Les mensonges de la vaccination (Dr Lawrence Palevsky)

LES DIFFÉRENTS MENSONGES CONCERNANT LA VACCINATION (PASTEUR L’IMPOSTEUR)

  • Le mensonge : Le tétanos, la rage, la poliomyélite ont été endigués par la vaccination.
  • → La vérité : Ces trois maladies sont des maladies sans immunité ; les toxi-infections ne passent pas par la voie sanguine.
  • Le mensonge : La vaccination ROR (Rougeole, Oreillons, Rubéole) a permis de supprimer les maladies infantiles.
  • → La vérité : Ces maladies dites “infantiles” servent à la maturation du système immunitaire de l’enfant, pour en faire un adulte en bonne santé. Avec le ROR, on a créé des souches mutantes de la rougeole, et des adultes qui l’avaient eu enfants l’attrapent sous une forme “aggravée” au contact de leurs enfants vaccinés.
  • Le mensonge : Nos enfants deviendront centenaires.
  • → La vérité : Les centenaires d’aujourd’hui sont des personnes qui sont nées dans les années 1910, époque où il n’y avait pas de vaccinations obligatoires. On en reparlera dans quelques années. Toutes les études internationales arrivent à la même conclusion : les enfants à jour des vaccinations obligatoires sont globalement en plus mauvaise santé que ceux qui n’ont jamais été vaccinés.
  • Le mensonge : Il faut vacciner les personnes fragiles pour les protéger.
  • → La vérité : Toute personne atteinte d’un déficit immunitaire ou souffrant d’une pathologie auto-immune est une contre-indication majeure à toute forme de vaccination. Pour qu’une vaccination soit réellement efficace, il faudrait faire un groupage HLA à chaque individu, pour connaître l’état exact de ses défenses immunitaires. « Trop cher ! » répondent les autorités dites “compétentes”, et on vit avec les accidents vaccinaux qui ne sont officiellement que de la faute à pas de chance ou à des coïncidences malencontreuses. L’aveuglement des autorités sanitaires françaises nous conduit à une catastrophe sanitaire majeure qui a déjà commencé à bas bruit. Tous ces cas d’autisme soudain, d’hyperactivité, de cancers infantiles ne seraient dus qu’à des problèmes environnementaux ? L’air pollué ? La malbouffe ? Disons que ça se cumule, et comme l’on ne connaît pas les synergies entre tous ces éléments, la prudence voudrait qu’on arrête les frais et que l’on ne sacrifie plus nos enfants et petits-enfants sur l’autel du profit industriel. En conclusion : « Le principe de la vaccination de masse ne repose sur aucune base scientifique indiscutable et démontrée. » (Nathalie Buisson)
  • Autre exemple :Déclaration du professeur Raoult sur CNews récemment concernant la poliomyélite : « Les seuls cas que l’on rencontre encore sont ceux induits par la vaccination. »
  • ► Article dans la presse américaine :On estime qu’un tiers de la population des États-Unis transporte un virus cancérigène très puissant qui est entré dans leur organisme à travers les vaccins antipoliomyélitiques : c’est le virus SV-40. Ce n’est là qu’un exemple parmi tant d’autres de ceux qui ont été choisis par inadvertance il y a de nombreuses années.Et il a fallu 30 ans à la communauté médicale pour accepter ce fait et en parler dans la littérature, et c’est donc dans la littérature avec un grand L que l’on peut trouver que ce virus SV-40, qui s’est infiltré par les vaccins antipoliomyélitiques, est effectivement présent chez de nombreuses personnes et cause des tumeurs, des tumeurs cérébrales, des mésothéliomes… ou devrais-je dire qu’il est fortement associé, dans de nombreux cas, au virus qui se trouve dans la tumeur, alors que les tissus voisins sont sans virus.« 40 À 60 % DES TUMEURS CÉRÉBRALES DES ENFANTS CONTIENNENT LE VIRUS SV-40. »(Dr Suzanne Humphries, néphrologue et interniste)
  • ► Citation variole :« Je suis fermement convaincu que la vaccination ne peut être montrée comme ayant quelque relation logique avec la diminution des cas de variole. La plupart des personnes sont mortes de la variole qu’ils contractèrent après avoir été vaccinées. » (Dr John W. Hodge – The Vaccination Superstition)
  • Actuellement, il y a de la pub pour faire vacciner les nouveaux nés contre la méningite… Sauf que :« …Apprenez ici une vérité terrible : chaque fois que vous entendez parler d’une affreuse mort d’enfant, terrassé dans les premières semaines de sa vie par une « méningite virale », vous êtes en droit de suspecter le BCG (Bilié de Calmette et Guérin), même si l’autopsie a confirmé le diagnostic classique d' »encéphalite virale foudroyante »… » (Dr Jean Elmiger – La médecine retrouvée)
  • ► Citation ROR :Le Dr Theresa Deisher, hématologue, spécialiste de physiologie moléculaire et cellulaire, Présidente du SCPI de Washington, a aussi confirmé et publié la présence en grande quantité d’ADN (Acide DésoxyriboNucléique) fœtal dans le MMR (Measles, Mumps, Rubella) et vaccin varicelle (qu’elle a présenté au congrès annuel des biologistes italiens à Rome ce 25 janvier) capable d’entraîner des mutations génétiques observées chez 60 % des enfants autistes et ceux atteints de cancers, et aussi de maladies auto-immunes.
  • En 1999, au Tennessee, il y a eu une explosion de cas d’oreillons, malgré des taux de vaccination élevés. Or, 75 % des enfants qui l’ont contracté avaient été vaccinés.En Suisse, en 1994, 1995 et 1999, 1 000 personnes ont contracté les oreillons, avec des taux de vaccination de plus de 95 % dans tout le pays. Parmi les personnes touchées, 78 % étaient vaccinées et ont quand même contracté la maladie.En 1996, il y a eu 2 778 cas de coqueluche aux Pays-Bas, malgré un taux de vaccination de 96 %. Parmi les personnes touchées, 89 % des enfants étaient dûment vaccinés.Depuis l’introduction de la vaccination contre la méningite, les cas de maladie et la fréquence de la maladie ont augmenté de 40 %.En 2001 en Afrique, après le DTC (Diphtérique, Tétanique, Coquelucheux ; vaccination contre la poliomyélitique), la mortalité infantile a été deux fois plus élevée.En 2005, il y a eu 33 décès de nourrissons après une vaccination sextuple avec Hexavac.En 2009, 1 470 cas de complications vaccinales ont été signalés, dont 83 décès après la deuxième vaccination sextuple avec Infanrix hexa.
  • Le point sur la situation actuelle aux États-Unis, le pays où l’on vaccine le plus. (Nous sommes juste derrière !) … À méditer.Recopie de la déclaration du Dr Lawrence Palevsky :Audition publique – Comité de santé publique – Proposition de loi concernant les immunisations du 19/02/2020La vidéo commence lors de la déclaration du Dr Palevsky. On a entendu plus tôt : « Il n’y a pas vraiment d’inquiétudes concernant l’aluminium parce que c’est une si petite quantité que nous ne devrions pas nous inquiéter ».Mais l’aluminium que l’on met dans les vaccins est différent de l’aluminium que nous voyons dans l’environnement. C’est ce qu’on appelle des nanoparticules, et les nanoparticules se lient étroitement aux antigènes des bactéries, aux antigènes des virus, aux antigènes des protéines alimentaires et aux autres contaminants contenus dans les vaccins que nous ne connaissons pas. Et nous savons que l’une des propriétés biochimiques des nanoparticules est qu’elle sont capables d’entrer dans le cerveau. Et donc, pour l’instant, nous n’avons pas évalué l’innocuité des nanoparticules d’aluminium dans cette injection et où va cette nanoparticule quand elle pénètre dans le corps. Et est-ce qu’elle rentre dans le cerveau ?
  • Est-ce que tous les ingrédients du vaccin existent dans le cerveau ? : Non
  • Rentrent-ils dans le cerveau ? : Personne ne l’a jamais étudié, mais des études sur les animaux utilisant les mêmes produits chimiques présents dans les vaccins que nous administrons aux enfants démontrent directement que les ingrédients du vaccin pénètrent bien dans le cerveau. Nous ignorons cette information.
  • Des scientifiques en Europe ont mené des études sur la particule d’aluminium, et ils ont démontré que ces nanoparticules d’aluminium pouvaient rester dans le cerveau pendant des années et des décades. Et donc, ce à quoi nous assistons, c’est une immense épidémie de handicaps du développement neuronal parmi les adultes, y compris la maladie d’Alzheimer. Et l’un des principaux facteurs qu’ils trouvent dans le cerveau des malades d’Alzheimer est la nanoparticule d’aluminium. C’est directement relié aux vaccins que nous administrons. Donc, nous n’avons jamais étudié si l’aluminium qui est dans les vaccins rentre dans le cerveau, et nous n’avons jamais mesuré s’il reste ou non dans le cerveau et ce qu’il provoque s’il y reste.
  • Et nous savons bien que les vaccins sont supposés provoquer des inflammations dans le corps, et il y a plus de la moitié de nos enfants qui ont des maladies chroniques inflammatoires, et nous ne nous sommes jamais permis de nous poser la question : Si les vaccins provoquent des inflammations aiguës, continuent-ils à créer des inflammations chroniques ? Un enfant sur 5 aux États-Unis a un handicap du développement neuronal. Un enfant sur 10 un trouble de l’attention ou un trouble du déficit de l’attention/hyperactivité. Un enfant sur 35 est autiste, un sur 11 a de l’asthme et un sur 20, avant l’âge de 5 ans, a des crises d’épilepsie. Les maladies auto-immunes explosent de façon exponentielle, et nous découvrons que les virus et les bactéries que nous injectons dans le corps en même temps que les adjuvants créent quelque chose que l’on appelle le mimétisme moléculaire. Ce qui veut dire que le corps voit ces virus comme étant étrangers, mais en fait trouve des morceaux de ces virus qui correspondent aux siens. Et le système immunitaire ne fait plus la différence entre ce qu’il doit rejeter et lui-même. Donc, le système immunitaire se retourne contre lui-même en créant une maladie auto-immune. Nous le savons pour le vaccin contre l’hépatite B, le Gardasil. Et nous le savons aussi pour le vaccin contre la grippe, et nous continuons à dire, sans équivoque, que les vaccins ont été étudiés de manière efficace et qu’ils sont dans danger, et ce n’est tout simplement pas vrai.

(Dr Lawrence Palevsky, pédiatre)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :