Le pouvoir de guérison

Reprogrammer l’ADN par la pensée

En 1951, un adolescent est en train de mourir d’une maladie génétique incurable : la maladie de Brocq (dermatite herpétiforme). C’est une affection héréditaire qui recouvre la peau d’une membrane cornée, qui ressemble à des écailles de reptile. Chaque mouvement provoque des craquelures sanguinolentes et une intense douleur. Lorsque le corps est recouvert c’est la mort par asphyxie.

Les médecins ne pouvant rien faire, en dernier recours ils font appel à un hypnothérapeute, A.A. Manson. Il plonge l’adolescent dans une transe profonde, lui explique que son mal régresse et qu’il sera bientôt guéri. Cinq jours plus tard, la membrane reptilienne commence à partir de son bras droit. En moins d’un mois tout l’épiderme est libéré, à la place se trouve une peau neuve et saine.

Un siècle de recherche en génétique et des milliards de dollars dépensé n’ont pas permis de résoudre ce genre de maladie. Le pouvoir de l’esprit et de la suggestion est très puissant, comme de reprogrammer l’ADN.

(On sait aujourd’hui que cette maladie est causée par une intolérance au gluten, la seule solution étant un régime à vie sans gluten.)

British Medical Journal 2, 1952, rapporté par Van Cauwelaert dans « Dictionnaire de l’impossible ».

(J’évite de vous mettre une vrai photo de la maladie, c’est moche.)

Faire disparaître le cancer

Il existe des méthodes pour soigner physiquement un cancer. Celles-ci ont été bien cachées jusqu’à maintenant. (Voir l’article -Médecine interdite-)

Cependant le cancer est une manifestation physique d’un dérèglement dans le modèle holographique du corps, ce qu’on peut appeler son champ morphique ou son double éthérique.

Certaines technologies comme les medbeds ont la capacité à réajuster le modèle éthérique. La conscience ou l’esprit le peuvent aussi.

Le célèbre anesthésiste Jean-Jacques Charbonier a beaucoup étudié le passage entre la vie et la mort, dans les deux sens du trajet. Il a notamment constaté que l’amour et l’humour pouvaient provoquer des guérisons miraculeuses. (Voir l’article -La mort et l’humour-)

Les études des cas de guérisons miraculeuses montrent ces points communs et facteurs favorisants :

  • Le sujet a une attitude positive
  • Le sujet pense ne pas avoir accompli sa mission dans cette vie
  • Le sujet met en doute le discours alarmiste des médecins
  • Le sujet prend en charge ses soins, se fait lui-même ses piqures
  • Le sujet oublie les menaces énoncées par les médecin
  • Le sujet visualise sa maladie comme un phénomène de son corps qu’il est potentiellement capable de modifier par la pensée.

Le niveau d’avancement de la maladie n’a aucune importance : la conscience peut faire régresser une tumeur qui vient d’apparaître mais aussi réparer miraculeusement des dégâts très avancés sur plusieurs organes vitaux, dans des cas où le pronostic des médecins était de quelques heures à vivre pour leur patient. La prise de conscience du choix de vivre se fait parfois lors d’une IME pour une âme n’ayant pas atteint son objectif.

Des séances d’hypnose peuvent aider la conscience à obtenir une croyance assez forte en ces principes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :