La téléportation

Cet article donne les différents types de téléportation, l’explication des principes de plusieurs façons, ainsi que des exemples. Enfin vous trouverez en annexe mon analyse d’un article de vulgarisation scientifique pour vous montrer que ce genre de texte est bien souvent de la désinformation.

Je vous invite à regarder ma vidéo sur ce sujet :

Types de téléportation

Téléportation quantique : il ne s’agit du transfert d’un état quantique instantanément d’un endroit à un autre en utilisant l’intrication quantique. Si vous effectuez vos propres recherches il y a de grandes chances que tous les résultats parleront de cette téléportation quantique, histoire de noyer l’information.

Destruction et reconstruction : on pourrait imaginer un dispositif qui analyse un objet, le détruit en envoie son information pour qu’il soit reconstruit à un endroit distant. Ce type de procédé poserait un problème dans le cas d’un humain si la destruction n’est pas automatique. De plus la reconstruction serait très complexe. Bien que ce type de téléportation soit parfois présenté dans des films de fiction, il s’agit d’une vision purement matérialiste qui considère qu’un objet se résume à l’ensemble de ses particules matérielles et les liens entre elles. La destruction serait inévitable pour en obtenir la totalité de l’information.

La vision à distance (remote viewing) : seule la conscience de l’observateur est projetée dans un lieu éloigné de son corps. Voir –Voyager par la pensée-.

Téléportation temporelle : il s’agit du transfert d’un objet d’un instant vers un autre instant qui ne lui succède pas directement vu d’un observateur extérieur mais sans déplacement dans l’espace. L’objet en question disparaît un moment, puis réapparaît quelques minutes ou heures plus tard, parfois même des mois ou des années plus tard.

Téléportation entre 2 portails : un objet ou un individu entre dans un portail qui l’envoie vers un autre portail de sortie. C’est le type de téléportation qu’on peut voir dans Stargate.

Transfert sans portail : on peut imaginer un objet envoyé vers une destination arbitraire où il n’existe pas de sortie de portail. Cet objet pourrait ensuite être renvoyé vers sa destination de départ où se trouve l’appareil de transfert. C’est ce qu’on peut voir dans la série Star Trek. Si ce genre d’appareil est possible, alors rien n’empêche qu’on puisse téléporter l’objet directement d’un endroit quelconque vers un autre.

Téléportation par la conscience : il s’agit d’un type de psychokinésie où un individu téléporte un objet d’un endroit à un autre.

Véhicules supraluminiques : il s’agit de la même chose que la téléportation par portail sauf que le sujet est dans un véhicule (tel qu’une soucoupe volante) qui sert à la fois de portail et de matière transférée.

Dans le document déclassifié de l’AIR FORCE voici les types de téléportation :

Téléportation-SF (Science-Fiction) : « le transport désincarné de personnes ou d’objets inertes à travers l’espace par des moyens technologiques avancés (futuristes). »

Téléportation-VM (métrique du vide) : « le transport de personnes ou d’objets inertes à travers l’espace en altérant les propriétés du vide ou en altérant la métrique (géométrie) de l’espace-temps. »

Téléportation-Q (quantique) : téléportation quantique, déjà définie plus haut.

Téléportation-E (exotique): « le transport de personnes ou d’objets inertes via d’autres dimensions spatiales ou des univers parallèles. »

Téléportation-P (parapsychologique) : « le transport de personnes ou d’objets inanimés par des moyens paranormaux. »

Comment ça marche ?

Je n’entrerai pas ici dans les détails concernant le vide et l’information. Je vous invite à lire –DOSSIER : le vide, l’énergie et l’information– et notamment l’article –Gravitation, éther et écoulement du temps-.

Voici différentes manières d’aborder la théorie de la téléportation. Celles-ci sont équivalentes mais nous aident à mieux en comprendre les principes.

Temps-espace (-Théorie du Dr Dewey Larson, années 1950-) : Nous existons dans un espace-temps composé de 3 dimensions d’espace et 1 dimension de temps. Il existerait une sorte d’univers conjoint, le temps-espace, qui serait composé de 3 dimensions de temps et 1 d’espace. Concrètement, dans notre univers habituel nous pouvons nous déplacer dans 3 directions spatiales mais dans une unique direction du temps (vers le futur). Or chaque particule qui nous constitue peut passer de l’espace-temps au temps-espace. C’est ce qui semble avoir été montré par diverses expériences (Harold Haspden, Nikolaï Kozyrev). Une particule possède parfois des caractéristiques corpusculaires (elle est localisée dans l’espace et le temps) mais en l’absence de contrainte elle est une onde (délocalisée dans l’espace et le temps). Lorsqu’elle est une onde elle se trouve en divers lieux de notre espace mais aussi à différents instants du temps (voir l’expérience de la gomme quantique à choix retardés par exemple), elle se trouverait ainsi dans le temps-espace. Au cours d’un phénomène ou observation, on la force à exister dans notre espace-temps.

Information non localisée : Toute particule est une information, comme le montre la physique quantique. L’intrication est un phénomène particulier où une information est partagée par des particules distantes, montrant que l’information n’est elle-même pas localisée. La matière est une forme d’information énergétique densifiée sous la forme de vortex ou ondes stationnaires. Imaginons qu’on puisse modifier la partie de l’information d’un objet qui définit sa position. L’instant suivant l’objet serait recréé dans une nouvelle position.

Vibration et résonance : Toute matière et information peut se représenter sous la forme d’une vibration. Un objet est défini par la somme des vibrations de tous ses constituants. Un lieu dans notre espace-temps est aussi une certaine forme de vibration qui résulte de celles de tout ce qui se trouve à proximité à un certain moment. En mettant en résonnance un objet avec un lieu on transférerait cet objet vers ce lieu, en un certain moment.

L’illusion du mouvement et de la continuité : cette description est donnée par Nassim Haramein. Il explique que lorsque vous bougez le bras, ce ne sont pas les particules qui se déplacent mais à chaque instant de Planck le bras est recréé en un endroit légèrement différent. En ce sens, on peut considérer que tout mouvement est en réalité une téléportation produite par la pensée. L’acte de bouger le bras c’est l’esprit qui fait de la télékinésie pour téléporter les particules du bras.

L’illusion de la matière, de l’espace et du temps: il n’existe que l’esprit. La matière dense est une illusion créée par la manifestation d’une intention par une conscience créatrice. C’est une onde stationnaire résultant de l’attention portée par la conscience. L’écoulement du temps est une perception due à la succession des points de vue par la conscience. Tout existe : le présent, le passé et le futur. Ce sont des informations dont prend connaissance une conscience.

On voit ainsi que la téléportation temporelle, la téléportation par portail ou le voyage supraluminique sont différentes facettes d’un même phénomène : l’information d’un objet est modifiée pour que celle-ci décrive le même objet à un autre endroit. Seule la partie de l’information contenant la localisation spatio-temporelle a besoin d’être modifiée. Le voyage dans le temps est ainsi similaire à la téléportation.

Téléportation quantique

Celle-ci étant officiellement admise par la communauté scientifique, je ne la détaille pas ici. Je vous invite à lire par exemple –La téléportation quantique permet d’envoyer des informations 3D

Plus vite que la lumière (Warp)

Nous pouvons considérer que tout trajet qui s’effectue plus vite que la vitesse de la lumière est une forme de téléportation.

Selon le discours standard de la physique il est impossible d’atteindre la vitesse de la lumière, et d’autant plus de la dépasser. Ceci serait rendu impossible par le fait que la masse d’un objet augmente à mesure que celui-ci acquiert de la vitesse. Cependant cela n’exclut pas la possibilité d’existence de tachyons, des particules qui iraient toujours plus vite que la lumière.

Mais une variante de cette théorie existe et elle est compatible avec les phénomènes observés : plus la vitesse d’un objet augmente et plus sa masse diminue. Il s’agit de la théorie du Dr Vladimir Ginzburg :

« Ce n’est que lorsqu’une particule est au repos qu’elle peut être considérée comme de la matière pure. Dès qu’elle commence à se déplacer, sa masse gravitationnelle et sa charge électrique se mettent à diminuer, de sorte qu’une partie de cette matière sera convertie en un champ. Ainsi, lorsque la vitesse d’une particule V deviendrait égale à la vitesse ultime du champ spiralé C [la vitesse de la lumière], sa masse gravitationnelle et sa charge électrique deviendraient égales à zéro. À ce stade, la matière serait entièrement convertie en un champ pur. »

Je vous invite à voir la vidéo Navigation Stellaire 1 donnée en référence qui explique bien les principes des voyages supraluminiques. En voici les idées principales qui nous intéressent ici :

En mode supralumineux un appareil n’a pas de localisation et il n’existe pas de distance entre les objets, on ne peut donc pas utiliser de carte 3D pour se repérer et définir un trajet vers une destination. Tout n’est que vibrations à certaines fréquences. Chaque lieu est le résultat de la superpositions de fréquences. En se mettant en résonnance puis en revenant à une vitesse sublumineuse on se retrouve dans le lieu correspondant à cette fréquence.

(Chaque lieu à un instant donné a bien évidemment une fréquence unique.)

Téléportation temporelle involontaire

De nombreux cas de ce qu’on pourrait appeler de la téléportation involontaire ont été répertoriés. Il ne s’agit pas réellement de téléportation dans le sens où ces objets n’ont pas vraiment effectué des trajets instantanés, il s’agit même de l’inverse. Cependant vous verrez qu’il s’agit de phénomènes qui s’expliquent par un principe identique.

Ainsi des avions ont parfois disparu des radars pendant plusieurs dizaines de minutes avant de réapparaître à l’endroit de leur disparition. On pourrait parler ici d’une « téléportation dans le temps ». Vers les années 1970 on rapporte ainsi le cas du vol 727 de la National Airlines qui aurait soudainement totalement disparu des radars, provoquant la panique à la tour de contrôle d’arrivée, puis serait réapparu à l’endroit de sa disparition. Les passagers et le personnel dans l’avion n’auraient rien constaté d’anormal et leurs montres retardaient toutes de 10 minutes. (Rapporté par Charles Berlitz, « Le triangle des Bermudes », 1974.)

Certains lieux seraient sujets à de régulières distorsions gravitationnelles, comme le fameux Triangle des Bermudes (qui n’a pas la forme d’un triangle). Les objets se retrouvant dans ce genre d’endroit à certains moments pourraient se retrouvés projetés dans le temps-espace sous la forme de champ pur d’énergie sans masse.

Ivan T. Sanderson a découvert que la plupart des disparitions de navires et d’avions survenaient en douze endroits équidistants autour du monde formant cette figure géométrique (le fameux Triangle des Bermudes est le point 18) :

Soucoupes volantes et téléportation

La téléportation-VM serait possible grâce à des engins comme des soucoupes volantes, car l’extraction d’énergie du champ radiant provoque une distorsion gravitationnelle, donc de l’espace et du temps. C’est ce qu’avait découvert John Searl lorsqu’il mettait au point des générateurs à énergie libre qui s’envolaient systématiquement. Voir au –Les héros de l’énergie libre

Otis T Carr a travaillé avec Nikola Tesla sur ce type d’appareils qui ont été présentés à la General Motor et à l’armée US dans les années 1960, notamment le moteur Utron.

Voici ce qui est rapporté par Ralph King, un technicien qui a travaillé avec Otis T Carr sur le moteur Utron :

L’engin a-t-il volé ? « Volé n’est pas le mot juste. Il a franchi une grande distance en un rien de temps.
J’étais avec deux autres ingénieurs lorsque nous avons piloté l’engin de 14 mètres sur une distance d’environ 16 kilomètres. Je pensais que nous n’avions pas bougé et que notre vol d’essai avait échoué. Quel ne fut pas mon étonnement de constater que nous étions finalement revenus de l’endroit où nous étions allés, avec des échantillons de roches et de plantes. Ce fut un succès spectaculaire. Cela ressemblait plus à une sorte de téléportation. Qui plus est, il y eut pour ainsi dire une déformation du temps. Nous avions l’impression d’avoir été à bord de l’engin pendant quinze ou vingt minutes, mais on nous a dit que nous n’étions demeurés dans le vaisseau que trois ou quatre minutes seulement. »

Malheureusement, des agents du gouvernement rendirent visite à Carr en 1961 pour lui donner un avertissement.

« Vous devez tout arrêter immédiatement. » Nous leur avons demandé pourquoi, et ils ont répondu :
« Parce que vos activités menacent de faire s’effondrer le système monétaire des États-Unis. » Ce n’était qu’un stratagème, bien sûr… « Et nous confisquons tout votre matériel. » Ils sont alors entrés dans les bureaux et le laboratoire, et ils ont entrepris de tout emporter. Puis, ils ont tenu une brève réunion avec nous et nous ont dit, en substance : « Les gars, vous avez tort. Vous tentez de renverser le système monétaire »

Ce type d’appareil est contrôlé par la conscience.

– Référence https://projectcamelot.org/ralph_ring.html

La conscience comme téléporteur

« Il est devenu connu pour moi-même, ainsi que plusieurs collègues à l’intérieur et à l’extérieur du gouvernement, que la téléportation anormale a été scientifiquement étudiée et documentée séparément par le ministère de la Défense. » – Eric Davis, Ph.D, FBIS

Un article publié en République populaire de Chine (RPC) en septembre 1981, dans la revue Ziran Zazhi (Nature Journal) s’intitulait « Some Experiments on the Transfer of Objects Performed by Unusual Abilities of the Human Body » (Shuhuang et al., 1981 ) a rapporté que les « enfants surdoués » étaient capables de provoquer la téléportation de petits objets physiques d’un endroit à un autre. Les objets comprenaient des montres, des taons, d’autres insectes, des micro-émetteurs radio, du papier photosensible et plus encore. Les participants n’ont jamais touché les objets au préalable. Les expériences ont été réalisées à la fois en aveugle et en double aveugle, et les recherches impliquées provenaient de divers collèges et secteurs du ministère de la Défense.

D’autres recherches ont été effectuées par l’Institut d’ingénierie de la médecine aérospatiale à Pékin, en juillet 1990. Elles ont été publiées dans le Chinese Journal of Somatic Science (Kongzhi et al., 1990 : Jinggen et al., 1990 ; Banghui ; 1990). Cette étude a rapporté plusieurs expériences impliquant des enregistrements vidéo photographiques à haute vitesse, qui ont permis de capturer le transfert d’échantillons de test comme des noix, des allumettes, des clous, des pilules et plus encore à travers les parois d’enveloppes en papier scellées, de bouteilles et de tubes en verre scellés, de boîtes de film plastique scellées. et plus sans que les parois d’aucun de ces conteneurs ne soient percées. Toutes ces expériences ont rapporté l’utilisation d’enfants et d’adultes surdoués pour provoquer la téléportation de divers matériaux.

Dans tous les exemples, il a été rapporté que les spécimens d’essai sont restés dans leur état d’origine après la téléportation, y compris les insectes.

Portails, portes des étoiles (stargates ou JumpRooms)

En 2012 la NASA a publié sur son site des recherches :

Un thème favori de la science-fiction est « le portail » – une ouverture extraordinaire dans l’espace ou dans le temps qui relie les voyageurs à des royaumes lointains. Un bon portail est un raccourci, un guide, une porte vers l’inconnu. Si seulement ils existaient réellement…

Il s’avère que oui, en quelque sorte, et un chercheur financé par la NASA à l’Université de l’Iowa a trouvé comment les trouver.

« Nous les appelons points X ou régions de diffusion d’électrons », explique le physicien des plasmas Jack Scudder de l’Université de l’Iowa. « Ce sont des endroits où le champ magnétique de la Terre se connecte au champ magnétique du Soleil, créant un chemin ininterrompu menant de notre propre planète à l’atmosphère du soleil à 93 millions de kilomètres. »

Les observations du vaisseau spatial THEMIS de la NASA et des sondes Cluster de l’Europe suggèrent que ces portails magnétiques s’ouvrent et se ferment des dizaines de fois par jour. Ils sont généralement situés à quelques dizaines de milliers de kilomètres de la Terre, là où le champ géomagnétique rencontre le vent solaire. La plupart des portails sont petits et de courte durée ; d’autres sont bâillants, vastes et soutenus. Des tonnes de particules énergétiques peuvent s’écouler à travers les ouvertures, chauffant la haute atmosphère de la Terre, provoquant des tempêtes géomagnétiques et enflammant des aurores polaires brillantes.

Programmes secrets :

Selon M. Basiago, entre 1962 et 1972, le gouvernement américain a mené une opération clandestine appelée Projet Pegasus. Le programme a mené au développement réussi d’un certain nombre de technologies très avancées permettant la téléportation, le voyage dans le temps physique et le voyage dans le temps holographique. Il affirme que le programme était géré conjointement par la CIA et la DARPA (Agence des projets de recherche avancée pour la défense) et qu’il a servi à contacter d’anciens présidents, à se téléporter sur Mars et à entretenir un rapport avec des extraterrestres.

Un tunnel entre la Terre et Mars ?

Il existerait sur Terre plusieurs portails, nommés jumpRooms, qui ressemblent à une cabine d’ascenseur. Ils auraient été utilisés pour divers trajets notamment entre la Terre et Mars pour les déplacements des personnes et d’un peu de matériel léger. (Voir -projet Montauk-)

Il m’est impossible actuellement de confirmer ou d’infirmer le succès de ces travaux de recherche ainsi que le fait que des stargates aient été effectivement utilisées entre la Terre et Mars. Cependant, quand on croise les divers témoignages de divulgateurs crédibles, les documents disponibles et la théorie, on peut se convaincre que c’est tout à fait possible.

Brevet de téléportation

Un brevet américain a été déposé en 2004 (US20060071122A1), « Système de téléportation complet du corps » : 

« Un système générateur de trous de ver à ondes gravitationnelles pulsées qui téléporte un être humain à travers l’hyperespace d’un endroit à un autre. » 

Conclusion

Selon la physique relativiste standard avec une interprétation purement matérialiste, la téléportation n’est possible qu’en utilisant des trous de vers ou des technologies futures improbables. Mais il est désormais établi que cette vision est erronée.

La téléportation est bien expliquée si on adopte le regard plus juste de la physique quantique actuelle qui décrit les entités matérielles comme de l’information non localisée. Se téléporter dans l’espace ou dans le temps consisterait à modifier l’information d’un objet pour le mettre en résonnance avec sa destination.

Des téléportations temporelles « involontaires » auraient été répertoriées. Elles surviendraient à cause de perturbations du champ gravitationnel de la Terre qi existent à certains endroits particuliers.

La téléportation-Q a été effectuée et elle est admise par la communauté scientifique.

La téléportation-VM serait possible grâce à des engins comme des soucoupes volantes, car l’extraction d’énergie du champ radiant provoque une distorsion gravitationnelle, donc de l’espace et du temps.

La téléportation-P aurait bien été observée par plusieurs études, notamment en Chine.

La vision a distance (remote viewing), correspondant à la téléportation d’une conscience, a bien été établie, notamment par des recherches au Stanford Research Institute (SRI) soutenues par la CIA et d’autres agences gouvernementales pendant plus de deux décennies. Russell Targ, Hal Puthoff et Ingo Swann étaient les fondateurs originaux de ce programme autrefois secret. (Notez que ce programme a fini par s’appeler « Opération Stargate »).

La téléportation par portail, soit la téléportation-SF (ou la téléportation-E ?) semble avoir été utilisée pour des projets spatiaux secrets comme Montauk. Ces technologies ne seraient pas humaines et il y aurait eu une « aide extérieure ».

La téléportation n’est donc pas un simple « fantasme de science-fiction » comme aime à le dire les vulgarisateurs de la science dogmatique. Comme toujours, leurs explications sont erronées et leurs propos ne sont pas objectifs.

Références

Le lieutenant-général Steven L. Kwast, commandant de l’Air Command for Education and Training à San Antonio-Randolph Base au Texas, déclare qu’on dispose d’une technologie pour téléporter les humains. https://areazone51ufos.blogspot.com/2021/06/general-americain-sassure-quils-ont-la.html?spref=fb&m=1

Full body teleportation system (Système de téléportation complet du corps) : « Un système générateur de trous de ver à ondes gravitationnelles pulsées qui téléporte un être humain à travers l’hyperespace d’un endroit à un autre. » – Brevet Américain US-20060071122A1. https://patents.google.com/patent/US20060071122A1/en

AIR FORCE – TELEPORTATION (document déclassifié de 2004). Travaux sur la téléportation, remote viewing et conscience dans la quatrième dimension. –Teleportation Physics Study

Otis T. Carr a travaillé avec Nikola Tesla sur une soucoupe capable de léviter et de voyager dans le temps. Ce type d’appareil effectuait une téléportation https://projectcamelot.org/lang/en/ralph_ring_interview_transcript_en.html (Voir aussi –Les héros de l’énergie libre-)

« Chip-to-chip quantum teleportation and multi-photon entanglement in silicon », Llewellyn & al., naturephysics (2019) https://www.nature.com/articles/s41567-019-0727-x

Navigation Stellaire 1 (Voyage dans le temps, cartes stellaires) – Swaruu, https://www.youtube.com/watch?v=RxVP8UIiYUY

Dr Vladimir B. Ginzburg, 3-Dimensional Spiral String Theory, http://beyondmainstream.org/theory/3-dimensional-spiral-string-theory/

« La Terre serait truffée de Portes des étoiles », site de la NASA : nasa.gov/mission_pages/sunearth/news/mag-portals.html

Comment la découverte d’un fascinant réseau « d’autoroutes célestes » pourrait révolutionner le voyage spatial (2021) https://www.bbc.com/afrique/monde-55995243?at_custom3=BBC+News+Afrique

Des scientifiques signalent la téléportation d’objets physiques d’un endroit à un autre, http://upriser.com/posts/scientists-report-teleportation-of-physical-objects-from-one-location-to-another

Andrew BASIAGO affirme avoir participé au Projet Pegasus, le Programme de téléportation, voyage dans le temps physique et voyage dans le temps holographique, https://eveilhomme.com/2020/12/14/m-andrew-basiago-affirme-avoir-participe-au-programme-de-voyage-dans-le-temps-du-projet-pegasus/

PROJET CAMELOT – MARS VIA JUMPROOM : divulgation de David Wilcok et Henry Deacon, https://aliensontdejala.files.wordpress.com/2021/03/mars_via_jumproom__une_conversation_avec_david_wilcock_decembre_2007.pdf

Nassime Haramein, « L’univers connecté : La Solution de masse holographique et la Source de la Conscience » (2016) https://www.youtube.com/watch?v=6k7vZ6lMgwY

David Wilcock, « Investigations sur le champ de conscience unitaire » (2012)


Annexe : analyse d’article de vulgarisation

Le consensus propagé par la vulgarisation scientifique (*) :

  • La téléportation est possible en théorie
  • La téléportation est impossible en pratique
  • La téléportation quantique a été réalisée

Voici un exemple assez typique d’article, similaire à tous ceux qu’on peut trouver :

https://www.clubic.com/mag/sciences/article-811100-1-science-fiction-teleportation-star-trek.html

Je vais en faire une petite analyse, une « vérification des faits » comme les censeurs et autre zététiciens aiment le faire sur les sujets qui dérangent le discours officiel.

Découragement : « Téléporter des humains de cette manière serait-il possible un jour ? La réponse est complexe. »

On commence par annoncer qu’il n’y aura sûrement pas de réponse simple (« oui » ou « non ») à la question. De plus la complexité est rebutante pour la plupart des gens, certains abandonneront à ce moment et pour eux la réponse sera simple : « Non, on ne pourra sûrement pas téléporter des humains car c’est trop complexe. »

Téléportation qui n’en est pas : « Aujourd’hui, la téléportation est possible, mais les scientifiques se contentent de « téléporter » – les guillemets sont importants – des particules. »

« Inutile de préciser que le fait d’expliquer simplement le phénomène, mis en lumière par Einstein et Schrödinger dans les années 1930, s’avère assez compliqué. »

Alors si « expliquer simplement » est « compliqué », effectivement on est mal parti. Encore un peu de découragement pour justifier que ça sera certainement mal expliqué.

« Il ne s’agit pas là de téléporter un objet – et encore moins une personne ! – mais de l’information. »

On insiste bien sur le fait qu’il ne s’agit pas de téléportation, avec un point d’exclamation. Cette phrase contient une grosse erreur alors qu’on est en train de parler de physique quantique, car selon l’interprétation actuelle de celle-ci tout est information. Il aurait été intéressant que l’auteur nous explique quelle est la différence selon lui entre un objet et son information. A condition que celui-ci connaisse suffisamment la théorie quantique.

« Les chercheurs ont donc utilisé de la fibre optique. Ils ont placé un photon A à mi-chemin d’un câble de fibre optique de 25 km. Le photon A était lié par intrication quantique au photon B, quant à lui isolé dans un cristal. Puis, un photon C a été lancé à la rencontre du photon A : lorsqu’ils se sont percutés, ils ont été détruits tous les deux. Mais grâce à l’intrication quantique, les données du photon C se sont retrouvés dans le photon B, car il était connecté avec le A. »

Voici donc le phénomène expliqué de façon relativement simple. Pourtant on nous avait prévenu que ça serait compliqué. Ça voulait sûrement dire que c’était compliqué pour l’auteur de l’article d’arriver à comprendre et d’expliquer.

« La téléportation quantique correspond davantage à un transfert d’états quantiques d’un endroit à un autre qu’à une réelle téléportation telle que la science-fiction la présente généralement. »

« Dans une vidéo dans laquelle il répond à un internaute, le professeur Kaku estime qu’après les photons et les atomes, ce sont les molécules qui pourront être téléportées dans les 10 années à venir, « comme l’eau ou le dioxyde de carbone… Après ça, qui sait ? Peut-être l’ADN, ou les molécules organiques. » »

« Selon leur analyse théorique d’une téléportation humaine, se rendre d’un point A à un point B par les moyens de transports classiques serait immensément plus rapide qu’en s’y téléportant. La raison ? La « bande passante » disponible pour la téléportation, couplée à la densité d’information contenue dans un être humain, entrainerait un processus qui durerait des millions de milliards d’années. »

Les étudiants de l’université de Leicester qui ont publié ce calcul ne doivent pas non plus connaître la théorie quantique de l’information. Puisque tout est information, l’objectif n’est pas de récupérer par une système physique toute l’information d’un objet ou humain et l’envoyer ailleurs sous forme d’onde électromagnétique (ou autre). Il suffit de modifier la partie de l’information contenant la localisation de l’objet, ce qui est très différent. En fait ceci n’a absolument aucun sens.

Je rappelle que selon la description de l’univers holographique, chaque point du vide (de la taille d’une cellule de Planck) « contient » la totalité de l’information de l’univers. Il n’y a pas de discussion possible à propos d’une bande passante entre 2 points du vide, c’est complètement absurde.

« Les exigences présentées dans notre article illustrent le fait que la téléportation rapide est au-delà de nos moyens, et le sera pendant encore très longtemps » conclut l’article.

N’est-ce pas une conclusion un peu osée ? On présente un phénomène en se basant sur un principe unique à partir d’hypothèses fausses et on établit une conclusion générale. J’aimerais bien que les fameux « sceptiques » qui adorent pointer du doigt chaque petit détail des articles qui remettent en question le dogme matérialiste adoptent la même attitude pour tous les articles.

« La vérité, c’est que la téléportation humaine restera encore longtemps, voire très longtemps un fantasme de science-fiction. »

Naturellement on ne pouvait que conclure de cette façon. Rappelez-vous par ailleurs que les recherches de l’AIR FORCE ont regroupé les différentes téléportations en 5 types, dont un qu’ils qualifient de Science-fiction. Même pour eux, ça ne se résume donc pas à un fantasme de S-F.

Vous pouvez constater le parti pris de ce genre d’article. On insiste sur la téléportation quantique, on

Faites une petite comparaison entre mon article, qui détaille les différents types de téléportation, avec celui qu’on trouve dans des magasines de vulgarisation qui ne propose qu’un concept erroné pour aboutir à une conclusion certaine.


(*) vulgariser la science = « rendre la science vulgaire ». Voici les définition de vulgaire selon Larousse :

  • Qui est sans aucune élévation, qui est ordinaire, prosaïque, bas, commun.
  • Qui manque d’éducation, de délicatesse, qui fait preuve de grossièreté.
  • Qui est quelconque, ne dépasse pas le niveau moyen.
  • Qui appartient à la langue courante, non scientifique

Je considère qu’on ne doit pas rendre la science vulgaire, mais qu’au contraire la diffusion des connaissances doit avoir pour objectif de « réenchanter la science » (selon le terme employé par Ruppert Sheldrake). La recherche et les découvertes doivent en effet nous faire rêver, pas être ennuyeuses comme on s’efforce de le faire depuis des décennies.

2 commentaires sur “La téléportation

Ajouter un commentaire

  1. Il y a un livre très intéressant:la vie des maîtres au Tibet qui traite de ce sujet,on y apprend le phénomène de bilocation et la possibilité de se rendre invisible…..

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :