La pensée sans le cerveau

Est-ce qu’on n’utilise que 15% de notre cerveau comme on l’entend souvent ? Certains affirment même qu’en utilisant les 85% restants on aurait des pouvoirs paranormaux, comme la télépathie. Est-ce vrai ?

Taille et évolution

Comment serait-on parvenu à développer un organe aussi complexe si 85% de celui-ci est inutile ? Si l’on adhère à la théorie de l’évolution par la sélection naturelle cela semble absurde d’imaginer que des changements provoquant une augmentation de la taille du cerveau aient été favorisés sans que celui-ci soit complètement utilisé. Un plus gros cerveau consomme davantage d’énergie par exemple, et demande plus d’information pour être élaboré.

Même sans qu’il y ait de mécanisme de sélection, d’un point de vue évolutionniste en général c’est assez difficile à concevoir. On peut cependant imaginer que son utilisation ait diminué au cours du temps pour diverses raisons, mais c’est difficile à prouver sans pouvoir observer directement le fonctionnement du cerveau de nos ancêtres lointains et analyser leur psyché. Mais au fond, est-ce que cela a vraiment du sens ?

Activation et utilisation

D’un point de vue anatomique, le cerveau n’est effectivement pas entièrement activé à un moment donné. Mais cela ne veut pas dire que les parties inutilisées à cet instant ne le sont jamais. Ce serait même absurde : imaginez qu’on se souvienne de l’ensemble de ses souvenirs à chaque instant ou qu’ont perçoive toutes les sensations possibles d’un coup. Notre pensée ne serait qu’un fouillis dénué de logique. Il est difficile de retrouver d’où vient réellement l’affirmation sur la proportion utile du cerveau. Apparemment cela serait la conclusion des premières recherches qui consistaient à retirer des morceaux de cerveau à des animaux. On constatait qu’on pouvait en enlever une grosse partie sans voir la moindre différence dans le comportement de l’animal. Est-ce vrai aussi pour les humains ?

Il existe une maladie appelée hydrocéphalie, qui fait qu’une partie du cerveau est remplacée par du liquide céphalo-rachidien. Un neurologue, John Lorber, a étudié cette maladie dans des cas très graves où certains individus avaient jusqu’à 95% de leur cerveau remplacé par ce liquide. Or pour beaucoup on ne constatait pas de différence flagrante avec un cerveau normal. Il en est venu à se demander à quoi sert vraiment le cerveau. Sans être exceptionnels certains avaient un QI supérieur à 100. (Rappelons que le test de QI ne sert pas à déterminer le niveau d’intelligence, seulement à déceler un certain type de troubles de la logique. C’est un test psychologique au même titre que le test de Rorschach. Il est inutile pour une personne « normale ».)Il y a même le cas d’une personne qui a découvert par des examens à l’hôpital à cause de ses migraines qu’il ne lui restait que 3% du cerveau. Aucun de ses proches ne l’aurait supposé a priori.

Le cas de Phinéas Gage est intéressant aussi, je ne vais pas détailler. Il est décrit dans « L’erreur de Descartes » de Damasio. Cet homme a eu le cerveau traversé par une barre à mine, perdant un bon morceau de son lobe frontal. Or ceci l’a rendu plus rationnel que la moyenne (même s’il a par ailleurs perdu certaines capacités émotionnelles.)J’entends encore parfois des gens parler de « gros cerveau » et qui s’imaginent que la taille et la proportion d’utilisation du cerveau serait liées à l’intelligence. Des hommes utilisent même cet argument pour affirmer qu’ils sont plus intelligents que les femmes, prouvant ainsi qu’ils ne sont pas aussi intelligents qu’ils le supposent. Vouloir trouver la clé de l’intelligence de quelqu’un dans la taille ou la structure de son cerveau est totalement illusoire.

Ne vous demandez plus si vous utilisez la bonne proportion de votre cerveau. Essayez plutôt de l’oublier car il agit comme un filtre sur la conscience réelle.

Pour aller plus loin

Le problème du cerveau

DOSSIER : les pouvoirs psychiques

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :