Histoires de Pyramides

Les pyramides sont pleines de mystères. Leur construction, la date et les méthodes employées, sont les sujets de vifs débats. Le discours officiel de l’archéologie n’a jamais fondamentalement changé malgré toutes les preuves contradictoires avancées depuis qu’il a été inventé. Or une science qui n’évolue pas n’est pas une science, c’est un dogme. L’égyptologie a un fonctionnement qui ressemble davantage à celui d’une secte contrôlée par une société secrète qu’à une discipline scientifique. Ce secret sert-il à cacher un gros mensonge sr l’histoire ?

Histoire et datation

Officiellement on raconte que les pyramides ont été construites il y a 4500 ans. Cette datation n’est en réalité basée sur aucune preuve scientifique fiable. Les pyramides constituent un sujet d’étude très contrôlé, au point que seuls quelques personnes sont autorisées à les analyser, toujours sous la responsabilité de personnes chargées de défendre la théorie de l’égyptologie standard.

L’égyptologie ressemble moins à une science qu’à une doctrine défendue par une poignée de personnes qui protègent des trésors et veulent maintenir un mensonge sur l’histoire de l’humanité. Les méthodes, les preuves et les arguments ne respectent pas la méthode scientifique. Toute personne parvenant à des conclusions qui diffèrent de celle de l’autorité est attaquée personnellement, mais jamais sur ses arguments, si elle persiste à soutenir ses conclusions elle subit des menaces pour se rétracter. Si elle ne se rétracte pas alors on l’exclut des institutions officielles et il lui devient impossible de trouver des financements et de publier ses recherches. Ce genre de méthode est non seulement inacceptable en recherche, mais il rend encore plus douteuses l’histoire racontée par l’archéologie officielle.

Non seulement les preuves et l’histoire avancées par l’archéologie sont douteuses, mais même lorsqu’elles semblent parvenir à une conclusion qui pourrait s’appliquer à un point précis elles omettent de prendre en considération tous les cas qui ne cadrent pas avec elles.

Des pyramides très anciennes ?

En 1932, le medium Edgar Cayce a affirmé que la construction de la Grande Pyramide et du Sphinx a commencé en 10.500 av. J.-C.

D’anciens textes et des études permettraient de les dater à une époque plus lointaine encore, allant de 12.000 ans à plus de 100.000 ans. Or ceci ne cadre pas avec l’histoire officielle de l’humanité, où à cette époque ne vivaient que des êtres primitifs sans aucune culture. L’évolution naturelle selon le dogme du néodarwinisme serait lui aussi à revoir (voir –Le néodarwinisme en doute-).

Des pyramides plus récentes ?

Les pyramides égyptiennes ont toutes été construites dans un intervalle de 150 ans, une courte parenthèse dans l’histoire d’un empire qui a duré des milliers d’années. Pourquoi cet exploit n’a-t-il jamais été reproduit par la suite ? Et pourquoi ne trouve-t-on aucune pyramide représentée sur des fresques égyptiennes ?

Et si le mystère provenait de fausses croyances sur l’antiquité ? Selon les récentistes, en vérité toute l’histoire de l’antiquité est fausse. Celle-ci est basée sur un unique document écrit il y a seulement quelques siècles. Les historiens font confiance à ce texte et font tout pour replacer les événements dans cette chronologie. Ce qui mène à de nombreuses anomalies qu’ils ne peuvent résoudre qu’à l’aide d’arguments farfelus, ou en évitant d’en parler.

Selon certains récentistes, la construction des pyramides daterait du 15ème ou 16ème siècle. Leurs arguments sont très pertinents, bien plus que ceux des historiens officiels qui basent tout sur un seul document qui pourrait très bien avoir été écrit pour les induire en erreur, et davantage aussi que les affirmation d’un medium, aussi célèbre soit-il.

Il semble évident que les mensonges et les attaques violentes contre tout ce qui pourrait contredire le récit institutionnel cachent quelque chose.

La Grande Pyramide : détails de la construction

Hauteur initiale ~146,58 m (280 coudées) aujourd’hui 137 mètres. Il manque la surface en granit et la pointe au sommet.

A l’origine elle était lisse, recouvertes de granit blanc avec de minuscules symboles. Ces blocs ont été utilisés pour construire des mosquées et des palais au Caire.

Précision à la base : moins d’1 cm ou 2 cm entre la hauteur chaque coin. Mieux que les normes actuelles de nivelage.

Elle est placée au croisement entre le plus long méridien continental qui traverse l’Afrique, l’Asie, l’Europe et l’Antarctique avec le plus long parallèle (axe est/ouest).

Les diagonales extérieures mesurent 25.826,4 pouces pyramidaux. Cette valeur à retenir est à rapprocher de la valeur actuelle calculée du cycle de précession de la Terre d’environ 25900 années.

Comment a-t-on pu acheminer et assembler tous ces gigantesques blocs de pierre, dont certains font des centaines de tonnes ? Il ne s’agirait pas de pierres naturelles. On les aurait produites sur place à partir d’un mélange d’agrégats de calcaire et un liant à base d’alumino-silicate alcalin. Cette théorie avancée par un Français, le professeur Davidovits, a été confirmée par l’étude de la structure microscopique de la pierre ainsi que par la présence de résidus de plantes et de poils à l’intérieur.

Pyramides: des analyses prouvent la théorie de Davidovits

Pour aller plus loin

Voici une vidéo très intéressante de Roch Saüquere sur le récentisme

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :