus grande échelle comme les amas et superamas de galaxies n’ont rien de sphériques : ils ressemblent à des réseaux de filaments.

Superamas de galaxies

Certains vont même jusqu’à dire que seule la sphère est la seule forme naturelle que la nature peut former lorsqu’une force symétrique est à l’œuvre : pour eux les atomes seraient ronds. Or c’est faux, la distribution électronique autour des noyaux n’est sphérique pour pratiquement aucun atome. (J’ajoute que parler de la forme d’un objet nécessite une observation sur une durée caractéristique de cet objet. Dans le cas d’un atome on prend une durée très grande par rapport à celle d’existence d’un électron virtuel et on fait une somme de toutes les positions les plus probables. Vu de cette façon, il faudrait faire de même pour une planète et considérer ses positions durant une très longue durée pendant laquelle elles feraient de nombreux tours. Leur forme serait dont beaucoup plus proche d’un grand disque que d’une petite sphère.)

Atomes : distribution électronique autour de noyaux

Contrairement à cette idée répandue, la forme sphérique serait l’exception dans l’univers, que ce soit à l’échelle microscopique, macroscopique (on le voit bien avec ce qui nous entoure, somme nous sphériques ?) et aux grandes échelles astronomiques. En fait seule les planètes et les étoiles sont sphériques dans tout l’univers selon la science officielle. Or on peut émettre des doutes sur leur nature exacte quand on compare les images obtenues sans filtre et sans retouche de celles qui sont montrées par la NASA.

Planètes avant et après retouches d’images.

Le géocentrisme

La Royal Air Force enseigne le géocentrisme à ses pilotes. Dans le numéro du 16 août 1979 de New Scientist ( Archive ), nous lisons à la p.543:

« On peut bien sûr croire tout ce qu’on aime tant que les conséquences de cette croyance sont triviales, mais lorsque la survie dépend de la croyance, alors il importe que les croyances correspondent à la réalité manifeste. NOUS APPRENONS DONC AUX NAVIGATEURS QUE LES ÉTOILES SONT FIXÉES SUR LA SPHÈRE CÉLESTE, QUI EST CENTRÉE SUR UNE TERRE FIXE ET AUTOUR DE LAQUELLE ELLE TOURNE SELON DES LOIS CLAIREMENT DÉDUCTIBLES DE L’OBSERVATION DE BON SENS. Le Soleil et la Lune se déplacent à travers la surface intérieure de cette sphère et donc contournent forcément la terre. Cela signifie que LES ÉTUDIANTS EN NAVIGATION DOIVENT DÉSAPPRENDRE UNE GRANDE PARTIE DU DOGME CONFUS QU’ILS ONT APPRIS À L’ÉCOLE. La plupart d’entre eux trouvent cela remarquablement facile, car le dogme est tel qu’il peut être, mais le monde réel est tel que nous le percevons.

Si Andrew Hill regarde dans le Journal of Navigation, il découvrira que l’Univers centré sur la Terre est bel et bien vivant, quoi que ses lectures du Spectateur suggèrent. « 

—Darcy Reddyhoff, Collège de la Royal Air Force

Informations supplémentaires

Le terme de firmament n’est pratiquement jamais trouvé dans les articles de debunk contre la Terre plate. Or il s’agit d’un point vraiment important, et même central.

Beaucoup de raisonnements sont basés sur des suppositions qui sont posés comme des vérités :

  • La théorie de la gravitation. Or celle-ci n’a jamais été démontrée par des effets autres que le fait que les objets tombent « vers le bas » sur Terre. On n’a ainsi jamais mesuré de déviation dans une autre direction . On explique que c’est parce que cette force a une trop faible intensité pour être mesurée.
  • La constance de la vitesse de la lumière et son trajet en ligne droite. Celle-ci est utilisée implicitement pour parler du mouvement apparent et la position des étoiles. Mais s’il est confirmé que le trajet de la lumière est affecté par les champs électromagnétiques (comme il l’est avec une loupe ou tout changement d’indice de réfraction) alors ces arguments n’ont aucune valeur et doivent être remplacés. Notez que le trajet déformé de la lumière à cause de l’atmosphère est pourtant systématiquement employé par les détracteurs de la théorie de la Terre plate pour expliquer qu’on arrive à voir des objets lointains qui devraient être invisibles à cause de la courbure de la Terre ! Il faudrait savoir…
  • Un trajet effectué par un observateur permet de déterminer la forme géométrique. Ce n’est vrai que si l’observateur peut lui-même avoir une bonne référence pour la direction qu’il emprunte et définir de façon absolue les lignes droites et les distances. Mais c’est impossible !

La réalité pourrait être plus complexe que « Terre plate » ou « Terre sphérique ». Un simple exemple admis par les physiciens suffit à montrer que parfois deux conceptions a priori incompatibles doivent être assemblées pour donner une image complète de la réalité. Il s’agit d’un trou noir.

Un trou noir est, selon la vision la plus répandue, un objet de forte masse comme une étoile qui s’est contractée. Vu de l’extérieur on peut le décrire comme un objet sphérique ayant généralement une taille de quelques dizaine de kilomètres. Mais pour un observateur à l’intérieur c’est un espace de taille infinie, du fait de la déformation de l’espace-temps. Quel observateur a raison, celui qui voit la sphère depuis l’extérieur ou celui qui est dans un espace infini dont il est impossible de sortir ? Les deux. Leurs conclusions sont pourtant clairement différentes.

Les explications simplistes ou trop complexes

Les défenseurs de la sphéricité de la Terre utilisent souvent des arguments simplistes ou se cachent derrière une supposée complexité.

Ainsi, on nous dira souvent que la « force de Coriolis » est la preuve de la rotation de la planète. La science ne fonctionne pas comme ça : trouver un exemple n’est jamais une preuve d’un modèle. Surtout lorsque celui-ci est aussi expliqué par des théories concurrentes. En vérité la force de Coriolis n’explique pas grand-chose : le sens de rotation d’un tourbillon d’eau dans le lavabo dépend d’un tas de paramètres, notamment l’inclinaison. Le sens de rotation des cyclones peut trouver sa réponse dans la disposition des masses d’air froides et chaudes, et celles de l’eau. Il pourrait y avoir aussi un lien avec le magnétisme, sachant que la molécule d’eau a un moment dipolaire important.

On dit aussi parfois avec condescendance « on sait depuis l’antiquité que la terre est sphérique ». C’est faux comme vous pouvez le voir sur cette image :

Par ailleurs, dès qu’on parle de l’antiquité avec une certaine arrogance pleine de certitudes, j’aime rappeler les arguments solides des récentistes qui remettent en question cette histoire qui semble totalement inventée et basée sur un unique document. Voir par exemple : CHRONOLOGY 2.0 – « Et si les récentistes avaient raison ? »

On veut des vraies preuves, pas des debunks !

Le principe du debunk est de piocher parmi des arguments choisis afin de les démonter. Or une seule anomalie suffit pour invalider une théorie. On doit donc répondre à l’ensemble des contradictions afin d’en faire une théorie correcte. Si chacune des théories avancées possède des contradictions, alors est-ce que cela ne signifierait pas qu’elles sont toutes fausses ? Est-ce qu’on ne doit pas dans ce cas trouver une autre possibilité qui résout toutes les incohérences ?

Je propose une expérience simple : placer un miroir à l’extrémité d’un grand lac comme celui de. Depuis l’autre extrémité envoyer un rayon laser en direction du miroir. En principe, puisque le laser et le miroir sont à la même altitude et que la lumière se propage en ligne droite, si la terre est plate alors on pourra mesurer le signal renvoyé par le miroir. Si la Terre est sphérique avec les valeurs données officiellement alors le miroir devrait être environ 30 km plus bas et le laser ne sera pas renvoyé. Ce genre d’expérience a été effectué mais n’est pas publié, pour quelle raison ? Que le résultat soit positif ou négatif il doit être disponible. Il ne mettrait pas fin à la discussion, mais permettrait de la démarrer sur de bonnes bases.

On a là un des principaux problèmes de ce débat : l’absence de publications scientifiques, dans un sens ou dans l’autre. Où sont celles qui mesurent la courbure le la Terre ? Pourquoi ne nous montre-t-on que des méthodes antiques de géométrie élémentaire ?

Conclusion

Des suggestions très intéressantes sont apportées par les défenseurs de la théorie de la Terre plate, par exemple sur la nature des autres astres qui nous entourent. Certaines preuves semblent permettre de conclure que le rayon de la Terre ne correspond pas à celui qui est établi officiellement. Si la Terre est plus grande que ce qu’on pense, on pourrait en effet conclure à tort qu’elle est plate alors qu’elle serait sphérique.

Les deux point centraux de la théorie la plus sérieuse de la Terre plate sont le géocentrisme (où le soleil est généralement plus petit que dans le modèle héliocentrique) ainsi que l’existence du firmament. S’ils ne sont pas discutés alors il s’agit d’un article de désinformation. D’ailleurs la platitude de la Terre n’est même pas forcément nécessaire pour qu’ils soient débattus.

Au lieu de pratiquer de la désinformation et de la mauvaise argumentation afin de tenter de ridiculiser une idée et ceux qui la défendent, il vaut mieux essayer de rassembler de véritables preuves.

Puisque des preuves « irréfutables » semblent exister dans les deux sens, soit certaines preuves sont fausses ou mal interprétées, soit aucun de ces modèles n’est correct et il faut imaginer une autre solution qui parvient à supprimer les incohérences.

En science on ne doit pas utiliser des arguments émotionnels ni éviter de prendre en considération les anomalies.

La réponse est probablement plus complexe que ce qui est habituellement raconté. C’est en essayant de chercher la vérité qu’on pourra découvrir de nouvelles choses.

N’oubliez jamais qu’il est bien plus satisfaisant de se tromper en s’efforçant de se baser sur des preuves solides que d’avoir raison en utilisant des arguments fallacieux. Nous sommes avant tout des chercheurs de vérités et non des défenseurs d’un savoir établi par d’autres. Continuez d’étudier chaque preuve avec sérieux et faites-vous votre propre opinion.

Références

Voici quelques liens vers des sites avec quelques arguments un peu plus sérieux (mais pas forcément tous corrects) qui ne sont pas ceux de la Flat Earth Society :

L’Histoire Perdue De La Terre Plate Partie I 1 4 sur 7 (vidéo)

L’histoire Perdue De La Terre Plate Partie II 5 6 sur 7 (vidéo)

L’histoire Perdue De La Terre Plate Partie III 7 sur 7 (vidéo)

Le modèle de notre monde le plus proche de la réalité (vidéo)

Earth Curvature Calculator

Aucune courbure de la Terre n’est visible – jamais

NASA’S TRILLION DOLLAR TREASON

Preuves scientifiques de la terre plate

QUAND LA LUNE RENFORCE LA THEORIE DE LA TERRE PLATE, PAR CHRISTOPHER DE YORK

Cinq choses à savoir sur la face cachée de la Lune

The Star ARCTURUS 720p (vidéo)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :