Regard sur le vide

Tesla a écrit un article en 1907, jamais publié, « La plus grande découverte de l’homme ».

Il parlait d’un « medium original » qui remplit l’espace, qu’il compare à l’Akasha ou l’éther transporteur de lumière. Selon lui, ce medium devient matière lorsque le prana, ou énergie cosmique, agit sur ce champ de force. Lorsque cette action cesse la matière disparaît et redevient Akasha.

Information et énergie du vide

Le prana est une énergie vitale. Celle-ci est échangée par les chakras entre la matière qui compose notre corps et l’éther, selon la conception du kuṇḍalinī yoga et les enseignements théosophiques. On parle souvent de 7 ou 13 chakras principaux, mais d’après certains textes orientaux ancestraux nous aurions 88000 chakras. Les chakras peuvent être vus par une personne clairvoyante et ils auraient la forme de disques colorés tournants, des vortex.

La notion d’éther comme substrat pour les ondes de la lumière avait été rejetée de la physique par l’arrivée de la relativité générale, au profit de l’espace-temps, un simple vide possédant une certaine courbure. Albert Einstein est ensuite revenu sur cette idée, mais à ce moment on ne l’écoutait déjà plus. Pourtant les expériences de Michelson-Morley n’étaient pas incompatibles avec l’existence de l’éther, contrairement à ce que croient encore beaucoup de physiciens.

Désormais la physique a été forcée de redécouvrir ce champ du vide qui contient de l’information et qui peut devenir matière. Il porte plusieurs noms selon le modèle, qui représentent chacun une partie de ses propriétés. Il s’agit du vide quantique où existent une infinités de virtualités pouvant devenir réelles en y apportant de l’énergie et y extraire de l’information sous la forme d’une « mesure » ou « observation ». C’est l’observation par la conscience qui donne à la matière sa réalité.

On peut l’appeler champ morphique, selon la théorie de Sheldrake (voir l’article –Les champs morphiques, la forme des choses-). Ce champ permet d’organiser les choses, il produit la forme d’un être vivant et lui permet de fonctionner comme un tout.

On l’appelle aussi énergie noire, qui a un effet antigravitationnel et qui peut devenir énergie, puis matière.

Ervin Laszlo parle de champ akashique, dérivé des archives akashiques qui contiennent toute l’information de ce que chaque âme effectue dans cette réalité. Cela pourrait encore s’apparenter à la quintessence, le cinquième élément. Il s’agit aussi du « champ unitaire de la conscience » des chercheurs russes.

Nassim Haramein a créé sa théorie en se basant sur ce champ scalaire dont chaque parcelle (de la taille infime de la longueur de Planck) contient toute l’information de l’Univers présent et passé. Grâce à ça il a pu par exemple calculer la valeur de la masse du proton, qui s’est révélée plus juste que les valeurs précédemment prédites et mesurées.

Chaque parcelle de vide contient toute l’information sur le Tout, grâce à laquelle nous sommes tous liés et on peut accéder à des données comme notre propre mémoire, la mémoire collective et l’instinct. De plus elle contient une énergie supérieure à toute la masse et l’énergie de l’Univers matériel. Bien que wikipedia réfute l’existence de cette énergie car elle ne correspond pas à sa définition bienpensante du vide, celle-ci peut être extraite et utilisée. On parle alors d’énergie du vide ou énergie libre. Tesla avait mis au point des systèmes pour l’utiliser, d’autres l’ont encore fait par la suite et il existe actuellement plusieurs types de surgénérateurs (comme le SEG) et de transmetteurs.

Tout est lié par l’information

Nos particules sont liées les unes aux autres, enchevêtrées, elles interagissent à distance par l’intermédiaire d’un champ qui existe partout et dont chaque parcelle contient la totalité de l’information de l’Univers. Chacun de nous interagit à distance avec les autres individus et le reste de l’Univers. Nous sommes une partie du Tout. Nous sommes humains, animaux et plantes à la fois. Ceci explique aussi pourquoi 99,9% des poussières dans la galaxie sont des bactéries. L’information est partout dans la matière et le vide, notamment l’information de l’ADN.

« Des corrélations instantanées et multidimensionnelles surviennent entre les parties d’un organisme vivant, et même entre les divers organismes vivants et milieux de vie. La recherche de pointe dans le domaine de la biologie quantique a découvert que les atomes et les molécules dans l’organisme, et même des organismes entiers et leurs milieux de vie, sont presque aussi liés les uns aux autres que les microparticules qui proviennent du même état quantique. »(Erwin Laszlo)

« La théorie quantique a clairement établi la prééminence de l’indissociabilité du tout. C’est pourquoi, la nouvelle biophysique doit s’appuyer sur la notion d’interconnexion fondamentale, aussi bien au sein de l’organisme qu’entre les organismes eux-mêmes et entre les organismes et leurs milieux ambiants. » (Marco Bischof)

Pour davantage de détails au sujet du vide je vous invite à lire l’article –Que contient le vide ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :