La pensée est vibration

Dans cet article on va voir comment fonctionne la pensée, qui est une forme de vibration du vide produite par l’esprit.

La loi de résonance

Tout est vibration énergétique du vide. Or les vibrations suivent une règle appelée loi de résonance.

Lorsque la fréquence de variation d’une force devient très proche de la fréquence de résonance propre du système physique, celui-ci se met à effectuer un mouvement en réponse à la force d’excitation.

Exemples :

  • balançoire
  • diapason
  • laser
  • réglage sur une station de radio

On peut énoncer ainsi de façon générale la loi de résonance aux vibrations qui forment tout ce qui existe de matériel et les pensées :

« Des vibrations proches s’amplifient, des vibrations différentes s’atténuent.« 

émettre une pensée

Extraits de « Le corps mental » de A.E. Powell (1929) :

(Ondes de pensées)

Quand un homme se sert de son corps mental, c’est-à-dire quand il pense, une vibration naît dans son corps mental, et cette vibration produit deux effets distincts. Le premier est l’émission d’ondes. Le deuxième effet, la production des formes-pensées.

Une vibration dans le corps mental a tendance, comme toutes les autres vibrations, à se transmettre à toute matière ambiante capable de la recevoir, de même que la vibration d’une cloche se transmet à l’air ambiant. Par suite, l’atmosphère étant imprégnée de matière mentale qui réagit très facilement à de telles impulsions, il se produit dans la matière du plan mental une onde qui se prolonge dans toutes les directions, exactement de même que l’onde circulaire qui se propage à la surface d’une eau tranquille autour du point où est tombé un caillou.

Dans le cas de l’onde mentale, la propagation ne s’effectue pas dans un seul plan géométrique, mais suivant toutes les dimensions du monde mental.

Comme nous l’avons déjà dit, la vibration mentale a tendance à se reproduire dès qu’une occasion lui est offerte. Par suite, chaque fois qu’une onde atteint un autre corps mental, elle tend à y faire naître des vibrations analogues à celles qui lui donnèrent naissance dans le premier corps. C’est-à-dire que lorsque le corps mental d’un homme est frappé par une onde de pensée, il en résulte dans son esprit une tendance à produire une pensée analogue à celle qui existait dans l’esprit du générateur de l’onde.

Un fait très important doit être noté par l’étudiant : un homme qui a habituellement de fortes pensées pures et bonnes utilise alors la .partie supérieure de son corps mental, c’est-à-dire une partie qui n’est pas utilisée du tout par l’homme ordinaire et qui chez ce dernier n’est pas développée. Cet homme constitue donc dans le monde une puissance du bien, et il est d’une grande utilité pour tous ses voisins qui sont capables de lui répondre, car les vibrations qu’il engendre tendent à éveiller chez eux une nouvelle portion du corps mental et à leur dévoiler un nouveau champ de pensées d’ordre supérieur.

D’une manière générale, en ce qui concerne les effets de la pensée sur le corps mental (et aussi des émotions sur le corps astral), les pensées mauvaises ou égoïstes sont des vibrations relativement lentes de la matière la plus grossière, tandis que les pensées bonnes et altruistes sont des vibrations rapides de la matière la plus fine.

Le pouvoir de l’ensemble des pensées d’un certain nombre de personnes sur le même sujet est beaucoup plus grand que la somme des pouvoirs des pensées séparées. Il serait mieux représenté par leur produit. C’est pourquoi il est extrêmement bon pour une ville ou toute autre communauté qu’il s’y réunisse constamment un groupe de personnes capables de penser à un niveau supérieur.

(La transmission de la pensée, inconsciemment) :

Nous grandissons tous dans une atmosphère peuplée des formes pensées qui représentent certaines idées, préjugés nationaux, manières de voir nationales, types de pensées et de sentiments nationaux ; tout cela agit sur nous depuis notre naissance, et même avant. Toute chose est vue à travers cette atmosphère, toute pensée est plus ou moins réfractée par elle, et nos propres corps mental et astral vibrent en harmonie avec elle.

Presque tous les hommes sont dominés par l’atmosphère national : « l’opinion publique » une fois formée gouverne les esprits de la majorité : elle vient sans cesse frapper leurs cerveaux et y réveille des vibrations en harmonie avec les siennes. La plupart des gens ayant une nature réceptive et non créatrice, se comportent presque comme des reproducteurs automatiques des pensées qui les atteignent.

(Voir aussi Portail organique)

Comment on accède à l’information ?

Nous accédons automatiquement à notre propre fréquence de vibration, liée à notre ADN, notre cerveau et notre système nerveux, notre corps éthérique etc..

Lorsqu’on essaye de se rappeler quelque chose, on navigue dans la partie du champ d’information associée à notre souvenirs. Certains sont accessibles directement car très fortement liés à notre identité (notre nom, date de naissance, la couleur de nos yeux et cheveux etc.). D’autres nécessitent d’effectuer une sorte de trajet dans l’information de proche en proche par résonance.

Jumeaux : ont des fréquences proches et accèdent facilement à l’information l’un de l’autre, émotions, sensations et événements,

Pour effectuer de la télépathie l’émetteur et le récepteur doivent créer un lien, se mettre en harmonie.

Rappelez-vous bien que l’esprit n’est pas lui-même prisonnier du présent de l’observateur conscient lié au corps physique. Il peut lire les information du passé mais aussi entrevoir les possibilités futures. Il peut même en créer de nouvelles. C’est ainsi que fonctionnent les synchronicités ou la loi d’attraction : l’esprit produit une nouvelle possibilité future qui pourra alors servir d’attracteur par rétro-causalité.

L’esprit n’est pas non plus lié à une localisation spécifique dans l’espace. C’est ce qui permet la vision à distance ou remote viewing. C’est une capacité importante qui implique qu’il ne peut pas exister de secret, ce qui embête fortement les dirigeants, les militaires et les services secrets.

Ainsi, si je veux me rappeler du nom de quelqu’un que j’ai rencontré une seule fois, je commence par retrouver le contexte général (quand et où), puis je me replace dedans en le visualisant d’une façon de plus en plus précise. Je revois la scène et des détails de l’apparence de la personne, s’il s’agissait d’une femme ou d’un homme, ce que nous avons fait et dit à ce moment etc..

Parfois on n’y arrive pas car l’information n’a pas été suffisamment mise en relation avec d’autres informations, ou alors il faut suivre un autre chemin. Par chance l’esprit retrouve de lui-même cette information sans notre conscience, car en y réfléchissant nous avons généré ou renforcé une possibilité vers une réalité où on a obtenu cette réponse.

Lorsque nous pensons, nous produisons de nouvelles vibrations ou nous créons des liens entre des informations existantes. Plus les liens ont été renforcés par un grand nombre de personnes (par exemple plus il existe de personnes qui ont réfléchi à une théorie) plus il est facile pour d’autres personnes de naviguer en suivant ces liens (plus il est facile de comprendre la théorie).

Comment on modifie l’information ?

Puisque la réalité matérielle est une projection de l’information, si on peut modifier directement l’information alors on modifie la réalité sans nécessité d’un enchainement d’actions causales entre la matière et l’énergie.

Exemples :

  • tordre du métal
  • faire tomber la pluie
  • faire disparaître une tumeur, guérison
  • hypnose, autosuggestion, effet placebo (nocebo)
  • soulever une voiture pour sauver quelqu’un
  • alchimie

En souhaitant quelque chose, vous vous placez dans une émotion telle que vous acceptez que ce n’est pas la réalité actuelle. Si vous voulez que la réalité change, ne le souhaitez surtout pas ! Essayez plutôt de penser qu’il s’agit de la réalité dans laquelle vous êtes déjà.

C’est le paradoxe des lanceurs d’alertes et le cercle vicieux de l’information pour dénoncer les dérives de la réalité, qui voudraient améliorer une situation alors que l’effet est de les renforcer.

Notez enfin qu’il n’y a aucune différence de nature entre une information présente, passé et future. Seule son amplitude, sa précision et ses liens varient. On peut donc aussi bien modifier le futur (c’est le plus simple car il existe moins de lien pour qu’il soit figé) que le présent et le passé.

Ce qu’on nomme effet Mandela serait peut-être une information modifiée dans la conscience collective.

Exemple d’effet placebo et nocebo

Voir –Effet placebo et nocebo

Les règles de la pensée

  • Les vibrations de la pensée sont transmises instantanément à tout l’Univers
  • Les pensées ayant une fréquence proche entrent en résonance et s’amplifient mutuellement
  • Une pensée trop éloignée de la vibration du mental de quelqu’un n’a aucun effet sur lui
  • Les pensées élevées ont davantage d’effet sur les pensées basses que l’inverse
  • La pensée agit sur le présent (observation active) mais aussi sur le passé (modification des traces d’observation) et l’avenir (modification et création de possibilités)

Les personnes qui veulent informer et convaincre devraient comprendre et appliquer ces règles.

En dénonçant la réalité qu’on veut voir changer on obtient l’effet inverse. On peut éventuellement donner une information à quelqu’un qui est suffisamment proche de sa pensée et qui va pouvoir le faire avancer. Mais il serait bien plus efficace que ceux qui le peuvent aient des pensées plus élevées qui agiront directement par le haut sur la modification du réel.

Moins de 7500 personnes qui éprouvent constamment l’émotion de la paix pourraient stopper toutes les guerres dans un monde de 7 milliards d’individus. Alors que des millions de dénonciateurs et informateurs de la guerre seraient un frein à la paix.

Conclusion

La pensée est une vibration d’un champ omniprésent qui est aussi le substrat de la matière, qu’on peut appeler éthér (voir –La pensée du vide-)

La pensée haute et positive a un effet plus fort que de nombreuses pensées basses négatives. Il s’agit du principe créateur du fonctionnement de l’Univers, qui lui permet d’exister et de ne pas avoir été annihilé par l’ensemble des pensées destructrices.

Pour modifier directement l’Univers on doit penser que la réalité qu’on souhaite existe déjà, sinon nos pensées agiront de façon à maintenir celle qui est dans notre esprit.

La phrase qui, selon moi, résume le mieux la façon dont agit la pensée sur la réalité est :

« Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait. » (Mark Twain)

Complément

Les enseignements occultes définissent plusieurs corps distincts : physique (associé au double éthérique), astral, mental et causal (ou bouddhique).

Un objet existe aussi sous ces différentes formes. Ainsi un livre est physique, mais aussi astral, mental et causal. En accédant au livre astral on n’a pas besoin de le lire pour en connaître le contenu, et on y trouve aussi des informations provenant des formes-pensées de l’auteur et des autres lecteurs.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :