Les principes de l’énergie

Qu’est-ce que l’énergie ?

On peut dire que l’énergie est quelque chose d’invisible qui permet de provoquer un changement.

Il existe de nombreux types d’énergie :

  • cinétique
  • gravitationnelle
  • nucléaire
  • électromagnétique
  • thermique
  • mécanique
  • chimique
  • chaleur latente
  • masse

L’énergie ne se mesure pas directement. Ce qu’on peut mesurer ce sont uniquement des variations d’énergie au court d’un changement. On dit en physique que ‘l’énergie d’un système est connue à une constante près ». Cette constante correspond à l’énergie la plus basse, choisie arbitrairement.

Prenons par exemple l’énergie cinétique, qu’on peut appeler énergie de mouvement. Sa formule est :

{\displaystyle E_{c}\approx {\frac {1}{2}}\,m\,v^{2}}

(Il s’agit d’une formule approximative car on se place dans le cadre classique non relativiste. Cela ne change rien au discours.)

Cette énergie dépend de la masse de l’objet et de sa vitesse. Mais toute mesure de vitesse est relative. La valeur donnée à l’énergie cinétique va donc dépendre du référentiel choisi. Elle vaudra 0 pour certains, pour d’autres elle vaudra 3 joules. Elle pourra valoir n’importe quelle valeur selon le mouvement de l’observateur. Il n’existe aucun appareil de mesure qu’on pourrait placer vers l’objet et qui nous donnerait une valeur absolue. L’énergie cinétique d’un objet vaut toujours 0 dans le référentiel de l’objet lui-même. (Attention je ne parle ici que de l’énergie de translation, car un objet peut aussi avoir une énergie de mouvement de rotation.)

Voir aussi –action

Le principe de conservation

Ce principe stipule que dans un système dit isolé la quantité d’énergie ne peut pas varier, elle peut seulement passer d’une forme à une autre.

Ainsi, lorsqu’on tient un objet est en l’air il contient une certaine énergie potentielle gravitationnelle. Quand on le lâche il se met à tomber. Au cours de sa chute cette énergie potentielle diminue en devenant de l’énergie cinétique. En touchant le sol il est stoppé, son énergie de mouvement se transforme en énergie thermique dont une partie est transmise au sol. La chaleur de l’objet et du sol augmente légèrement. On peut mesurer que la variation de la quantité de chaleur est égale à la différence d’énergie gravitationnelle entre le niveau du début de la chute et le point d’arrivé. D’une façon générale pour des systèmes simples mécanique et thermodynamique on observe effectivement qu’il n’y a ni perte ni gain d’énergie. Mais peut-on en déduire que c’est toujours vrai ?

L’exception du Big Bang

(Je nomme ici Big Bang le début chronologique de l’Univers selon le modèle cosmologique actuel.)

L’Univers lui-même est considéré comme un système isolé qui ne peut pas échanger d’énergie avec autre chose, car on admet qu’il n’existe rien d’autre par définition. La quantité totale d’énergie dans l’Univers serait donc considérée comme constante. Selon cette vision il existe un problème (qu’on appelle anomalie en science pour diminuer son importance et en faire un genre d’exception qui confirmerait la règle) rarement discuté par les scientifiques : toute l’énergie disponible actuellement dans l’Univers entier a été créée d’un seul coup au premier instant de son existence.

La physique standard admet que le principe de conservation de l’énergie est toujours valable sauf à un instant donné. Une exception doit toujours être considéré comme une réfutation d’un principe et non comme une confirmation.

L’énergie noire

Sans entrer dans les détails, l’énergie noire n’est pas une certaine forme prise par de l’énergie. Il s’agit d’une substance inconnue dont on suppose l’existence à cause de l’observation de l’accélération de l’expansion de l’Univers. Or la quantité d’énergie noire s’ajuste pour que l’espace reste plat. Sa quantité est donc forcément en augmentation. De plus certains indices laissent suggérer que l’énergie noire puisse devenir de l’énergie. (Cette énergie noire pourrait être de l’énergie éthérique en train de se densifier en énergie de plus basse vibration.)

La quantité d’énergie noire change avec le temps. Or il semble qu’elle puisse devenir énergie. Ceci serait une preuve de la non-conservation de l’énergie à l’échelle de l’Univers.

L’énergie des êtres vivants

Une étude à la fin des années 1970 a été effectuée par Paul Webb. Il procédait à des expériences durant 3 semaines en mesurant précisément toute la consommation de nourriture, d’eau et d’oxygène, les émissions de CO2 et les échanges thermiques.

Il a montré qu’en moyenne 27% de la dépense totale d’énergie par un être vivant était de source non identifiée.

Soit les organismes vivants ont un fonctionnement tel que l’énergie ne se conserve pas, il faut donc abandonner le premier principe de la thermodynamique, soit ils sont capables d’utiliser un type d’énergie comme le champ radiant du vide. (Pour ceux qui connaissent les enseignements spirituels, cette énergie est probablement ce qu’on appelle le prâna qui est échangé entre le corps matériel et le double éthérique via les chakras.)

(Le célèbre yogi, Prahlad Jani, était connu par ses fidèles pour n’avoir jamais mangé depuis 70 ans. Voir –Se nourrir de Lumière-)

Le principe de conservation de l’énergie ne s’applique pas aux êtres vivants.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :