Les héros de l’énergie libre

L’énergie libre, ou énergie du vide, est un sujet très sensible. Enfin « était », car il semble que depuis quelques années on ne risque plus la mort si on en parle, notamment depuis le début du mandat de Trump avec la déclassification des milliers de brevets interdits, dont plusieurs concernant des inventions de générateurs surnuméraires. La diffusion du principe et de l’instrumentation élaborée par des personnes et organisations de divers pays a rendu le sujet impossible à cacher.

(Si vous ne savez pas encore ce qu’on appelle énergie libre, ou énergie du vide, je vous invite à lire les articlesRegard sur le vide– et –Théorie de l’énergie du vide-.)

On peut citer quelques victimes qui avaient voulu essayer de révéler ce secret : le Dr Stefan Marinov, dirigeant du mouvement pour l’énergie libre en Europe, qui s’est « suicidé » en se jetant d’une fenêtre à reculons. Le Dr Eugene Mallowe, matraqué à mort moins de 24h avant de révéler à la radio l’invention d’un appareil portatif à énergie libre. Il avait par ailleurs démissionné de son poste de rédacteur en chef du bulletin d’information technique du MIT quand il s’était rendu compte que les données sur la fusion froide avaient été falsifiées pour qu’on ne puisse pas conclure que les expériences avait produit un quelconque effet.

Avant eux des inventeurs, ingénieurs et scientifiques ont été des pionniers. Voici une présentation des principaux héros de la conquête de l’énergie libre.

Nikola Tesla (1856-1943)

Voir l’article complet sur –Nikola Tesla

John Searl (1932-?)

John Searl, né en 1932, est un génie considéré comme un digne fils spirituel de Nikola Tesla.

Pendant toute son enfance il rêve de circuits électriques. A l’âge de 14 ans il construit le « Searl Effect Generator » (SEG) qui produit de l’énergie à partir du vide. Il s’agit d’un simple système rotatif composé d’aimants et d’éléments en cuivre.

Mais à peine allume-t-il son appareil que celui-ci s’envole pour aller se coller au plafond. Sans le vouloir au lieu d’un simple générateur il venait d’inventer une soucoupe volante fonctionnant à l’énergie libre. Cette invention, par l’accélération du mouvement rotatif, crée un champ magnétique qui modifie la gravitation. Ce qui confirmait que la gravité n’est qu’une certaine forme d’effet magnétique, ce qu’on savait déjà bien avant 1900 mais que les physiciens du 20ème siècle ont bizarrement oublié et ils tentent encore d’unifier la gravitation avec le reste des interactions par des théories complexes à se pendre comme la théorie des cordes.

Searl continue de perfectionner son appareil pour le rendre capable de générer une quantité d’énergie illimitée. Le principal problème est que ses inventions s’envolent toutes vers le cosmos et que du coup, comme Tesla, il doit faire face à pas mal de problèmes financiers.

A l’âge de 18 ans il fabrique un générateur portatif d’un mètre de diamètre qui peut produire plus d’un millions de volts et qui ne s’arrête jamais une fois démarré.

Très fier de son invention qui pouvait révolutionner le monde en fournissant de l’énergie gratuite à l’infini, et aussi naïf que Tesla, il décide de proposer son invention à la reine d’Angleterre, qui lui répond qu’elle n’est pas intéressée car elle « n’a pas le temps ».

Il décide donc de l’offrir aux Etats-Unis. Après sa démonstration de virage à 25 G de sa soucoupe à énergie du vide, l’US Air Force déclare que c’était trop dangereux et qu’elle ne veut pas de son invention, officiellement.

Searl subit ensuite le même sort que Tesla : moqueries des médias, menaces des lobbies de l’énergie, destruction de ses travaux (ses plans, son laboratoire et ses prototypes). Il est même arrêté en 1982. Il finit par disparaître après 1996. Autre fait notable : sa soucoupe volante peut tuer tous les virus et bactéries.

La version moderne de son générateur SEG sera bientôt en vente là https://segmagnetics.com/

Thomas Henry Moray (1892-1974)

Connaissez-vous Thomas Henry Moray ? Sûrement pas car il n’est jamais passé à la télé, en tout cas pas depuis qu’elle est en couleurs.

Quand il avait 8 ans il avait découvert les écrits de Nikola Tesla et, comme n’importe quel gamin de cet âge qui lit du Tesla, il s’est dit un truc du style « tiens je vais essayer de relever le défi de l’énergie libre, en stimulant et amplifiant les oscillations existantes dans l’espace ».

Il est devenu ingénieur et a effectivement conçu un générateur à énergie radiante qui, selon tous nombreux experts ayant analysé sa machine en détail en fronçant les sourcils, fonctionnait pendant des jours entiers pour allumer toutes les ampoules et moteurs aux alentours.

Moray a alors fait des demandes pour déposer son invention à l’Office des Brevets des Etats-Unis, qui lui ont été refusées 7 fois. Pour quelle raison ? Eh bien voici en gros la discussion :

(Moray): « Mais vous voyez bien que ça marche ! Sombre crétin de mes kouilles ! »

(L’examinateur des brevets): « Oui c’est vrai, mais je ne comprends pas comment c’est possible, c’est même pas dans mon livre de physique de terminale et wikipedia dit que c’est théoriquement impossible. »

Ben voilà. Bon wikipedia n’existait pas encore, tant mieux pour eux, mais même sans ça les petits soldats du scepticisme irrationnel étaient du même genre que ceux de notre époque avec leur encyclopédie de 1872 sous le bras. Quand un type lévite devant une personne comme ça, elle ouvre la page « lévitation » et trouve que c’est impossible selon les lois physiques connues, elle passe son chemin et se dit simplement « encore un illuminé, saloperie de hippie ! », puis oublie. (Après vérification j’ai eu la surprise de constater que wikipedia ne dit même plus que la lévitation est impossible, je suis tombé sur le cul ! Comme quoi… par contre dans ce recueil virtuel de désinformation l’énergie libre n’existe toujours pas.)

Ensuite Moray a eu des problèmes, comme tous les autres qui voulaient proposer l’énergie gratuite : on a détruit à plusieurs reprises ses générateurs (un coup des « vandales »…), on lui a tiré dessus, on a essayé de tuer sa femme et ses enfants (un « complot des communistes » dira Hoover, le directeur du FBI dont la mauvaise foi est légendaire, on en reparlera car il mérite bien de figurer parmi les plus éminents connards de l’histoire de l’humanité). Normal quoi.

Bref, si vous défendez une cause juste et qu’on vous prend pour des fous alors que vous avez donné toutes les preuves imaginables à votre interlocuteur, soyez déjà contents qu’on ne vienne pas brûler votre ordinateur ou téléphone, et qu’on ne menace pas votre famille.

Otis T Carr (1904-1982)

Otis T Carr a travaillé avec Nikola Tesla sur une soucoupe capable de léviter et de voyager dans le temps.

Extraits de Aquamarine Dreams: Ralph Ring et Otis T Carr, Une interview vidéo avec Ralph Ring (Las Vegas, août 2006):

Tesla lui avait dit à un moment donné : « Vous savez, je ne parviendrai peut-être jamais à faire sortir ces idées dans cette génération. Tout cela est juste de l’énergie gratuite. Gratuit.« 

Vous avez quatre éléments: le soleil, l’eau, la terre et l’air. Ils sont tous gratuits. Ils ont été pour toujours et ils le seront toujours. Et nous ne les utilisons pas. Nous inventons des moyens de mettre des compteurs sur eux et de les vendre. Ils vendaient même de l’air à un moment donné, et maintenant ils vendent de l’eau.

Lors d’une démonstration de son appareil à un représentant de la compagnie automobile General Motors, Carr a dit:

« Vous savez, nous pouvons faire léviter ces machines maintenant. Nous pouvons quitter la Terre.« 

Le représentant de General Motors :

« Mettez-les là-haut, Carr, et nous allons les abattre. […] Vous préconisez un champ énergétique sans argent. Nous ne pouvons pas … Vous tirez de l’énergie de l’air qui est tout autour de nous et vous l’utilisez pour transporter, vous téléporter, ou quoi que ce soit …« 

Ralph Ring :

« Votre cerveau est là pour faire fonctionner votre corps. Vous êtes dans un vaisseau ici. C’est un vaisseau illusoire que les gens ne réalisent pas parce que nous le créons en quelques microsecondes. Deuxièmement, ces volets s’ouvrent et se ferment, créant toute cette réalité que vous voyez autour de vous, mais elle n’existe pas vraiment. Tout est esprit. Tout est énergie, mais nous la créons.« 

« Les gens ne se rendent pas compte que l’homme a créé le temps dans un sens. Le temps n’existe pas, par essence. Il existe quand nous le créons et que nous avons un début et une fin à quelque chose. Nous appelons cela le temps. Mais dans une plus grande réalité, il n’y a pas de temps.« 

https://projectcamelot.org/lang/en/ralph_ring_interview_transcript_en.html

Pour aller plus loin

Voir le dossier complet –DOSSIER : le vide, l’énergie et l’information

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :