La gravitation

Petit panorama sur la gravitation. Cet article est encore un peu fouillis, il servait de plan pour une présentation. Je le mettrai à jour dès que j’ai le temps. N’hésitez pas à faire vos remarques tout de même.

La gravitation existe-t-elle ?

La question semble absurde, et chiante, ça m’a fait pareil la première fois. C’est normal, nous sommes conditionnés.

Pourtant cette idée est récente. C’est un peu avant 1700 qu’Isaac Newton a énoncé sa célèbre loi où les masses s’attirent toutes entre elles. Son objectif était d’unifier le terrestre avec le céleste : dans sa vision matérialiste il fallait rabaisser les astres à l’imperfection matérielle. Tout l’univers devait être fait de matière et suivre les mêmes règles mathématiques.

Sur Terre les objets tombent vers le bas. Un jour Newton aurait eu la brillante vision que la Lune tombait elle aussi vers la Terre. Le truc, c’est qu’elle est assez loin et avance assez vite pour toujours manquer sa cible. Cette loi marchait plutôt bien. On l’a ensuite appliquée aux planètes du système solaire. Pour certains c’est une preuve suffisante. Sauf que ce n’est jamais la gravité qu’on mesure.

Repensez à la Lune. Comment mesure-t-on sa masse ? La masse ne se mesure pas, on peut juste mesurer un poids qui est la force appliquée à une masse. La masse de la Lune est donc obtenue en utilisant la loi de gravitation, non l’inverse.

Alors là, certains vont dire : tu oublies les galaxies. Concernant les galaxies, il se trouve que les cosmologistes ont été bien emmerdés de constater que cette fameuse gravitation ne permettait pas de faire tenir les étoiles sans les éjecter par la rotation. Il n’ont évidemment pas remis en cause la gravité. Ils ont imaginé que dans l’espace il y avait un genre de matière que personne ne peut voir : la matière noire.

Le miracle se produit évidemment : en ajustant la quantité de matière inconnue et invisible (soit 5 fois plus que la matière connue) il est possible de garder l’idée que les étoiles restent dans les galaxies grâce à la gravitation. En plus on peut constituer des programmes de recherche durant des décennies sur cette mystérieuse matière immatérielle imaginaire inobservable. Autre fait étonnant : puisque la gravitation attire tous les objets les uns vers les autres, l’expansion de notre univers devrait ralentir avec le temps. Or des mesures dans les années 1990 ont montré que les galaxies s’éloignent de plus en plus vite les unes des autres au lieu de ralentir.

Une fois encore, ils n’ont pas remis en question la gravité. Ils ont ajouté une immense quantité d’énergie d’un type inconnu dont l’effet est anti gravitationnel (tiens tiens), l’énergie sombre.

Nous sommes maintenant en 2021. Il n’existe à ce jour aucune preuve que deux objets quelconques s’attirent via la gravité. Les mesures sur des petits objets (particule, chat, camion, montagne…) ne montrent aucune force autre que l’électromagnétisme.

On se retrouve avec un univers constitué de 70% d’énergie inconnue, 25% de matière inconnue, pour expliquer les mouvements des 5% par une force si faible qu’on ne peut pas la mesurer.

Ces termes seront employés pour simplifier : Masse = énergie, Magnétisme = électromagnétisme

La masse = quantité de matière (éléments constituants) || inertie (modification du mouvement) || masse gravitationnelle (qui crée un champ gravitationnel)

Panorama sur la gravitation

  1. Sur Terre les objets tombent vers le bas. S’ils sont plus lourds que l’air.
  2. Si on lance un objet il a ne vitesse horizontale (à peu près constante) et une accélération vers le bas. Sa trajectoire est une parabole.
  3. Si on le lance assez fort la vitesse horizontale l’empêche de retomber assez vite vers le sol, il manque sa cible : il est en orbite. Sa trajectoire est une parabole fermée (cercle, généralisée par ellipse.)
  4. Newton établit une loi : F = (G) mM/d²
  5. Cette force est toujours attractive. On n’a pas encore trouvé de masse négative (?). La lévitation n’est pas très réaliste. (Il existe théories, comme Jean-Pierre Petit)
  6. Einstein a corrigé cette règle : la lumière (sans masse) subit la gravité. Celle-ci serait la déformation de l’espace-temps entourant les masses. La lumière va en ligne droite en suivant l’espace-temps courbé : géodésique.
  7. La masse est supérieure à celle des constituants (ex quarks). Boson de Higgs : crée la masse des particules. Le vide n’est pas « vide ».
  8. On n’a jamais mesuré la force de gravité entre 2 objets, sauf celle de la Terre. On suppose qu’elle est vraie pour tout (la Lune). C’est ainsi qu’on en déduit sa masse (sans pouvoir la mesurer directement).
  9. On ne mesure jamais une masse mais un poids. Balances : à ressort, électronique. Balance Roberval compare deux « masses » (ou poids).
  10. Ceci ne fonctionne pas pour les galaxies : matière noire.
  11. Ceci ne fonctionne pas pour l’expansion de l’univers : énergie noire.
  12. Cette force diminue selon le carré de la distance : on peut représenter ça par un flux allant vers le centre de l’objet le plus lourd.
  13. Nouvelle vision : enceinte remplie d’un fluide avec un flux. Plus les trous sont gros plus ça remonte.
  14. Des trous macroscopiques dans un objet ne le font pas léviter, heureusement pour les passoires. Par contre il existe la lévitation magnétique : un supraconducteur repousse hors de lui les champs magnétiques. Ces trous magnétiques laissent passer le flux magnétique d’un certain type et sont opaques à d’autres types.
  15. Certains matériaux en rotation feraient la même chose : le mercure (d’où son interdiction?).
  16. Une soucoupe volante (ou Vimana) : deux disques supraconducteurs en rotation inverse => lévitation. Les occupants ne sont plus soumis au poids. De plus pour eux il n’y a aucun effet de l’accélération. Le champ électromagnétique généré ionise l’air autour : d’où la lumière émise. Condensation peut créer nuages autour. D’autres utilisent la MHD « magnéto-hydro-dynamique »  (comme Poutine et ses torpilles). Pour longs voyage création d’un vortex qui raccourci la distance. Téléportation etc.

La poussée de la lumière

Les théories physiques de Newton lui ont été inspirées par ses recherches alchimiques. On y fait référence à l’action de la lumière sur la matière. Il s’agit de la véritable lumière, qui n’est pas formée de particules.

Par inversion sa théorie est devenue une attraction à distance vers le bas.

La masse

La notion de masse est assez intuitive mais finalement compliquée. En fait il existe plusieurs définitions indépendantes de celle-ci qui, assez curieusement de prime abord, donnent la même valeur, impliquant un lien entre elles :

  • La quantité de matière.
  • La masse inertielle. Il s’agit de la masse qui intervient dans la formule F = ma
  • La masse gravitationnelle, qui correspond en réalité à deux masses différentes. Dans la formule F = GmM / d² qui exprime la gravitation entre deux objets de masse ‘m’ et ‘M’. On constate que sur ces deux objets s’applique la même force. La masse gravitationnelle désigne ainsi à la fois le paramètre à l’origine de la force et celui qui subit la force.
  • La masse : matière qui absorbe plus d’énergie qu’elle en émet.

Le modèle standard de la physique basé sur des principes de symétrie était arrivé à la conclusion que toutes les masses devaient valoir zéro, ce qui est en contradiction avec la réalité. Les physiciens ont donc imaginé un mécanisme donnant une masse non nulle différente pour chaque particule, appelé mécanisme BEH.

Conclusion

  • sur Terre les objets sont attirés vers le bas. C’est le seule véritable effet mesuré de la gravitation.
  • les planètes et leurs orbites ne permettent pas de vérifier que cette loi est juste, dans le sens où on fait l’hypothèse qu’elle est juste pour en déduire la masse des objets. Il faudrait au contraire avoir deux masses connues et pouvoir mesurer l’effet entre elles.
  • à ce jour aucun effet gravitationnel entre deux objets terrestres n’a pu être mesuré.
  • concernant les grandes structures comme les galaxies et plus grandes, la gravitation ne marche pas et on doit ajouter de la matière noire (pour retenir les étoiles) et de l’énergie sombre (pour expliquer l’accélération de l’expansion de l’univers malgré la « gravitation »).
  • on est en droit de se demander si la gravitation existe réellement telle quelle est décrite par Newton et Einstein.
  • une poussée du vide explique mieux les anomalies : voir –Gravitation, éther et écoulement du temps

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :