Les endives (1)

S’il y a bien un sujet important et dont personne n’ose parler, c’est les endives. Malgré les menaces que j’ai reçues, je vous dévoile tout aujourd’hui sur ce légume que les sociétés les plus secrètes préféreraient qu’on ne connaisse pas.

L’endive a plusieurs noms : endive, chicorée Witloof ou chicon. Rien que ça, ça aurait dû éveiller vos soupçons.

Pour faire pousser des endives, il suffit de planter les racines (ou « carottes d’endives ») dans un sac quelconque. J’ai choisi un sac de sable (un autre sujet plein de mystères) que je recouvre d’un autre sac opaque pour les protéger de la lumière. Il faut bien tasser et que les racines soient serrées dans la terre. Puis rendre la terre humide mais pas gorgée d’eau. Ensuite il suffit de les placer dans un endroit sombre et frais, par exemple ma cave où il se passe plein d’autres rituels obscurs de ce style.

Après il suffit d’attendre patiemment, aller leur rendre visite de temps en temps en leur donnant de l’amour, mais éviter de trop les éclairer sinon elles deviennent vertes et amer. (Je n’en sais rien en fait je n’ai pas vérifié ce point, mais je fais confiance à mon Grand Maître). Il faut penser à arroser pour humidifier la terre. De mon côté je ne l’ai fait que trois fois pendant tout l’hiver parce que j’oubliais. Au bout de plusieurs semaines on obtient des vraies endives dans notre réalité matérielle, juste par le pouvoir de la pensée. Il suffit à ce moment de les arracher à la base, par psychokinésie ou simplement avec la main. Elles sont plutôt belles et vraiment très bonnes. Douces au toucher et au goût, meilleures que celles qu’on achète. En plus j’imagine qu’elles sont bio.

Si vous partez de graine il faut les planter entre mai ou juin. A partir d’octobre on peut récolter les racines et les préparer pour le forçage. La récolte des endives se fait ensuite entre janvier et mars.

La prochaine fois je vous divulguerai ma recette occulte de salade d’endives au comté et aux noix. Si je suis toujours là, car j’entends déjà un franc-maçon qui toque à ma porte alors que je n’ai même pas encore publié cet article.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :