Le corps humain

Un petit panorama sur le corps humain.

Composition du corps humain

Je ne vais pas détailler la composition du corps humain en terme de molécules car il s’agit selon moi d’une image inutile et trompeuse. Elle est le plus souvent présentée avec les proportions de la masse totale de chaque type de molécules plutôt qu’en nombre. Je résume ainsi notre constitution en une phrase :

En terme de nombre de molécules, nous sommes composés de 99% d’eau pure.

Nous savons aussi que l’eau impure permet de contenir une immense mémoire sous forme physique. (Voir mon article -L’eau et ses secrets-.)

Nous pouvons dire que notre corps est constitué de 100% d’eau informée.

Souvent les biologistes matérialistes vont distinguer nos propres cellules, celles qui contiennent notre ADN, des autres cellules, comme les bactéries. Peut-on considérer que notre vrai corps est l’ensemble de nos cellules ? En 2016, une étude a réévalué la proportion des cellules de notre organisme. Pour un homme de 170 cm et 70 kg, le nombre de bactéries est d’environ 3,8.1013, et le nombre de cellules humaines de 3,0.1013.

Nous sommes constitué d’une majorité de bactéries, environ 56%, nos propres cellules représentant environ 44%.

(Référence: Sender R, Fuchs S, Milo R (2016) Revised Estimates for the Number of Human and Bacteria Cells in the Body. PLoS Biol 14(8): e1002533. -link-)  

Quels sont nos sens et nos perceptions ?

Voir l’article détaillé -Nos sens et perceptions-.

Où commence et où s’arrête notre corps ?

Il semble évident pour chacun que nous n’avons qu’un corps. En tout cas, c’est comme ça pour la plupart des gens, quand on parle de leur corps physique.

Supposons que j’ai un verre d’eau devant moi. Il ne fait pas partie de moi, vous en êtes convaincus. Maintenant je bois quelques gorgées d’eau, font-elles partie de mon corps ? Admettons que oui, puisqu’elle est à l’intérieur des limites physiques de mon corps. Maintenant au lieu d’avaler je recrache l’eau. Est-ce qu’on peut dire que je viens de perdre une partie de mon corps en l’expulsant ?

Tous les 5 ans nos cellules ont été entièrement remplacées.

Pour plus de détails sur la dénombrabilité et la limite des choses je vous invite à lire mon article qui traite du sujet de manière générale: -Les choses sont-elles dénombrables?-.

Que suis-je ?

Suis-je mon corps ? Suis-je seulement une partie de mon corps ? Suis-je une conscience qui émerge des processus physiques et chimiques qui ont lieu dans mon corps ? Ou alors suis-je autre chose ? Je vous invite à lire mon article complet sur ce sujet: -Que suis-je ?-

Il est difficile de définir par la seule science ce que nous sommes. On peut résumer en disant que nous sommes ce qui a l’impression d’exister en tant qu’individualité. Il s’agit de ce qu’on peut appeler l’âme au sens large, et plus précisément de la trinité âme-esprit-mental.

Les autres corps

Contrairement à l’idée matérialiste qu’on nous a inculquée durant le 20ème siècle nous n’avons pas qu’un corps physique. La science moderne a redécouvert en partie ce que la spiritualité connaissait déjà : nous avons d’autres corps plus éthériques.

Tout d’abord on sait que pour se former et pour fonctionner il est nécessaire d’avoir autre chose. C’est l’idée que les biologistes ont avancée en 1920 sous le nom de morphogénétique. Cette conception nécessaire a pourtant été écartée pour se focaliser sur l’aspect purement matériel. Mais les échecs des explications à partir d’information locale et de l’hypothèse que c’est l’ADN qui contiendrait cette information pour les instructions pour son développement et son fonctionnement impliquent de revenir à cette hypothèse. Celle-ci a été étendue par Ruppert Sheldrake sous le nom de –Les champs morphiques-.

L’existence d’un double éthérique, servant de moule pour le corps physique, a été montrée par des expériences effectuées en 1984 par le Dr Peter Gariaev. Il a découvert que lorsqu’on envoyait de la lumière sur l’ADN, cette molécule la stockait et la réémettait ensuite. Puis il a constaté qu’en retirant l’ADN de l’endroit où celui-ci avait absorbé le rayonnement, il subsistait sous la forme d’ADN fantôme qui pouvait perdurer jusqu’à 30 jours après l’expérience.

Par ailleurs les neurologues savent maintenant que la pensée consciente peut continuer sans le cerveau physique, comme l’ont montré notamment les nombreuses expériences aux frontières de la mort (EFM, EMI ou NDE). La réapparition de souvenirs qui semblaient perdus, parfois avec un cerveau considéré comme très détérioré (Alzheimer) ou par ablation de parties supposées contenir ces souvenirs, implique que la mémoire n’est pas dans le cerveau physique. Voir –Le champ éthérique du vide-.

La formation du corps et son fonctionnement, les sensations sous forme de qualias ainsi que la pensée nous obligent à réintroduire d’autres corps connus des enseignements spirituels.

On appelle double éthérique ou corps énergétique celui qui permet la formation du corps physique et son fonctionnement. Certains théosophes l’appellent corps astral. C’est celui que la science a redécouvert.

Les perceptions sous forme de qualias, les émotions et les désirs seraient le fait du corps astral ou du corps du désir.

(La distinction et le nommage des différents corps n’est pas toujours la même et l’objectif n’est pas d’apprendre par cœur la fonction de chacun.)

Voir l’article –Corps et âme

Résumé

Notre corps physique est de l’eau contenant des impuretés, de l’eau contenant de l’information.

Nos propres cellules, celles contenant notre ADN, ne sont même pas majoritaires : nous sommes faits d’environ 56% de bactéries.

Le corps physique ne suffit pas pour comprendre ce que nous sommes et il ne peut pas fonctionner sans d’autres corps plus éthériques, qui ont été décrit dans divers enseignements spirituels et occultes.

Nous ne sommes pas notre corps physique, qui est une entité changeante qui n’est pas autonome. Nous ne sommes pas non plus l’ensemble de nos corps, qui sont les véhicules de notre véritable soi supérieur, notre trinité permanente âme-esprit-mental.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :