Techniques de mensonge et manipulation

Cet article est issu de –Extraterrestres et mensonges historiques

Ce texte rassemble différentes techniques de mensonges et de manipulation utilisées pour propager le discours officiel de la pensée unique et pour décrédibiliser tout ce qui le contredit.

On ne pourrait pas cacher ça !

Il semble difficile à concevoir pour certaines personnes que des découvertes aussi importantes puissent être cachées.

Pour commencer rappelons que les mêmes élites contrôlent (liste non exhaustive) :

  • les médias (journaux, télévision)
  • les pouvoirs politiques et la justice
  • les religions principales
  • les banques, la finance, le FMI, la BCE, Banque Mondiale, les bourses
  • les fournisseurs d’énergie (pétrole, centrales nucléaires, éoliennes, panneaux solaires etc.)
  • les institutions scientifiques et d’éducation
  • l’accès aux sites archéologiques critiques
  • les laboratoires pharmaceutiques, pesticides et engrais, OGM
  • les institutions de santé comme l’OMS, le CDC
  • les transports, l’aéronautique et l’aérospatiale
  • les armées, l’ONU, l’OTAN, l’armement
  • l’informatique et la robotique
  • moteurs de recherche, emails, réseaux sociaux, sites d’information (wikipédia)
  • agences de renseignement, télécommunications
  • la culture (musique, télévision, cinéma), le sport, parcs d’attractions, chaînes de restauration
  • les industries cosmétiques, la mode
  • les industries et ressources alimentaires

On peut résumer tout ceci par le contrôle :

  • De l’information
  • Du pouvoir
  • Des ressources

Secrets militaires et secrets d’état

De nombreuses personnes ayant révélé des connaissances sur les E.T. étaient tenus au secret. Souvent il s’agissait d’agents (CIA, FBI), d’officiers militaires, d’astronautes ou diverses personnes qui ont accepté de garder le secret par contrat, en signant un « accord de non-divulgation prévoyant de sévères sanctions » (termes employés par Robert Salas, ancien Capitaine de l’US Air Force).

Rappelons par exemple que tous les astronautes d’Apollo étaient des francs-maçons. ( –source– )

S’ils ne font pas partie d’une institution on peut aussi leur proposer une grosse somme d’argent.

Menaces, attaques et meurtres

On ne peut pas toujours payer certains chercheurs incorruptibles et ce n’est pas forcément le moyen le plus simple.

Imaginez que vous avez conçu un générateur fournissant de l’énergie à volonté. Vous êtes alors considéré comme une menace pour les élites qui contrôlent les ressources et qui les vendent. Imaginez alors que vous receviez la visite d’agents qui vous expliquent que « vous mettez en danger le système économique » et vous demandent d’arrêter. Si vous ne les écoutez pas ils peuvent détruire vos travaux et vous menacer, ou menacer vos proches. C’est ce qui est arrivé à plusieurs inventeurs et chercheurs dans le domaine de l’énergie libre :

John Searl, Thomas Henry Moray, Otis T Carr, Stefan Marinov, Eugene Mallowe et évidemment Nikola Tesla.

Voir –Les héros de l’énergie libre

Contrôle de l’information

Ceux qui contrôlent l’information se permettent parfois de censurer des documents, les faire disparaître puis oublier. Certains moteurs de recherche (comme Google) ne vous proposerons pas certains résultats et vont mettre en avant des autres.

Complexification et spécialisation

J’ai moi même travaillé dans la recherche en physique subatomique. De ce fait j’ai pu comprendre, après coup, qu’il n’est pas si difficile de dissimuler certains faits et objectifs même à ceux qui sont dans le domaine.

Je suis passionné de physique quantique et j’ai lu à ce sujet de nombreux livres pendant presque 20 ans avant de découvrir par hasard certaines expériences en totale contradiction avec ce que je savais. Ainsi c’est en tombant sur les travaux sur la mémoire de l’eau (de 2011) que j’ai découvert la théorie des champs morphiques de Sheldrake (de 1988) dont la lecture m’a ensuite mené vers les expériences de René Peoc’h (1986). Ce n’est que là que j’ai découvert l’effet de la conscience sur la matière. J’ai donc continué à investiguer dans cette direction et là j’ai découvert que cet effet avait .

La physique standard que j’avais étudiée jusqu’à ce moment avait systématiquement omis ces connaissances.

De plus, en travaillant en physique des particules on exclut la gravitation du modèle standard. Or cette spécialisation pose un gros problème quand on réalise qu’il s’agit de l’unique force fondamentale des théories unifiées actuelles (voir Nassim Haramein).

Beaucoup de personnes peuvent rester hypnotisées longtemps par de la vulgarisation faisant l’éloge de théories stériles et dépassées du modèle standard, la théorie des cordes ou la relativité qu’on s’efforce de diffuser partout comme des vérités. On peut alors en toute bonne foi avoir l’impression d’avoir un certain savoir et une bonne vision globale des théories importantes et du fonctionnement de l’Univers.

Désinformation

La majorité des gens vont aller sur ce qu’on appelle des « debunks » ou « fact check » (vérification des faits), c’est à dire des articles écrits par ceux qui s’opposent à une idée et qui n’en présentent que les aspects les moins sérieux et ridicules, parfois en mentant. Par exemple concernant les crop circles, ils vont montrer que des humains en ont fait, et ne vont toujours parler que de céréales aplaties. Jamais ils n’abordent par exemple les mesures électromagnétiques ou de radioactivité, la rapidité d’apparition des figures, le fait qu’elles réapparaissent les années suivantes à cause des modifications des propriétés du sol (éléments, conductivité etc.) ou simplement le fait que les céréales ne sont pas simplement pliées mais qu’il se forme un nœud plus épais à l’endroit de la pliure, et enfin que certaines tiges sont placées l’une sur l’autre en quinconce.

Le lecteur qui a lu un article de ce genre semble s’être fait une idée pertinente, complète et objective sur le sujet. Or s’il avait été se renseigner auprès des spécialistes du sujet sa vision serait très différente.

Imaginez un peu qu’en science on n’écoute que les détracteurs d’une théorie ? Ou que lors d’un procès on considère que le seul témoignage suffisant est celui du présumé coupable ou de celui qui attaque en justice ? Vous trouveriez sans doute ceci injuste et insuffisant, alors comprenez bien qu’il en est de même pour n’importe quel sujet. D’autant plus s’il s’agit d’un sujet important qui permet de maintenir un certain système en place.

Demandez-vous pourquoi certains médias ou institutions comme la NASA dépensent tant de moyens pour s’attaquer à tous ceux qui divulguent des informations qui ne vont pas dans leur sens. Si vous trouvez ce genre d’attaque alors il s’agit d’un sujet que vous devriez creuser !

L’opposition contrôlée

Principe qui consiste à mettre en avant des soi-disant opposant au discours dominant, mais qui ne disent pas toute la vérité, qui peuvent déformer des arguments, qui peuvent aussi utiliser certains arguments insensés parmi des vérités pour se décrédibiliser.

L’exemple des médecins qui passent à la télévision est assez frappant. Ils remettent par exemple en cause certaines mesures (port du masque, confinement) ou les chiffres. Ils peuvent expliquer que le covid-19 n’est pas si grave qu’on le fait croire, qu’il existe certains médicaments (hydoxychloroquine). Par contre ils ne remettent jamais en question le système médical. Je n’en ai jamais vu un seul expliquer que des thérapies par ondes sont miraculeuses et qu’elles ont été cachées ou qu’on devrait arrêter de vendre des médicaments.

En général toute personne d’opposition mise en avant par les médias n’est que de l’opposition contrôlée. Ceci permet d’engendrer des débats et confrontations sur des points de détail dans la population, qui est alors détournée des véritables points importants.

Confusion des termes

Un procédé assez simple à utiliser est celui de la confusion entre des termes.

Un exemple assez typique est celui du projet « Cailloux Brillants ». Il s’agissait du développement d’un algorithme pour remonter le temps jusqu’au moment où tous les astéroïdes de la ceinture entre Mars et Jupiter étaient réunis, où ils formaient un seul bloc. Ils ont vu mathématiquement la position de toutes les autres planètes.

Un autre projet secret du même nom a été mis en place par le président Reagan en 1987 au lancement du Programme Spatial Secret (SDI) pour un bouclier antimissiles.

Ainsi lorsqu’on effectue des recherches ou qu’on leur parle de ce projet « Cailloux Brillants » ils peuvent nier le lien avec les extraterrestres et l’histoire des planètes et affirmer qu’il s’agit seulement d’un projet moins secret de bouclier.

Trop d’information tue l’information

En inondant la population d’informations contradictoires, avec les défenseurs de la pensée unique et l’opposition contrôlée, beaucoup de personnes vont alors finir par se renfermer et ne plus savoir quoi penser. Ils vont souvent dire « de toute façon on ne peut pas le savoir » ou « même les scientifiques ne sont pas d’accords entre eux ».

Ainsi il a suffit de publier diverses études sur les effets de l’hydroxychloroquine, certains montrant que ça ne fonctionnait pas, puis d’autres montrant l’inverse. La fraude a été avérées pour les premières, mais cela n’a pas empêché la majorité de se dire « dans le doute on ne sait toujours pas ».

Quand tout le monde vous ment en permanence, le résultat n’est pas que vous croyez ces mensonges mais que plus personne ne croit plus rien. Un peuple qui ne peut plus rien croire ne peut pas se faire une opinion. Il est privé non seulement de sa capacité d’agir mais aussi de sa capacité de penser et de juger. Et, avec un tel peuple, vous pouvez faire ce que vous voulez.” (Hannah Arendt)

Désintérêt de la majorité pour certains sujets

Quand je demande à une personne se disant sceptique si elle a fait des recherches sur le sujet dont nous discutons, elle finit généralement par dire « ça ne m’intéresse pas » ou « je n’ai pas le temps ». Nous vivons dans une société où il semble plus logique de discuter de sport ou de télé-réalité que de sujets fondamentaux, historiques, scientifiques ou spirituels. La plupart des gens a été endoctriné par un système où ceux qui sont les plus ouverts à la véritables connaissance sont considérés comme anormaux, tandis que ceux qui acceptent docilement les informations du système se sentent supérieurs.

L’explication simpliste suffit

La majorité se contente de l’explication simpliste proposée car seuls des fous pourraient vouloir la remettre en question.

Ainsi la grande majorité de la population accepte la description actuelle de la structure de la Terre avec son noyau de fer, sans avoir jamais regardé quels en étaient les fondements ridicules et sans savoir que ce modèle est incohérent sur de nombreux points, en contradictions avec de nombreuses mesures (comme celles de la constante gravitationnelle, la température et la densité sous terre). De plus ce modèle n’arrive ni à expliquer pourquoi le noyau est « encore » chaud, ni à comprendre les soudaines inversions des pôles magnétiques.

Se satisfaisant de ces explications simplistes et pourtant fausses, peu de personnes savent que d’autres modèles existent, qu’ils sont en accord avec les données scientifiques et qu’ils expliquent par exemple l’inversion des pôles.

Essayez d’expliquer à quelqu’un que puisque la station spatiale internationale (ISS) fait environ la taille d’un avion de ligne et que ceux-ci volent à un peu plus de 10 km alors que l’ISS est supposée être à 400 km, on ne devrait pas les voir de la même taille depuis le sol. On vous prendra généralement pour un idiot qui ne connaît rien à la science. C’est pourtant un argument géométrique simple à comprendre (le théorème de Thalès). De plus on ne devrait tout simplement pas voir un objet aussi petit à des centaines de kilomètres qui n’est même pas lumineux, mais c’est déjà trop compliqué pour un tel interlocuteur.

L’endormissement de l’esprit critique

Günther Anders dans son livre : « Die Antiquiertheit des Menschen » (L’obsolescence de l’homme) qu’il publie en 1956, écrit à la page 122 ceci :

« Pour étouffer par avance toute révolte, il ne faut pas s’y prendre de manière violente. Les méthodes du genre de celles d’Hitler sont dépassées. Il suffit de créer un conditionnement collectif si puissant que l’idée même de révolte ne viendra même plus à l’esprit des hommes. L’idéal serait de formater les individus dès la naissance en limitant leurs aptitudes biologiques innées. Ensuite, on poursuivrait le conditionnement en réduisant de manière drastique l’éducation, pour la ramener à une forme d’insertion professionnelle. Un individu inculte n’a qu’un horizon de pensée limité et plus sa pensée est bornée à des préoccupations médiocres, moins il peut se révolter. Il faut faire en sorte que l’accès au savoir devienne de plus en plus difficile et élitiste. Que le fossé se creuse entre le peuple et la science, que l’information destinée au grand public soit anesthésiée de tout contenu à caractère subversif. Surtout pas de philosophie. Là encore, il faut user de persuasion et non de violence directe : on diffusera massivement, via la télévision, des divertissements flattant toujours l’émotionnel ou l’instinctif. On occupera les esprits avec ce qui est futile et ludique. Il est bon, dans un bavardage et une musique incessante, d’empêcher l’esprit de penser. On mettra la sexualité au premier rang des intérêts humains. Comme tranquillisant social, il n’y a rien de mieux. En général, on fera en sorte de bannir le sérieux de l’existence, de tourner en dérision tout ce qui a une valeur élevée, d’entretenir une constante apologie de la légèreté ; de sorte que l’euphorie de la publicité devienne le standard du bonheur humain et le modèle de la liberté. Le conditionnement produira ainsi de lui-même une telle intégration, que la seule peur (qu’il faudra entretenir) sera celle d’être exclus du système et donc de ne plus pouvoir accéder aux conditions nécessaires au bonheur. L’homme de masse, ainsi produit, doit être traité comme ce qu’il est : un veau, et il doit être surveillé comme doit l’être un troupeau. Tout ce qui permet d’endormir sa lucidité est bon socialement, ce qui menacerait de l’éveiller doit être ridiculisé, étouffé, combattu. Toute doctrine mettant en cause le système doit d’abord être désignée comme subversive et terroriste et ceux qui la soutienne devront ensuite être traités comme tels. »

L’amnésie de la population et sélection des propos

Qui se rappelle que Darwin défendait une évolution en partie « lamarckiste » avec transmission des caractères acquis ?

Ou qu’Einstein a défendu l’idée d’éther après 1918 ?

Qu’on parlait d’interactions électromagnétiques entre les planètes, le soleil et la lune avant 1900 ?

Qu’il existait en 1960 des voitures électriques plus autonomes qu’actuellement ?

Qui se rappelle des études montrant que le port du masque est inutile et plutôt néfaste entre 1970 et 2020 ?

Quel généticien actuel connaît la théorie de la morphogénèse (1920) expliquant les problèmes d’information non locale et de l’hérédité manquante qu’ils tentent actuellement de résoudre ?

Qui se souvenait que le ministre de la santé Olivier Véran avait expliqué au printemps 2020 que la grippe était saisonnière à cause du fait que les gens était plus confinés en hiver lorsqu’il a ensuite été demandé à la population de se confiner totalement à cause d’un virus grippal ?

Qui se rappelle que la radioactivité ne tuait aucun chercheur et travailleur dans le domaine du nucléaire avant la mise en place des normes de sécurité ?

Qui se souvient qu’on était sous la menace d’une ère glaciaire dans les années 1970 ?

L’autorité a toujours raison

La population fait confiance (une confiance totale et aveugle même) à une certaine autorité, celle qui contrôle l’information et les médias. Toutes les personnes qui essayent de divulguer ce qui ne va pas dans le sens du discours officiel sont considérées comme nocives et dangereuses, même si elles présentes avec des preuves convaincantes et que ce qu’ils expliquent est positif. Parlez des recherches qui ont été cachées sur l’énergie libre ou des thérapies miraculeuses, on vous dira le plus souvent « n’importe quoi ». Alors qu’à côté de ça les mêmes personnes croient sans réfléchir (et sans s’être jamais renseignés eux-mêmes hors du discours des médias) que l’énergie est rare, que le dioxyde de carbone est la cause d’un réchauffement ou que la chimiothérapie, les vaccins et autres médicaments de gros laboratoires sont efficaces et qu’il n’existe actuellement rien de mieux.

On n’écoute pas ceux qui parlent

De nombreux présidents ont déclaré que les ET existent, ainsi que de nombreux scientifiques et officiels de programmes secrets du complexe militaro-industriel. Pourtant la majorité de la population continue de faire comme s’ils n’avaient rien dit, étant donné que ça ne correspond pas au discours répété des médias.

Buzz Adrin a parlé du monolithe sur la lune de Mars, mais on fait semblant de ne pas l’avoir entendu.

Un système qui arrange

Expliquez à un médecin que tout ce qu’il a appris est basé sur des mensonges, alors qu’il a passé des années à ingurgiter des connaissances qui lui permettent d’avoir un métier et une certaine autorité, quelle va être sa réaction ? Il ne va jamais dire « ah oui c’est vrai je vais faire des recherches pour savoir la vérité ». Il va immédiatement rejeter l’idée d’un mensonge qui l’arrange. Il en est de même de tout scientifique haut placé qui préfère défendre sa place et garantir sa carrière que de risquer de tout perdre au nom de la vérité.

Préférez-vous faire confiance à celui qui défend le discours établi plutôt que celui qui ose prendre le risque de tout perdre pour vouloir montrer des résultats en désaccord ?

Dissonance cognitive

Une personne à qui on a inculqué une certaine manière de voir le monde et concevoir la réalité qui est à l’opposé de la véritable réalité aura beaucoup de mal à admettre et même à essayer d’envisager autre chose. Les gens ont vécu dans un monde où on racontait une fiction, on les a éduqués en répétant les mêmes idées fausses et ils les ont toujours considérées comme correctes. Ils ne peuvent même plus concevoir qu’elles seraient fausses, c’est tellement à l’opposé de ce qu’ils pensent que ça n’est pas envisageable.

Tant d’efforts pour se moquer et décrédibiliser

Généralement les sceptiques ne s’intéressent même pas aux travaux et aux preuves qu’on leur présente. Si vous parler des recherches d’un certain chercheur, ils vont éventuellement faire une rapide recherche sur internet. Ils liront la biographie de la personne (sur wikipédia évidemment) ou tomberont sur un article de « vérificateurs de faits » qui va présenter ce chercheur comme un fou, qu’il « croit » aux extraterrestres et au paranormal, expliquer qu’il est d’extrême droite ou qu’il est dans une secte. Ils vont même parfois s’attarder sur une anecdote de sa vie ou des propos sortis de leur contexte. Et ça leur suffira ils diront ensuite « je n’ai pas confiance en ton chercheur là » sans s’être demandé d’où venaient leurs informations sur lui, ni si celles-ci doivent remplacer l’analyse des publications sérieuses de ce chercheur.

Quand Benvéniste et Montagnier ont publié des résultats expérimentaux sur la mémoire de l’eau, ses opposants n’ont jamais essayé d’argumenter à propos de ces résultats. Ils ont juste tout fait pour discréditer ces chercheurs en les faisant passer pour des charlatans et des fous.

La mémoire de l’eau est-elle un sujet futile et ridicule ? Doit-on se moquer de certaines recherches qui déplaisent en s’attaquant directement à ceux qui les ont effectuées et en refusant de les reproduire ? Est-ce comme ça que vous souhaitez que la science fonctionne ?

Est-il normal qu’on se moque d’une personne passionnée par le sujet des extraterrestres ou des réalités invisibles, alors qu’il a passé beaucoup de temps à rassembler des preuves et forgé son opinion ? Ne devrait-on pas plutôt se moquer de celui qui n’a jamais pris la peine de s’interroger et qui balaye l’idée parce que ce n’est pas le discours officiel qu’on lui a inculqué ?

Le physicien Jean-Pierre Petit a effectué des travaux extraordinaires sur la magnéto hydrodynamique (MHD) ainsi qu’en cosmologie. Il était directeur de recherche au CNRS et il a été traité comme un illuminé à cause de ses propos concernant l’existence d’extraterrestres et ses contacts avec eux. Il a été exclu des institutions de recherche française. Vladimir Poutine qui a dévoilé il y a quelques années des torpilles utilisant ses travaux de MHD. Le modèle cosmologique de JPP permet d’expliquer diverses anomalies sans faire appel à de la matière noire et énergie noire.

Est-il normal qu’un chercheur soit humilié et exclu simplement parce qu’il croit aux extraterrestres ?

Si tout est mensonge, ça aussi alors !

On va me dire, si tout est mensonge alors peut-être que ce que je dis aussi.

D’abord je n’ai pas dit que tout est mensonge, mais que le discours officiel propagé et accepté de la majorité l’est. Mais chacun devrait être capable de trouver suspicieux certains exemples et envisager que les techniques dont j’ai parlé sont effectivement utilisées. Ensuite, avec un certain esprit critique on peut se faire sa propre opinion.

Une excellente technique pour cacher l’information est de la rendre complexe et la noyer parmi diverses autres informations contradictoires.

Quand j’ai commencé à fouiller dans les recherches interdites, j’ai constaté que non seulement elles sont cohérentes entre elles, mais surtout qu’elles expliquent mieux de nombreux phénomènes que la science officielle considère comme des anomalies, des mystères ou des « miracles ».

Je n’ai pas commencé par le sujet des extraterrestres mais tout revenait inéluctablement vers ça. Apparemment les mensonges de l’histoire et de la science avaient comme but principal de nous empêcher de réaliser que nous faisions partie d’une grande famille d’être galactiques et nous laissez penser que nous sommes seuls.

Le mot de la fin

« C’est difficile à avaler pour la version conditionnée de notre réalité. Mais c’est justement de cela qu’il s’agit.
Si vous voulez cacher quelque chose aux gens, inculquez-leur une façon de penser qui est aussi éloignée que possible de ce qui se passe réellement, de sorte que si la vérité sort au grand jour, cela semble bien trop ridicule et fantastique pour que la majorité l’accepte.
Et en effet, si vous faites votre travail assez bien, les gens se moqueront de la vérité et diront que c’est de la folie et ridiculiseront quiconque essaie de la promouvoir.
 » (Anonymous)

Pour aller plus loin

Je vous invite à regarder une excellente vidéo parlant de la science dogmatique et du contrôle de l’opinion par l’autorité : https://www.youtube.com/watch?v=e9k2swDpOYw

Voir aussi –Extraterrestres et mensonges historiques

Un commentaire sur “Techniques de mensonge et manipulation

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :